D1 : le Polo file vers la Division d'Honneur

Les locataires (et anciens) du Watducks ont remporté le match au sommet de la 9e journée de D1 et relégué leur adversaire du jour, le Pingouin, à huit longueurs. Et dire qu'ils n'ont pas envie de monter...

D1 : le Polo file vers la Division d'Honneur
©BELGA

La neuvième journée proposait un match au sommet 100 % brabançon wallon : le Polo, équipe de joyeux vétérans bardés de titres et de capes internationales pour certains, montant de D2, et le Pingouin, rajeuni et descendant de DH mais bien décidé à y remonter.  Dans ce combat classique de la jeunesse contre l'expérience, cette dernière l'a emporté.  Le match fut de bonne qualité et agréable à suivre.  Un seul but vint pimenter la première période, oeuvre du défenseur Nicolas Hermann (1-0).  A la reprise, Nelson Onana égalisa pour les Nivellois d'un joli tip-in et on put croire que la machine aclote était en route.  Ce ne fut pas le cas et le Polo profita de ses nombreux pc pour prendre l'avance : 2-1 par Chouchou De Saedeleer qui faisait sa rentrée et palliait le forfait de dernière minute de Max Luycx, malade, puis Ben Van Hove d'un sleep direct (3-1).  C'est également sur pc que Tom Beirnaert remit les palmipèdes dans le match.  La fin de la rencontre fut très disputée, mais plus aucun but ne fut marqué.  "Nous avons joué à leur rythme" constatait, amer, Nicolas Vandiest, pour une fois muet cette semaine.  "A ce moment-là, ils ont de meilleurs atouts que nous."  Cette victoire donne six points d'avance au Polo par rapport au troisième.  Il faut dire que la réputation de panier de crabes qui colle depuis les années à la D1 semble particulièrement justifiée cette saison : trois points seulement séparent le troisième de l'antépénultième !Troisième, c'est encore toujours le classement de Namur malgré sa défaite contre l'Indiana à domicile.  Un match qui aurait pu partir dans tous les sens.  L'Indiana, qui avait touché du bois après 43 secondes, obtint un stroke considéré comme bidon en face, mais qui fut raté par Agustin Nuñez.  C'est dans l'autre camp que le but d'ouverture tomba, des oeuvres de Gilles Jacob sur pc mais les Mosans n'arrivèrent pas à conserver leur avantage jusqu'au repos, Guillaume Hellin égalisant pour les Gantois.  Ensuite, ceux-ci prirent l'avance par Agustin Nuñez avant que le jeune Edouard Vandenhaute ne remette les équipes à égalité à quatre minutes de la fin.  A deux minutes de la fin, un pc, à nouveau contesté par l'équipe locale, Mattia Melato donna la victoire aux troupes de Benoît Dautel, avec la complicité du gardien local (2-3).
Le Lang à l'usure

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...