Hockey demi-finale messieurs: Léopold-Amicale Anderlecht (4-3)

Revenu en trombe du fond du classement alors que le Léopold avait connu un championnat en ligne plutôt tranquille et bien calé en haut du classement, l’Amicale Anderlecht avait l’expérience des demi-finales.

Pourtant, c’est le Léopold qui prenait l’avance dès la 3e minute lorsque Baumgartner trompait Gryspeerdt (1-0). L’Amicale obtenait un pc deux minutes plus tard et Conreur se chargeait d’égaliser (1-1). Le Léo et l’Amicale obtenaient chacun un pc mais la balle ne rentrait pas. A la 16e, il faudra un superbe réflexe de Henet pour écarter un essai de Michiels. Le même gardien sera à l’ouvrage sur une forte pression anderlechtoise. Cette domination sera évidente en seconde partie de mi-temps, l’Amicale pratiquant un hockey plus structuré que le Léo : la bande à Pangrazio possède une plus longue expérience en la matière, alors que le Léo se cherchait un peu en portant trop la balle.

Hockey demi-finale messieurs: Léopold-Amicale Anderlecht (4-3)
©Demaret


La seconde mi-temps débutait par un exploit technique de Michiels : le numéro 9 arrivait face à Henet qui fermait bien son but ; il reculait de deux mètres et en extension arrière, il envoyait la balle dans le plafond du but (1-2). A la 34e minute, alors que le Léopold ne semblait pas en mesure de revenir, Zimmer s’offrait un geste dont il a le secret (2-2). Sans y toucher, le Léo revenait dans le parcours et obtenait dans la minute suivante un pc : Degroote envoyait un obus dans le plafond (3-2). A la 37e, Antoine envoyait un pc à côté. A la 38e, Muschs descendu sur la droite, tirait dans le but délaissé par le gardien volant de l’Amicale (4-2). Nouveau pc pour l’Amicale Léo à la 39e : Conreur envoyait dans le plafond (4-3). Trop tard, le Léopold s’offrait une finale alors que l’Amicale Anderlecht échouait une nouvelle fois en demi.