John-John Dohmen veut profiter de chaque minute aux JO: "Cinq ans passés en deux secondes"

Les Red Lions, dont Dohmen, sont tombés sous le charme du Village olympique mais pas sous celui de leur lit en carton.

placeholder
© BELGA

Une semaine après avoir atterri à Hiroshima, les Red Lions ont repris l’avion dimanche en direction de Tokyo, destination finale pour les trois prochaines semaines. En début de soirée, les champions du monde en titre ont découvert le Village olympique. Avant leur première nuit dans la capitale, les Red Lions ont à peine eu le temps de sortir de l’aéroport, de prendre un repas au réfectoire et de prendre possession de leurs appartements.

Les premières impressions sont d’autant plus positives que les Reds n’ont plus dû poireauter cinq heures à l’aéroport pour remplir les mille et une démarches administratives liées au Covid. "Nous avons pris un vol interne au Japon pour lequel nous ne devions pas passer de test", explique John-John Dohmen, le joueur aux plus de 400 sélections. "Nous avons donc volé avec des gens non testés, mais il y avait plusieurs rangées vides entre le reste de l’avion et nous. En plus, nous portions des masques FFP2."

Après 90 minutes de vol, les Red ont pu passer par un couloir dédié aux Olympiens pour rejoindre au plus vite le village. "Nous avons d’abord pris nos accréditations olympiques. Ce n’est pas ma première. On retrouve vite ses habitudes. J’ai l’impression que ces cinq dernières années sont passées en deux secondes. Rio, c’était il y a deux minutes. Le village est assez beau. Nous avons vraiment très bien mangé ce qui est une grosse différence par rapport à Rio. L’appartement n’est pas terrible. Il est un peu mal agencé. Le salon est muré des quatre côtés. Une chambre donne sur la terrasse. La salle de bain est minuscule. À Rio, nous avions de grands salons avec des grandes fenêtres. Nous nous y retrouvions volontiers."

De toute façon, les Red Lions ne sont pas là pour s’éterniser dans leurs appartements situés dans un grand immeuble dont les dix premiers étages sont occupés par les Allemands. "Ensuite, les 11 et 12e étages sont dédiés aux Autrichiens. La délégation belge est regroupée aux étages 13 à 16. Nous avons une vue magnifique sur Tokyo. D’un côté, nous voyons la grande baie. De l’autre côté, nous avons une vue plongeante sur le Village olympique."

Un détail qui n’en est pas un a frappé l’esprit des Red Lions : les lits sont en carton. "Ils sont construits avec du carton. Nous n’avons pas de sommier. Je n’ai jamais connu des Jeux olympiques avec un bon lit."

Tous les bâtiments sont semblables. Les drapeaux belges sont disposés à l’horizontale sur les appartements des deux derniers étages.

John-John Dohmen partage son appartement avec Augustin Meurmans, Tom Boon et Simon Gougnard. "Nous sommes arrivés assez tardivement. Nous n’avons pas encore vu les autres Belges. Le village a l’air grand."

Cette semaine, ils joueront deux matchs de préparation face au Japon et à l’Argentine dans l’Oi Hockey Stadium.