Hockey D1 : trois équipes en tête après deux journées

L'Old Club, Uccle Sport et Malines se partagent la tête, mais le Pingouin n'a pas encore perdu de point, au contraire du White Star.

Hockey D1 : trois équipes en tête après deux journées
©BELGA

Deuxième journée de championnat en D1, complète cette fois avec l'entrée en lice du Lara et du Pingouin, qui avaient reporté leur rencontre de la semaine dernière.

Trente-neuf buts ont été inscrits... dont 38 en cinq rencontres. Le match entre le Well et le Lara s'est en effet soldé par un partage blanc. Le Lara, désormais coaché par Pierre-Emmanuel Coppin, vise tout simplement le maintien mais a fait preuve d'une belle efficacité défensive. Il est vrai que le Well avait dominé le début de rencontre, mais une carte jaune de 10 minutes pour Elliot Gillardin suivie d'une blessure de Mathias Gowie coupèrent nettement son rythme. Il ne parvint jamais à le récupérer...

Un seul but, mais fort précieux, pour le Pingouin contre l'Ombrage. Après une première mi-temps insipide, les Aclots prirent les choses en main après le repos, forçant six pc mais sans marquer. Finalement, c'est sur pc que Julian Montone trouva l'ouverture à cinq minutes de la fin. L'Ombrage mit tout à l'attaque, et faillit égaliser sur un dernier pc, mais le gardien local sortit un double réflexe pour préserver les trois points.

Donc, beaucoup de buts dans les rencontres restantes, à commencer par la grosse surprise du jour : la victoire écrasante du Victory sur le White Star, pourtant l'un des grands favoris de la série. Il est vrai qu'il y a beaucoup de blessés à Evere en ce début de saison et que le noyau n'est pas extensible. Les Etoilés dominèrent la première mi-temps, mais leur pc ne rentra pas, au contraire du Victory qui ouvrit la marque par Lukas Plochy sur cette phase. La deuxième mi-temps tourna au cauchemar pour les Everois, qui se retrouvèrent menés 3-0 avec deux buts de Martijn van de Laar avant de réduire la marque par Quentin Moens à un quart d'heure du terme. Mais un stroke contesté, transformé par Plochy, permit aux banlieusards anversois de reprendre trois buts d'avance, et même un quatrième sur une contre-attaque, à nouveau par van de Laar. Bref, contrairement à ses habitudes ancestrales, le Victory était dans un jour où tout réussissait. Une équipe à surveiller !

Uccle fait jouer sa section tennis

Uccle Sport -rappelons à ceux qui ne connaissent pas bien l'histoire du hockey que c'est l'un des trois clubs les plus titrés en Belgique- s'est souvenu opportunément qu'il possédait une section tennis. Malgré l'absence de Thibault Cornillie, obligé de coacher les dames du Racing qui jouaient à 15h30, les Merles ont infligé un set à l'Indiana. Au repos, rien ne le laissait présager, puisque les Gantois s'étaient détachés à 0-1 sur un pc d'Ulysse Alenus. C'est également sur pc qu'Uccle égalisa après la reprise, l'international chilien Juan Amoroso faisant parler la poudre pour la première fois. L'Indiana reprit l'avance assez rapidement, à nouveau sur pc par Mattia Melato, mais la machine Amoroso se mit alors définitivement en route, avec quatre pc au total, entrecoupés d'un but de Mallory Magnant (le 4e), d'un bref retour de l'Indiana à 4-3 par Jules Van Onderbergen et de Cédric Mushiete (le dernier). Score final : 6-3.

Encore plus de buts à Rocourt où l'Old Club a réduit en bouillie l'Amicale Anderlecht... en deuxième période, là aussi. Amaury Tambwe et Thomas Keenan sur pc avaient donné aux Sang et Marine une avance de deux buts, mais Renaud Pangrazio réduisit l'écart avant le repos. Ensuite ce fut un festival liégeois, avec deux strokes de Tom Dawance, 2 autres pc de Keenan et deux phases conclues par Félix Lamalle. Martin Michiels réussit entre-temps à marquer un second but pour l'Amicale pour faire 6-2, mais ce genre de but ne vaut évidemment que pour les statistiques.

Malines garde le cap

Tout comme la saison dernière (qui n'avait duré que 5 à 7 matches selon les équipes), Malines a pris un bon départ. Sa victoire contre le Langeveld ne souffre aucune discussion. A la mi-temps c'était 1-0 sur un but de Sam T'Syen, puis peu après ce fut 2-0 sur un rebond de pc par Jeremy Donck. Il ne fallut cependant que cinq minutes au Langeveld pour égaliser, sur un tip-in de Nicolas Henet façon Tchouk à Manchester, puis sur un pc de Thibault Cooremans (où Malines réclama en vain une faute préalable). Les Malinois repartirent à l'assaut et refirent 3-2 sur pc par Manu Mondo, avant que le Lang ne fasse sortir son gardien ce qui permit aux visités d'inscrire un 4e but par Sasha De Groote (4-2).

Enfin, le Polo l'a échappé belle à Namur qui mena 1-0 par Tomas Dieudonné sur suite de pc, et rata diverses occasions de creuser l'écart avant que Max Peeters s'offre le but égalisateur sur une rare contre-attaque du Polo. A la mi-temps, celui-ci était fort bien payé, et cela sembla n'être que partie remise lorsque Namur se détacha à 3-1 sur un doublé de François Cirillo. Mais à partir de ce moment, les Brabançons serrèrent le jeu et renversèrent complètement la vapeur, d'abord sur une combinaison Ben Van Hove - Jeffrey Thys (ça fait pas mal de capes en équipe nationale tout ça...) conclue par Jérémy Muylaert, puis par Romain Lemaire sur pc et enfin, à la dernière minute, sur un nouveau but de Max Peeters... après un pc namurois mal négocié ! Trois points qui vont faire un bien fou au Polo dans la course au Top 8...