Hockey : l’Orée veut y croire pour Manu

Personne n’a oublié la douleur de Manu Stockbroekx à la suite du choc de la manche aller.

Hockey : l’Orée veut y croire pour Manu
©BELGA

L’ancien joueur du Dragons était toujours choqué à la suite de sa commotion. Il peinait à regarder un écran en fin de semaine. "Un tel accident ne s’oublie pas", confie Henri Raes, qui n’avait pas trouvé le chemin des filets lors de la demi-finale aller. "Les images sont toujours présentes. Il a été victime d’un choc très violent. Pour son équipe aussi, le coup est dur. Mentalement, la fin de match avait été très compliquée car on pensait tous à Manu. Avant son accident, nous jouions bien. Puis on avait repris sur un pc ce qui n’avait rien d’évident."

Della Torre en veine

Le Dragons avait eu ce brin de réussite en inversant le score lors des 5 dernières minutes. Les Anversois, menés 2-1, sont repartis avec un succès 2-3 grâce à une grande réussite de Della Torre sur pc. "La balle a tourné pour nous lors des 5 dernières minutes, mais nous avons conscience de ne pas avoir livré notre meilleur match. C’était même le pire du deuxième tour. Nous savons que le retour sera très serré. L’Orée pressera très haut. Nous restons positifs. Le groupe joue avec une grande confiance."

Comme tous les clubs qualifiés pour les demi-finales, le Dragons a préparé les shoot-out au cas où. Henri Raes est prêt. "Nous tenterons d’abord de prendre les 3 points, mais nous avons bien entraîné nos shoot-out. Nous savons ce que nous allons faire."

L’Orée, aussi, sait ce qu’elle doit faire. Son press avait gêné Denayer&C°, mais les Bruxellois avaient été plombés par un mauvais contrôle de Domene sur le premier but anversois et par un pc peu performant de l’Argentin. Dimanche, ils devront tous être à 100 % pour inverser la tendance.

Deux poids lourds

La tâche sera ardue vu que Xavier De Greve a perdu ses deux poids lourds en défense : Manu Stockbroekx (commotion) et Louis Willems (déchirure aux ischios). C’est dans l’adversité que se révèlent les vrais guerriers. L’Orée a été si mal payée à la manche aller qu’elle voudra remettre la balance au milieu.

"Ce Dragons ne me fait pas peur. Della Torre a eu un très haut taux de réussite en fin de rencontre", conclut l’entraîneur Xavier De Greve.