Hockey : Le Léo et le Bee, une finale entre les deux clubs amis

Thibaut Vinel et Jean-François Jourdain
Le Léo et le Bee, une finale entre les deux clubs amis
©BELGA

Play-off demi-finale retour

Le Léo, premier club à éliminer le Dragons en play off depuis 5 ans

Léopold – Dragons 2-1

Léopold : Henet ; Russel, Forgues, Jo. Verdussen, Eaton ; Brunet, Thiéry, Poncelet ; A. Verdussen, Cuvelier, Degroote ; Puis De Trez, Baumgarten, Lemaire, Zimmer, Englebert

Dragons : Walter ; L. Willems, Lootens, O'Donoghue, Noblett ; Rubens, Denayer, Bakhuis ; T. Willems, van Aubel, Raes ; Puis Uher, Shimmins, Thys, Geers.

Les arbitres : MM. N. Benhaiem et S. Duterme

Les buts : 10e Baumgarten (1-0), 47e Russel sur pc (2-0), 50e O'Donoghue (2-1)

La demi-finale aller du play off s'était soldée par un partage 2-2 au Dragons. Les Ucclois avaient remonté dans les 6 dernières minutes un retard de 2 buts. Le Dragons avait achevé la phase classique à la 4e place du groupe A. En quart de finale, les Anversois avaient éliminé le Watducks, champion d'Europe. Le Léopold avait terminé le championnat régulier à la 3e place. En quart, les Ucclois avaient sorti l'Orée.

Premier quart temps (1-0)

Les Anversois entraient mieux dans la rencontre. Le Léo partait en contre à la 3e minute mais le centre de Degroote ne trouvait pas Cuvelier. On sentait deux noyaux en recherche de contrôle. Zimmer cherchait un premier pc, mais la faute était commise avant le cercle. Sur un cadeau de Louis Willems, Baumgarten était à l'affût et trompait Walter qui n'avait pas encore touché une balle. Le défenseur manquait son contrôle. A la 16e minute, le Dragons héritait d'un premier pc. De Trez sortait parfaitement pour dévier le sleep d'O'Donoghue. Arthur Verdussen centrait pour Degroote qui loupait sa déviation.

Deuxième quart temps (1-0)

Zimmer s'infiltrait sur le flanc et se frottait à Walter. Le but de Baumgarten avait visiblement mis le Léo en confiance. Poncelet récupérait une balle qui aurait permis à van Aubel d'être dans le cercle. Degroote récupérait la balle dans les 25, mais Brunet était stoppé net. Le Léo cherchait à calmer le jeu. Van Aubel trouvait Willems puis Rubens qui poussait la balle, mais Henet se couchait bien. C'était son seul arrêt du match. Raes entrait dans le cercle à la 32e minute. La première mi-temps s'achevait avec un pc, un tir cadré de Rubens du côté du Dragons. Au Léo, outre le but opportuniste de Baumgarten, on dénombrait cette déviation manquée par Degroote.

Troisième quart temps (2-1)

Le Dragons montrait un visage offensif, mais la défense uccloise n'était pas malmenée pour autant. Flo van Aubel jouait avec la défense du Léo. Une minute plus tard, il effaçait sur l'autre flanc 3 défenseurs. Lootens centrait, mais Raes était trop loin. Walter restait vigilant pour dégager un long centre. Après 5 minutes compliquées, les Ucclois sortaient de leur moitié. Sur un contre, Thiéry était stoppé. Eaton provoquait le premier pc du Léo à la 46e minute. Russell faisait trembler les filets à la 47e minute. Le sleep était bien masqué. Baumgarten poussait la balle sur Walter. O'Donoghue marquait le 2-1 à la 50e minute. Son tir était magnifique. Zimmer mettait van Aubel au tapis à la 52e minute. Sur un gros centre, van Aubel déviait hors cadre.

Quatrième quart (2-1)

Le Léo contrôlait proprement le début du quart et s'offrait même un centre de Degroote dans le cercle. Geers contrait un tir de Thiéry. L'Ucclois avait intercepté un flick latéral. A 11 minutes de la fin, le Léo reculait de plusieurs crans. Flo van Aubel était proche d'une déviation dangereuse. Les occasions étaient rares des deux côtés du terrain. Le Dragons espérait un pc à la 68e minute. O'Donoghue se prenait la tête avec Degroote. A 1min59, Walter était sorti. Henet s'en sortait bien à une minute du terme. Sur l'action suivante, le 2e pc du Dragons était accordé. Eaton sortait en boulet de canon et déviait le sleep d'O'Donoghue. Le match s'achevait sur ce pc.

Et les arbitres? Ils ont été excellents et n'ont distribué aucune carte.

Le Léopold jouera la finale du championnat de Belgique samedi et dimanche prochain sur le terrain de l'Herakles face au Beerschot.

Le Beerschot s’offre sa première finale

Beerschot - Herakles 4-2

Beerschot : H. Verhoeven, Bourg, Bull, De Sloover, M. Peeters, H. Peeters, Catlin, Rossi, Perez, Carson, Cabuy, puis S. Verhoeven, Goudsmet, Mortelmans et Duvekot.

Herakles : Timmermans, A. Leclef, Haig, Hens, Vazquez,,M. et V. Donck, Keusters, N. De Kerpel, Jenness, Hottlet, puis D. Leclef, Creffier, Sanz, Huybrechs et T. De Kerpel.

Arbitres : MM. N. Marchant et G. Uyttenhove.

Cartes vertes : 9e Haig, 32e M. Donck.

Les buts : 7e Carson (1-0) ; 15e Perez (2-0) ; 20e Carson sur pc (3-0) ; 36e Carson (4-0) ; 49e Hottlet (4-1) ; 62e Haig sur pc (4-2).

Premier quart-temps (2-0)

Le match démarre rapidement avec une circulation de balle très vive. Après 6 minutes Perez envoie un premier avertissement : son tir file à côté. Une minute plus tard Carson, dos au but, fait mouche d’un tir à la retourne (1-0). L’Herakles est dominé, Haig prend une carte verte et au quart d’heure c’est déjà 2-0 sur une très beau mouvement entre Stanley Verhoeven qui monte en ligne, Duvekot qui centre et Perez qui pousse la balle au fond (2-0). Rien du côté hérakléen pendant ce temps, si ce n’est une incursion de Nico De Kerpel jusqu’à la ligne de but mais il n’y a personne pour suivre.

Deuxième quart-temps (3-0)

L’Herakles fait une timide tentative à la 18e minute mais le tir de Marco Donck n’est pas cadré. Deux minutes plus tard le Beerschot obtient une triplette de pc et sur le troisième, Carson creuse l’écart (3-0). Catlin offre ensuite une balle de 4-0 à S. Verhoeven qui gaspille l’occasion. Première alerte pour Harry Verhoeven dans l’autre camp qui doit repousser un tir de Keusters puis un pc de De Kerpel. A quelques secondes du repos, Keusters isole Jenness seul en tête de cercle, mais le Kiwi tergiverse et rate cette occasion unique de remettre son équipe dans le match.

Troisième quart-temps (4-1)

On rejoue depuis quinze secondes lorsque Catlin glisse la balle à Carson qui marque son troisième but de l’après-midi. Cette fois l’Herakles est dans les cordes, et joue son va-tout. Un deuxième pc ne donne rien, puis Jenness chipe la balle à Rossi et canonne sur l’encadrement du but. On passe tout près du score de forfait lorsque Stanley Verhoeven envoie un tir plongeant mais Timmermans a un réflexe hallucinant. Trois minutes plus tard, Hottlet met fin à une phase confuse devant le but de Verhoeven pour sauver l’honneur (4-1).

Quatrième quart-temps (4-2)

Perez tire à côté à la 54e minute, imité par N. De Kerpel quatre minutes plus tard. Hottlet se heurte à Harry Verhoeven. Darran Bisley décide de sortir Timmermans à neuf minutes de la fin, avec pour seul résultat un troisième pc hérakléen, transformé par Haig. Fin des opérations : le Beerschot est en finale pour la première fois de l’histoire du play-off et disputera aussi sa première EHL la saison prochaine.