Hockey championnat Dames : une journée canon avec un record de buts

Les temps forts de la journée: 15 buts au match Léopold-Gantoise, l’Herakles se qualifie pour le Top 8.

Hockey championnat Dames : une journée canon avec un record de buts
©Philippe Demaret
Philippe Demaret

Il restait une grosse inconnue dans cette dernière journée du premier tour : qui de l’Herakles du Léopold ou du Waterloo Ducks se qualifierait pour le Top 8. La réponse aura été lierroise. Mais ce n’est pas ce qui aura marqué cette ultime journée du premier tour mais bien les trois cartons réussis par le Dragons, la Gantoise et le Waterloo Ducks. Qui débouchent sur un record de 46 buts !

Herakles – Racing 2-0

L’Herakles avait son destin en main. Prendre un point au Racing était suffisant pour se qualifier dans le top et repousser le Waterloo Ducks en play-down. Et il l’a fait sans trop souffrir. Certes, le Racing a joué haut mais il est tombé sur une défense avec Fobe et Sosa, bien secondées par Le Paige, impeccables, qui n’ont rien laissé passer. Les choses ont été vite à l’avantage de l’Herakles qui marquait dès la 5e minute par Portugal. Bien structurées, les Lierroises n’ont pas plié et Van Hellemont doublait le score à la 48e minute. L’Herakles assurait ainsi sa place dans le top 8.

Waterloo Ducks – Wellington 7-0

Les supporters du Waterloo Ducks ont plutôt regardé le direct du match Herakles-Racing que celui de leur équipe : car c’était à Lierre qu’il fallait que le Racing inflige une défaite à leur cible postée en 8e position au classement. La rencontre à Waterloo n’était pas dénuée d’intérêt d’autant qu’elle pourrait se rejouer encore à deux reprises en cas de non qualification du Wat’.
Les supporters du Watducks auraient mieux fait de regarder le direct du match à Waterloo et ainsi se consoler en regardant la plantureuse victoire des leurs.
Tout est allé très vite puisque Ronquetti se jouait de Royakkers dès la 3e minute. Le Wellington soutenait la comparaison pendant le premier quart avec un pc et un essai de Dagnelie, le Wat’ obtenant deux pc et tirant sur la gardienne du Well à plusieurs reprises. Ronquetti allait signer un hat-trick en complétant son premier but par un deuxième sur une perte de balle assassine à la 25e et sur un cafouillage éclairci à la 28e minute. A part un nouveau tir de Dagnelie à la 34e, ce sera tout pour cette première mi-temps.
La seconde période sera plus pénible pour les Uccloises qui vont voir un nombre incalculable de déboulés arriver dans leur cercle. Avec un revers lucarne de Vandersteen à la 41e, une situation de 4 contre 1 à la 47e qui amenait le 5e but de Stappaerts, un autre de la même joueuse au terme d’un bel effort de Gose à la 52e minute. Royakkers allait se faire tirer dessus à plusieurs reprises encore, la dernière balle de Breyne terminait dans son but à la 68e.



Un 7-0 bien tassé qui ne satisfaisait personne dans le camp local. La nouvelle arrivait de Lierre : le Watducks échouait dans sa remontée vers le top 8.

Léopold – Gantoise 6-9

Il fallait un miracle pour que le Léopold passe en Top 8. Ce n’était pas l’objectif de départ, mais les résultats venant, les Uccloises s’étaient prises à rêver. Le rêve a pris fin contre l’ogre gantois qui n’a pas fait dans le détail. Avec un double record. Le premier, ce sont 6 buts encaissés dans les 12 premières minutes par le Léo. Du jamais vu. Et tout le monde s’y est mis : Gerniers (2), Ballenghien, Donohue, S. Van den Borre et Schreurs. Le score montera à 0-7. Le Léo marquait au coup de sifflet de la mi-temps par Ocampo. Puis la Gantoise s’éteignit, laissant jouer le Léo. Qui revint à 4-7. Réaction de S. Vanden Borre et Schreurs qui marquaient deux buts à la 52e. Et finalement deux autres buts pour le Léopold et ce score inédit de 6-9. Une confrontation ternie par deux cartes jaunes en toute fin de match. Un duel à 15 buts répartis de telle manière, on ne voit ça que très rarement. Un record.

Victory – Daring 2-2

Le Daring a confirmé sa position de dauphin de la Gantoise en sauvant in extremis un point au Victory. Winthagen et Viarengo avaient mis les Edegemoises à l’aise et le but sur pc de Brunet à la 35e a semblé insuffisant pendant très longtemps. Car ce n’est qu’au coup de sifflet final qu’Aleman égalisait sur pc et sauvait la deuxième place au classement du Daring.

Mechelse – Dragons 1-9

Les Malinoises ont subi une très lourde défaite face au Dragons. Pourtant elles prenaient l’avance dès la 4e minute par Steenackers. L’espoir ne durera que 3 minutes, le temps pour Broers d’égaliser. Puis ce sera l’avalanche avec 3 buts de Struyf et la pause atteinte sur le score de 1-6. D. Marien, A. Marien, Raye et Simons complétaient le tableau pour totaliser 9 buts encaissés par la malheureuse gardienne du Mechelse.

Louvain – Antwerp 1-3

Libéré du stress de jouer le play-down, l’Antwerp devait tout de même tenter de prendre ses derniers points face à la lanterne rouge. Rebecchi rajoutera deux buts à sa panoplie réalisée en Belgique, aux 20e et 25e minutes. Van Hees réduisait l’écart à la 44e, mais comme d’habitude, Theunissen inscrivait son but de fin de match à la 63e. 

Braxgata – White Star 3-1

Le White Star devait tenter de se refaire d’une pauvre sortie face au Wellington. Il a bien tenu le coup, ouvrant même le score à la 44e par L. Boey. De quoi réveiller Ikegwuonu et A. Vandermeiren qui renversaient la vapeur en deux minutes. Versavel scellait le sort des Everoises à la 60e.

Sur le même sujet