Les Panthers s'inclinent avec les honneurs dans l'antre des championnes du monde (3-1)

Les Belges étaient dans le rôle du petit Poucet face à une équipe batave intransigeante qui vise un troisième titre consécutif, le 11e de son histoire.

Les Panthers s'inclinent avec les honneurs dans l'antre des championnes du monde (3-1)
©belga

Pays-Bas - Belgique 3-1

Pays-Bas : Koning, Pheninckx, Leurink, Keetels, Verschoor, Sanders, Stam, van Geffen, de Goede, Matla, van Maasakker, puis Nunnink, Dicke, Koolen, Albers, van Gils et Kappelle.

Belgique : Sotgiu, Hillewaert, Vanden Borre, Puvrez, Brasseur, Gerniers, Nelen, Englebert, Raye, Ballenghien, Struijk, puis Versavel, Vandermeiren, Duquesne, Leclef, Rasir, De Mot et Picard.

Arbitres : Mmes A. Keogh (Irl) et M. Meister (All).

Carte verte : 23e Duquesne.

Les buts : 5e Matla (1-0); 16e Albers (2-0); 37e Vanden Borre sur stroke (2-1); 49e van Maasakker sur pc (3-1).

On se demandait combien de temps les Belges allaient résister à l'armada hollandaise, qui pour rappel a déjà inscrit 21 buts dans ce tournoi. La réponse était : 5 minutes, le temps pour les Hollandaises de réaliser une rapide combinaison sur un coup franc le long de la ligne, de Goede servant Matla qui inscrivait ainsi déjà son 7e but du tournoi (1-0).

Les Panthers ne se laissent pas démonter pour autant et entrent même dans le cercle adverse, mais sans menacer Koning. Au niveau possession de balle, les Belges sont même devant (55-45%), mais on sait que cela ne rapporte pas grand-chose. Cela empêche tout de même les Bleues de venir menacer Sotgiu qui, pour le reste, ne doit pas intervenir.

Le début de deuxième période est catastophique pour les Panthers : double perte de balle de Hillewaert et Leurink s'empare de la balle pour servir idéalement Albers. Le finish de la Hollandaise est sans pitié (2-0).  Elodie Picard doit même se détendre à la minute suivante pour empêcher Kappelle de creuser l'écart.

Dans le jeu, nos Panthers ne sont pas dominées, mais dès qu'elles commettent une erreur, la punition est directement là.  Mais elles ne s'avouent pas vaincues et à la 23e minute Vandermeiren montée en ligne oblige Koning à un réflexe pour sauver son but.  

Il reste cinq minutes lorsque les Hollandaises obtiennent leur premier pc, mais notre première sorteuse, Louise Versavel, fait son boulot.  A trois minutes du repos Albers se retrouve en bonne position de tir, mais son envoi s'égare au-dessus du but.

En résumé, nos Panthers "jouent avec" et font mieux que se défendre, mais les Hollandaises sont plus fortes.  Rien de nouveau sous le soleil.

Les Panthers n'ont pas encore abdiqué et Alix Gerniers arrive même à forcer un premier pc à la 32e minute.  Les Belges, désireuses de surprendre l'adversaire, tentent une phase mais elle est exécutée trop lentement et la défense bleue se dégage.  CInq tirs partout, un pc partout, 10 entrées de cercle contre 13 : pas à dire, les Belges sont vraiment loin d'être ridicules.  Le public ne s'y trompe pas et applaudit chacune de leurs offensives.  

Et le meilleur doit encore venir.  A la 37e les Belges obtiennent un stroke pour une faute sur Nelen.  Stephanie Vanden Borre ne tremble pas et transforme le stroke (2-1).  Dans la foulée, on passe juste à côté du 2-2, Englebert centre pour Ballenghien qui arrive un brin trop tard pour reprendre.  Les Panthers ont faim ! Pourquoi ne pas y croire quand on commence le dernier quart avec seulement un but de retard ?

Le dernier quart commence par une grosse offensive hollandaise.  Elodie Picard doit sauver trois fois de suite son but devant Leurink et Albers.  Visiblement les championnes du monde veulent se mettre à l'abri le plus vite possible.

Les Hollandaises obtiennent d'ailleurs leur 2e pc de la partie (seulement !) à la 49e minute.  Et le tir de Caia van Maasakker se loge dans la lucarne.  Bien joué (3-1).

Cette fois ça va faire beaucoup pour les Panthers qui cependant continuent à se battre.  On passe cependant tout près du 4-1 lorsque Matla rate un centre de Verschoor.  Ce qui serait franchement exagéré au vu des statistiques du match : 19 entrées de cercle partout, 8 tirs partout...

Il reste cinq minutes lorsque les Bataves peuvent tirer un troisième pc.  van Maasakker ne surprend cependant pas deux fois Picard et au rebond, van Gils vise à côté.  Ce n'est pas fini : à la minute suivante Mme Meister, qui a tout sifflé pour les Hollandaises depuis le début, accorde un stroke aux Bleues alors qu'il semblait ne rien y avoir du tout.  Mais il reste la vidéo pour contrer cette décision foireuse, et les Belges ne s'en privent pas.

C'est le dernier fait saillant du match.  Au total, les Panthers auront fait bonne figure, même si elles s'inclinent contre plus fortes qu'elles.