Hockey championnat Dames Honneur: le Braxgata aplatit le Daring 0-7 ; les pc sont à l’honneur

Hockey championnat Dames Honneur: le Braxgata aplatit le Daring 0-7 ; les pc sont à l’honneur
©Philippe Demaret
Philippe Demaret

Un démarrage de championnat, avec une centaine de joueuses et quatre membres du staff qui changent dans l’effectif, fait toujours l’objet d’une dose d’incertitude et de curiosité quant à la capacité des équipes de se lancer dans la bataille en pleine possession de leurs moyens. Autre incertitude, celle concernant la composition des équipes au moment où la pandémie touche doucement à sa fin mais où tous les pays n’offrent pas la possibilité à ses ressortissants de quitter leur territoire sans devoir respecter certaines procédures qui retardent la possibilité de jouer. Et finalement, et c’est le cas pour le transfert surprise de Delfina Merino, la nécessité de mettre en ordre tous les papiers nécessaires à pouvoir s’aligner en championnat.

Antwerp-White Star 1-0

Après la grande lessive chez les Etoilées, David Van Rysselberghe se voyait offrir en guise d’intronisation un déplacement à l’Antwerp. Du solide. La rencontre fut serrée et l’unique but viendra de Rebecchi, évidemment sur pc. On en pourra rien tirer de cette rencontre si ce n’est que les deux équipes devront confirmer jeudi soir leurs bonnes dispositions contre de sérieux adversaires, l’Antwerp recevant le Racing et le White allant au Victory.

Daring-Braxgata 0-7

Avec une ligne arrière remaniée, les Molenbeekoises devaient subir les assauts d’un Braxgata engagé dans une nouvelle dynamique. Le résultat est explosif pour les Boomoises, catastrophique pour les Molenbeekoises. Avec en première mi-temps un véritable coup du chapeau de Versavel, très bien remise de sa fracture au poignet. Et en seconde mi-temps les sœurs Hillewaert, la capitaine Vandermeiren et la recrue espagnole Civera qui ont fusillé la malheureuse gardienne italienne Montserrat qui n’avait jamais pris une telle pilule.

Waterloo Ducks-Gantoise 2-5

Ce qui constituait un sommet il y a 3 ou 4 ans est devenu une rencontre un peu déséquilibrée entre un champion incontesté et les Vertes locales en pleine crise de confiance. Avec le retour de Comerma et D’Hooghe, plus quelques remaniements, le Watducks pouvait espérer une petit quelques chose face aux Flandriennes. La rencontre débutait avec le but le plus rapide de la compétition et qui risque de le tester un petit temps : Sinia smashait au-dessus des têtes et trouvait D’Hooghe dès la 2e minute… fameux baptême pour son retour après deux saisons. La Gantoise dominait largement les Vertes et confirmera en seconde période avec des pc et stroke de la famille Vanden Borre. Stappaerts profitait que la Gantoise joue à 10 (Roels avait vu jaune) pour réduire l’écart. Et à la dernière minute, Oviedo s’offrait le piquet de D’Hooghe. La Gantoise est bien réveillée, comme prévu ; le Watducks sera toutefois à prendre en compte dans ce long championnat.

Léopold-Herakles 2-1

Cette rencontre s’annonçait il y a encore quelques semaines comme un match de la mort pour éviter la descente. Les arrivées conjointes d’Albertario, de Broccoli et de Merino changent tout à fait la donne. Sans Merino pas encore qualifiée, les Uccloises ont effectivement donné du fil à retordre à Fobe and Co. La rencontre restera bloquée au 0-0 pendant près de trois quart d’heures et un pc de Mommens. 10 minutes plus tard, Cornette plaçait une jolie déviation pour égaliser. Il faudra finalement un nouveau pc de Broccoli pour donner aux Uccloises une importante victoire sur ce concurrent direct.

Mechelse-Victory 1-3

Le Mechelse recevait un Victory chamboulé. Les Hombeeekoises sont bien disposées à se défendre bec et ongle d’une descente qui leur est promise. En face, les Edegemoises ont connu 10 départs et 9 arrivées : une équipe quasi nouvelle, avec des noms si pas ronflants, inspirant confiance.

Racing-Dragons 2-4

Ce remake d’une possible demi-finale de la saison passée promettait : ce sont deux potentiels Top 4 qui s’affrontaient en décalage horaire suite à la retransmission télévisée du débat similaire pour les Messieurs à 12.30hr. Le Dragons ouvrait le score dès la 5e minute sur un pc de De Groof. Englebert égalisait à la 10e minute. S’ensuivaient 2 strokes, un de De Groof et un de De Mot. Finalement, le Dragons prenait les devants avec un dernier pc de Simons. Le Dragons confirme donc ses ambitions de manière claire.

Sur le même sujet