Hockey D 1 : encore trois équipes avec le maximum

Uccle Sport et Malines totalisent neuf points après les trois premières journées, mais le Pingouin, qui a une rencontre en retard, n'a pas encore perdu la moindre unité. Pendant ce temps, le White Star a retrouvé des couleurs et le Victory montre les dents.

Hockey D 1 : encore trois équipes avec le maximum
©BELGA

Troisième journée de championnat de D1 et exactement comme à l'étage supérieur, on a l'impression que tout le monde peut battre tout le monde. En tout cas, il y a eu quelques résultats marquants.
Et notamment le réveil du White Star qui, après deux prestations en demi-teinte, a fait feu des quatre fers contre l'Old Club, qui n'était plus habitué à ce genre de traitement. C'est un score de tennis qui a sanctionné ce match au sommet où les Étoilés avaient déjà fait la différence au repos avec deux buts de Quentin Moens, un tip-in d'Elliot Mathieu et un rebond de Vincent Launois. A la reprise, après moins d'une minute c'étaient les chiffres de forfait qui s'affichaient au marquoir, Gregory Gucassoff transformant un pc. Les derniers buts tombèrent en fin de match, Pierre De Moor transformant le... 8e pc liégeois et Arno Devreker soldant l'addition (6-1).
Tout aussi spectaculaire, le succès du Victory, qu'il faudra clairement prendre au sérieux cette saison, au Langeveld. Les locataires du Léo s'accrochèrent tant bien que mal en première mi-temps, malgré une ouverture rapide du score sur pc par Lukas Plochy. A cinq minutes du repos Simon Bourel crut avoir fait le plus dur, mais ce fut pour voir les Anversois reprendre l'avance avant le repos sur un stroke, également marqué par Plochy (1-2). En deuxième période le Lang accumula les cartes, ce que son adversaire attendait pour se détacher irrésistiblement au marquoir. Plochy compléta son hat-trick sur pc, puis Martijn van de Laar et Tim Winthagen corsèrent les chiffres (1-5).

Uccle garde le cap

Un peu moins spectaculaire, mais tout aussi efficace fut la victoire d'Uccle Sport dans le derby de l'Ouest à l'Amicale. Ce furent les Amicalistes qui déflorèrent le marquoir par Renaud Pangrazio sur stroke, mais les Ucclois passèrent vite à la vitesse supérieure pour égaliser par Mallory Magnant, puis se détacher au fil du match par Juan Amoroso sur pc, Diego Hainaut et encore Mallory Magnant (1-4).

Beaucoup plus difficile fut le succès du Pingouin dans son derby au Polo. Ce sont les Waterlootis qui ouvrirent le feu et menaient d'ailleurs 1-0 au repos sur un but de Max Royer amené par Arthur Dierick. En deuxième période les Aclots augmentèrent la cadence et en profitèrent pour passer devant par Manu Cockelaere et l'inévitable Nicolas Vandiest. La fin du match fut très cruelle : le Polo, qui poussait tant et plus, égalisa à deux minutes de la fin par Jérémy Muylaert, bien servi par Max Royer, puis alors que le Polo pensait (et aurait dû) recevoir un pc à 20 secondes de la fin, c'est dans l'autre sens que l'arbitre siffla... ce qui permit à Nicolas Vandiest de marquer son deuxième but de l'après-midi. On ne remit pas la balle en jeu... (2-3).

Malines l'a emporté sans forcer au Lara, qui n'a toujours pas trouvé le chemin des filets en championnat. Un but par mi-temps, Sasha De Groote, sur pc juste avant la mi-temps, puis Manu Mondo, sur un autre pc, trouvèrent la faille, un troisième pc malinois aboutissant sur le piquet entre les deux. Voilà Malines toujours avec le maximum mais il faudra revoir les Malinois contre les candidats au titre.

Pluie de buts à l'Ombrage

Muet la semaine dernière, le Wellington a retrouvé le chemin des filets à l'Ombrage, qui avait ouvert la marque par Florian Lalande avant de voir Fabian Miesse renverser la vapeur en deux coups de cuiller à pot. Les Ucclois se détachèrent à 1-3 par Cédric Herdies, avant que les Woluwéens ne refassent surface par Maxime De Wachter. Ce fut ensuite 2-4 par Louis Schoevaert, 3-4 par Lautaro Diaz et finalement 3-5 par Elliot Gillardin sur pc (3-5). Les spectateurs, en tout cas, auront apprécié le spectacle.

Enfin, l'Indiana et Namur ont partagé l'enjeu dans un match à rebondissements, exactement sur le même score que Gantoise-Beerschot qui se déroulait en DH à quelques kilomètres de là. Les Indiens se détachèrent à 2-0 au repos par Mattia Melato et Pierre Desimpel, mais les Escargots se réveillèrent à la reprise et revinrent à 2-2 par Viktor Pokorny et Romain Lauwers. Ils eurent même vue sur la victoire dans une fin de match hachée de plusieurs cartons, lorsque Pokorny marqua son deuxième but de l'après-midi, mais à 90 secondes de la fin Desimpel fit de même pour remettre les équipes à égalité. Dans les arrêts de jeu les Namurois purent encore tirer deux pc dont un avec seulement trois défenseurs sur la ligne, mais rien n'y fit, le score ne bougea plus.

Sur le même sujet