Loic Van Doren, de retour au Dragons pour gagner le titre

Loic Van Doren, qui joue aux Pays-Bas depuis trois ans, revient à la maison.

Loic Van Doren, de retour au Dragons pour gagner le titre

Le Dragons a montré ses limites dans le secteur défensif. Tobias Walter and co ont pris en moyenne 2,28 buts par match depuis le début de la saison. Seul le Beerschot (2,35) fait pire parmi les membres du top 8.

Dimanche dernier, les Anversois, défaits au Léo (4-3), ont encore montré des carences au niveau de l’arrière-garde. Le portier allemand n’a pas été à la hauteur des espérances. Le retour de Loic Van Doren est vu comme un soulagement. Le frère d’Arthur a grandi à Brasschaat avant de partir à l’aventure, il y a trois ans, à Den Bosch.

"Je suis super heureux à Den Bosch", commence le keeper n°2 chez les Red Lions. "J’ai choisi le bon club pour grandir. Au Dragons, nous étions parmi les plus forts. À Den Bosch, nous étions toujours dans le rôle du challenger face aux meilleurs. J’ai été déçu de ne plus vivre les playoffs. Pour le reste, j’ai connu de grandes batailles face à de grands joueurs. Comme gardien, je ne pouvais espérer un meilleur défi."

Depuis trois ans, il n’a plus goûté à l’ivresse de la course pour le titre malgré une cinquième place l’an passé. "J’ai aimé le défi sportif, mais j’ai envie de renouer avec les playoffs. J’avais envie, aussi, de revenir en Belgique."

De retour du stage à Las Palmas, le Red Lion a été approché par le club anversois. "Avant le stage avec les Red Lions, je n’y avais pas trop songé."

Les deux parties sont tombées assez rapidement sur un accord. "Les dirigeants ont posé un cadre très clair d’entrée de jeu. Le discours m’a plu. Je voulais une équipe capable de jouer le titre. J’ai beaucoup discuté avec des joueurs du Dragons. Ils m’ont fait le point sur la situation et sur les perspectives. Le Dragons sera toujours une grosse équipe. En huit ou neuf ans, le club a vécu de nombreux départs sans pour autant voir les ambitions à la baisse. Je sais que les résultats ont été moins bons ces dernières années, mais le groupe reste solide."

Loic Van Doren ne sera pas le seul transfert entrant du Dragons qui a besoin, au minimum, de renforcer tout son secteur défensif.