Hockey D1: le Wellington joue avec son bonheur

C'était le match à ne pas perdre pour passer une fin de saison à l'abri de tout tracas. Et ils menaient 0-3 à la mi-temps. Circulez, y a rien à voir ? Eh bien non, ce fut tout le contraire...

Hockey D1 : le Wellington joue avec son bonheur
©BELGA
Incroyable mais vrai : des buts en première période de Thibault du Bus et Robin Diederichs (2) n'ont pas suffi au Well pour ramener quelque chose d'Edegem.  

Les Jaune et Gris ont réussi à encaisser quatre pc en deuxième période. Par trois buteurs différents : Juan Gomez (2), Matias Bustos et finalement un rebond de Flor Mestdagh. Pour le Well, c'est la perspective d'une fin de saison stressante, même si le calendrier lui sera favorable : déplacements au Lara et à Malines après une interruption de deux semaines. Pendant ce temps, le Victory devra affronter Louvain en match avancé le 14 et terminer par une visite au Polo lors de la dernière journée.  N'empêche, les Ucclois se seraient bien passés de ce suspense, qui d'ailleurs ne concerne pas qu'eux.

L'Ombrage, par exemple, a été sur le point d'arracher un point à Louvain, comme au match aller. Mais l'ogre Brian Doherty a frappé trois fois, pour ouvrir la marque puis pour faire passer le marquoir de 2-1 à 2-3. Charles-Pierre Masson et Tanguy Decoster (ce dernier via le stick de Marcel Hilbert) avaient en effet donné aux Woluwéens une avance d'un but peu avant le repos. L'arbitrage (en tout cas, d'un des deux arbitres) fut contesté du côté local, où l'on s'estime floué d'au moins un pc, mais est-ce que cela aurait changé le résultat du match dans les circonstances actuelles ? Mystère.

Le Lara accroche Malines

Autre équipe bloquée à 23 points : Malines, qui comptait bien sur sa visite chez la lanterne rouge pour faire le plein. Ce ne fut pas le cas, puisque les troupes de Philippe Verdonck (encore pour quelques semaines) ouvrirent la marque par Arthur Dierick puis, après l'égalisation de Julius Ryan sur pc, reprirent l'avance par Timothy Nesse avant le repos. A la reprise, Malines bénéficia d'un stroke de pure compensation (pour un autre qu'ils auraient dû obtenir avant le repos) qu'Oliver Flack s'empressa de transformer : 2-2.

 Les Wavriens réclamèrent à leur tour un stroke, mais on en resta là.
L'Amicale doit elle aussi encore grappiller quelques points, ce qu'elle a failli faire contre Namur mais les Escargots y ont cru jusqu'au bout et ont été récompensés. Le docteur Fabrice Bourdeaud'hui avait ouvert la marque pour les Anderlechtois avant que Gaël Wyss-Chodat et Barthélémy Destrée ne renversent la vapeur en cours de mi-temps.  

Le repos fut atteint sur le score
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité