Pro League : les Red Panthers battues logiquement par la Grande-Bretagne (1-2)

Après leur partage la veille (et une défaite aux shoot-out) qui reflétait mal leur prestation, les Red Panthers sont de retour pour affronter les Anglaises. En cas de victoire, elles gagneraient deux places au classement.

Pro League : les Red Panthers battues logiquement par la Grande-Bretagne (1-2)
©BELGA

Pro League dames


Belgique - Angleterre (1-2)

Belgique : Sotgiu, Raye, Vandermeiren, Vanden Borre, Puvrez, Duquesne, Gerniers, Nelen, Breyne, Versavel, Struijk, puis Leclef, 't Serstevens, Weyns, Blockmans, Ikegwuonu et Hillewaert.

Sur le banc : De Ryck.

Angleterre : Heesh, Unsworth, Costello, Balsdon, Toman, Owsley, Robertson, Howard, Crackles, Townsend, Rayer, puis Hamilton, Hunter, Neal, Jones, Petter.

Sur le banc : Pritchard, Dark.

Arbitres : Mlle C. Martin-Schmets (Bel) et M. C. van Bunge (Hol). A la vidéo : Laurine Delforge (Bel).

Cartes vertes : 24e Rayer, 29e Vandermeiren, 51e Duquesne.

Les buts : 14e Owsley sur pc (0-1); 16e Nelen (1-1); 45e Robertson sur pc (1-2)

Après leur partage la veille (et une défaite aux shoot-out) qui reflétait mal leur prestation, les Red Panthers sont de retour pour affronter les Anglaises. En cas de victoire, elles gagneraient deux places au classement.

La rencontre commence avec 10 minutes de retard et sous le crachin.  Côté anglais, Sarah Robertson fête sa 150e sélection.

Pas grand-chose à se mettre sous la dent dans les premières minutes, si ce n'est une bonne louche de Tiphaine Duquesne qui ne trouve hélas personne à la réception.  Dans l'autre camp, les Belges ne tolèrent pas d'entrée britannique dans le cercle.  Jusqu'ici les deux équipes se neutralisent parfaitement, même si le rythme est plus élevé qu'hier.  Pour les Anglaises, après leur déplacement aux Pays-Bas, il s'agit du quatrième match en 5 jours, ce qui pourrait jouer physiquement en fin de match.

Première frayeur dans le cercle belge avec une perte de balle devant la redoutable Lily Owsley, mais son centre ne trouve personne.  A la minute suivante, les Belges concèdent un pc (contrairement à hier où elles n'en avaient concédé aucun).  Tessa Howard tire au but et Lily Owsley dévie dans le but (0-1).

On a à peine repris qu'un rapide mouvement Ikegwuonu - Struijk trouve Barbara Nelen en bonne position et Babs ne se fait pas prier pour égaliser (1-1).  Dans la foulée, les Belges concèdent un nouveau pc, mais Weyns est impeccable en première sorteuse.

Le match est nettement plus emballant que la veille.  Alix Gerniers tente de marquer en revers, mais son envoi survole largement la cage anglaise.  A la 22e un tackle de Nelen sur Rayer est sifflé pc par Céline Martin-Schmets, mais les Belges protestent.  A tort, car le pc est confirmé et les Panthers perdent leur droit à la contestation.  Cette fois nous avons droit à une variante de pc et un tir final de Toman, mais Sotgiu ne se laisse pas surprendre.  Et incroyable mais vrai, on a même droit à un timide rayon de soleil tandis que Rayer écope d'une carte verte.  Mais les Belges ne profitent pas de leur temporaire avantage numérique.  Au contraire, elles sont à leur tour en infériorité lorsque Judith Vandermeiren reçoit à son tour une carte verte.  Les Panthers concèdent déjà leur 4e pc, mais Sotgiu repousse et la défense bdlge finit par éclaircir une situation tendue.

Domination stérile

En deuxième période, les Panthers continuent à chercher les trois points.  Un premier tir de Struijk échoue à côté.  Mais la plus belle occasion est pour les Anglaises sur une contre-attaque que Hunter termine juste à côté.  Pour le reste, les Belges multiplient les entrées de cercle, mais sans pouvoir arriver en position de tir.  A trente secondes de la fin du troisième quart, les Panthers concèdent leur cinquième pc, mais le tir anglais est trop haut.  Mais après intervention de la vidéo, les Anglaises récupèrent un sixième pc, puis un septième.  Et une phase visiblement préparée à la maison, Sarah Robertson au deuxième montant trouve la faille (1-2).

Il reste un quart d'heure aux Panthers pour revenir à égalité.  Elles peuvent espérer que les Anglaises vont finir par accuser la fatigue de 4 matches en 5 jours.  Mais rien n'y fait, les Belge n'arrivent pas dans le cercle adverse et ont l'air plus fatiguées que leurs adversaires.  La carte verte de Duquesne n'arrange rien.  A 20 secondes de la fin Nelen centre pour 't Serstevens mais la balle file à côté.  Les Panthers ne méritaient pas mieux...