Hockey D1 : un score de tennis chasse l'autre

Chaque journée amène son score exotique en D1. Cette fois, c'est le duel entre deux grands favoris de la série, l'Old Club et Uccle Sport, qui s'est envolé jusqu'à atteindre un score de tennis. Et encore... tel quel, le set n'est pas fini.

Hockey D1 : un score de tennis chasse l'autre
©belga

Battu par le White Star 6-1 il y a deux semaines, vainqueur du Victory 3-6 la semaine dernière, l'Old Club continue de se demander à quel sport il joue. Cette fois, c'est le score particulièrement exotique de 5-6 qui s'est affiché au marquoir contre Uccle Sport. C'était sans doute trop pour le corps arbitral - qu'on nous a dit excellent pour le reste - car le dernier pc local, marqué après le coup de sifflet final, n'a pas été pris en compte dans le rapport officiel, qui mentionne 4-6. Ce n'est pas que ça fasse une énorme différence, mais comme on dit à Bruxelles, "just is just"...

Bref, les supporters de l'Old Club ont déjà assisté à la confection de... 42 buts en cinq matches. Plus de huit de moyenne ! Un rebond de pc terminé par Maxime Lectius mit le feu aux poudres, Uccle Sport répliquant à trois reprises par son Chilien Juan Amoroso, auteur d'un triplé sur la même phase avant le repos. Sitôt après la reprise, les Sang et Marine revinrent à 2-3 par Pierre De Moor, pour voir Uccle reprendre aussitôt deux buts d'avance par Simon Houbart. Les Liégeois sortirent tous les registres offensifs et égalisèrent à 4-4 par Tanguy Tambwe et Tom Dawance, ce dernier à l'issue d'une phase un peu confuse. Ce n'était pas fini : en pleine offensive locale, Uccle partit deux fois en contre en autant de minutes pour faire 4-6 par Houbart encore, puis Mallory Magnant. Le dernier pc, transformé par Tommy Keenan dans les circonstances décrites plus haut, ne changea plus rien. Si ce n'est que la fédé devrait évidemment actualiser le score. Imaginons que la qualification pour le top 8 se joue à un but près...

Malines perd ses premiers points, succès historique pour le Lara

Les Malinois savaient bien qu'ils n'allaient pas terminer le premier tour avec 39 points. Le Polo leur a pris leurs deux premières unités, quoiqu'étant privé de François De Saedeleer, qui s'est déboîté l'épaule, après 7 minutes. Les Brabançons ouvrirent la marque sur un de leurs rares pc par Romain Lemaire à dix minutes du repos. En deuxième période, les Malinois monopolisèrent la balle, comme c'était à prévoir, mais leur pc ne rentra pas et il leur fallut attendre la 65e minute pour voir Louis Hottlet (ex-Herakles et Racing) sauver un point, suffisant pour garder la première place puisque Malines possédait trois points d'avance sur les deuxièmes.

Ceux-ci se rapprochent donc à un point. Pour savoir ce qui est arrivé à Uccle Sport, retour en début d'article. Pour savoir ce qui est arrivé au Pingouin, vous pouvez continuer la lecture.
Les Aclots avaient eu l'occasion de rejoindre Malines en tête vendredi à l'occasion de leur déplacement au Lara. Un déplacement court, qui tourna effectivement... court. Les Wavriens trouvèrent la faille en première période via leur unique buteur Timothy Nesse, puis firent le gros dos en deuxième période et démontrèrent que leur titre de meilleure défense de la série à ce stade n'était pas usurpé. C'était un succès historique pour le Lara puisque c'est le premier de l'histoire du club en D1... Le précédent passage des Macas dans cette division s'était en effet terminé sans la moindre victoire.
Les joueurs de Pierre-Emmanuel Coppin ont payé cher cette débauche d'efforts 48 heures plus tard contre le Victory. Après avoir tenu la dragée haute aux Anversois en première période (buts de Timmy Nesse après 30 secondes et égalisation sur pc par Lukas Plochy en vue du repos), ils montrèrent d'évidents signes de fatigue par la suite. Le Tchèque d'Edegem en profita pour marquer sur phase de jeu (il sait faire cela aussi...) et parachever sa prestation par un assist pour Martijn van de Laar. Ce dernier but coupa les jambes de l'équipe locale qui encaissa encore un but en fin de match par Steven Winthagen (1-4). De son côté, le Pingouin a mieux digéré son double week-end et renoué avec le succès aux dépens d'une Amicale qui pouvait prétendre à mieux, certainement en première période. Un but rapide de Dorian Leclef ne désorienta pas l'équipe locale qui répliqua par Fabrice Bourdeaud'hui avant que Victorian Fernandez ne redonne l'avance aux Nivellois. En deuxième période l'équipe locale écopa de deux cartes jaunes, ce qui ne facilita pas sa progression et comme le Pingouin défend très bien cette saison, le score n'évolua plus (1-2).

Namur tient le White Star en échec

En déplacement au White Star qui sortait de quelques bons matches, Namur est venu prendre un point à Evere. Les Étoilés prirent pourtant deux fois l'avance, par Arno Devreker en première mi-temps et par Elliot Mathieu ensuite, mais les Escargots revinrent deux fois dans leur sillage par Pierre de Coquéau d'abord, par Winston Orbant enfin (2-2).

Premier succès de l'Indiana cette saison, sans bavure devant le Wellington qui n'eut pas souvent voix au chapitre. Le score était déjà atteint au repos avec Mathieu Buysschaert, Maxime Fache et Pierre Desimpel sur pc. L'événement le plus notable de la deuxième mi-temps fut le coup de sifflet final qui fut donné deux fois à cinq minutes d'intervalle, les deux arbitres n'étant pas d'accord sur le chrono - on peut en déduire que l'un d'entre eux avait oublié de rebrancher le temps après un arrêt de jeu. Quoi qu'il en soit, cela n'eut pas d'influence sur le score... On frémit en pensant que cela aurait pu être le cas !

Enfin, le Langeveld a fait main basse sur trois points précieux dans son derby à l'Ombrage, toujours mal embarqué. Les Ucclois se portèrent à 0-2 par Thibault Van Haelen et Gaston Golstein avant qu'un stroke converti par Tanguy De Coster ne remette tout en question avant le repos. La deuxième mi-temps se déroula sur un scénario semblable. Après plusieurs pc infructueux pour le Lang, c'est l'Ombrage qui attaqua en force et s'exposa à des contres meurtriers de Simon Bourel et Gaston Golstein encore (1-4). Le pc transformé à deux minutes de la fin par Tanguy De Coster ne compta plus que pour les statistiques.