Hockey demi-fiinales dames: une victoire logique de Waterloo face au Racing

Qu’allaient pouvoir faire les jeunes du Racing face à l’expérimentée équipe championne du Waterloo Ducks ? 


Comme lors d’une rencontre précédente, Olivier Coulon, le jeune coach ucclois, retirait sa gardienne à peine le match commencé. Cela lui avait permis de mener 3-0 contre le White Star dans une rencontre décisive. Ici, cela ne lui a pas porté chance. Le Racing obtenait un double pc dès la 2eminute, mais les sorties du Wat’ étaient trop rapides pour permettre un tir adverse. A la 9e minute, Meulemans, qui avait pris la tenue de gardienne volante, tentait de dégager son équipe alors qu’elle était en possession de la balle, juste devant sa ligne de but. Au moment où elle dégageait, Perrocheau, bien rétablie de sa lourde chute samedi passé, laissait traîner son stick à plat et la balle rebondissait dans le but (1-0).De ce coup du sort, le Racing n’allait pas se relever. Dans la minute suivante, Gose se jouait du dernier rempart ucclois (2-0). Et deux minutes plus tard, Wagemans faisait de même (3-0). Même en remettant sa gardienne, le Racing ne parvenait pas à renverser la tendance. Un nouveau pc à la 16e ne rapportait rien au Racing.

Hockey demi-fiinales dames: une victoire logique de Waterloo face au Racing
©demaret


La seconde mi-temps débutait avec une carte jaune à Meulemans ; le Wat’ n’en profitait pas. Même un pc ne rentrait plus. La rencontre diminuait d’intensité. A la 30e, le Racing jouait à nouveau sans gardienne. Cela failli lui réussir au Wat’, Ronquetti touchant le poteau du but. A la 34, Rasir s’infiltrait sur la droite et d’une cuillère, trompait Watelet (3-1). Les Vertes faisaient le gros dos, attendant attentivement les Uccloises : bel exercice de défense. A 37 secondes de la fin, le Racing obtenait un dernier pc qui était tiré à côté.

Victoire logique des expérimentées waterlootoises dans une rencontre pas trop emballante.