Patrick Keusters, président de l'ARBH, rêve d'une médaille olympique pour les Red Lions: "Ce serait une consécration extraordinaire"

Tout juste élu à la présidence de l'Association royale belge de hockey, Patrick Keusters était l'invité de Maxime Binet ce matin dans "Il faut qu'on parle".

Patrick Keusters, président de l'ARBH, rêve d'une médaille olympique pour les Red Lions: "Ce serait une consécration extraordinaire"
© BELGA

Avant de se confier sur ses ambitions pour les quatre années à venir, Patrick Keusters a souligné le travail de son prédécesseur. "Le hockey belge a connu une croissance extraordinaire sous l'impulsion d'un président, Marc Coudron. Un président emblématique qui était lui-même un joueur de classe internationale. Et il a pu mener le hockey belge là où il se trouve actuellement, c'est à dire au sommet du monde", a confié le président de l'ARBH.

Il a ensuite précisé vouloir pousser les Red Panthers au plus haut niveau. "Je vais d'abord m'inscrire dans la continuité de ce beau succès, tout en mettant encore davantage l'accent sur l'un des domaines où l'on n'a pas encore pu atteindre ce que l'on voulait, c'est-à-dire les Red Panthers", a-t-il assuré. En effet, l'équipe des Red Panthers a raté sa qualification pour les deux derniers Jeux olympiques, contrairement aux Red Lions - les champions du monde en titre - qui sont actuellement en lice à Tokyo. "Je crois qu'ils ont toutes les capacités et toutes les compétences requises, et le mental également, pour gagner cette fameuse médaille olympique", confie Patrick Keusters. "Ce serait une consécration extraordinaire pour beaucoup d'entre eux qui ont une carrière phénoménale".

Autre objectif de sa présidence : augmenter la visibilité du hockey au sein de notre pays. "Le hockey s'est développé, a été très bien médiatisé en Wallonie et à Bruxelles principalement. En Flandre, ça s'améliore mais uniquement quand ce sont les équipes nationales qui sont concernées". Malgré cette distinction avec la Flandre, l'ancien président de Vlaamse Hockey League précise que le nombre de joueurs dans le Nord et dans le Sud du pays est désormais égal. Alors, finie l'ère du hockey en majorité bruxellois et brabançon ? "Je crois qu'effectivement, cette ère est révolue. Il y avait toujours des clubs Anversois, mais maintenant, nous voyons réellement que le hockey se développe dans tout le pays", assure Patrick Keusters.

Avec à ce jour 54 000 personnes pratiquant le hockey en Belgique, la Fédération belge a donc les 100 000 membres en ligne de mire. "C'est très ambitieux, et puis les terrains doivent suivre l'encadrement", concède le président de l'ARBH, qui rappelle que le hockey s'est fortement professionnalisé et a pu profiter de nombreux subsides au cours des dernières années. 

Enfin, Patrick Keusters s'est confié sur ses attentes pour la saison prochaine. Selon lui, malgré la pandémie, la demande reste forte "tant au niveau des joueurs qu'au niveau des spectateurs". "Je crois que l'on peut être optimistes quant à cette reprise du sport dans la vie de tous les jours", a-t-il conclu.

>> Revivez l'interview de ce matin ci-dessous