Malines tient toujours le bon bout

Les Malinois, qui caracolent en tête depuis le début, n'ont cependant pas eu la tâche facile dans le "match des extrêmes" qui les opposait à l'Amicale Anderlecht.

Malines tient toujours le bon bout
©belga

Il reste six journées avant le "cut", comme on dit dans le vocabulaire golfique, et les positions restent très serrées pour l'accession au top 8, même si trois équipes peuvent estimer être déjà au sec.

C'est notamment le cas des surprenants malinois, en tête depuis le début de la saison et qui sont allés gagner 2-4 à l'Amicale Anderlecht. Mais ce fut loin d'être un match à sens unique, comme le classement des deux équipes aurait pu le laisser penser. Semaine après semaine, le coach anderlechtois Gaby Garreta déplore le manque d'efficacité de ses joueurs dans le cercle, en dépit d'une possession de balle supérieure. Cette fois, les Amicalistes étaient bien partis avec un but rapide de Martin Michiels, mais dès avant le repos le pc malinois, arme qui fait des ravages cette saison, se mit en marche et Manuel Mondo fit 1-1, puis 1-2. Avant le repos, Renaud Pangrazio profita d'un stroke pour une faute commise sur lui-même pour remettre les deux équipes à égalité. En deuxième période, Malines joua plus en contrôle, mais aucun des 8 pc locaux ne rentra. Agustin Nuñez fit 2-3 et en fin de match Jeremy Donck profita d'un rebond de pc pour enlever les derniers doutes, mais Malines avait souffert en attendant. "Une rencontre à oublier" dixit son coach Pieter Theuniers, qui sait que son équipe affrontera dans les prochaines semaines l'Old Club (en match avancé vendredi), le White Star, le Pingouin et Uccle.

Justement deux de ces formations, qui étaient sans doute plus attendues au départ, peuvent penser que le plus dur est fait : Uccle Sport et le White Star. Uccle a largement battu Namur 5-1 avec deux pc et un stroke de Juan Amoroso, un but de Simon Houbart avant le repos et de Mallory Magnant après la pause. Les Escargots revinrent à 4-1 sur pc par Geronino Clement et s'étonnèrent de se voir infliger 3 cartes jaunes et deux vertes, pour une seule verte aux Ucclois. Cela ne les aida certainement pas à revenir éventuellement dans le match.

Le White Star a été moins brillant contre le Wellington, qui résista une mi-temps aux assauts locaux, Alex Amzel répondant très vite au but d'ouverture de Quentin Bigaré. En deuxième mi-temps les Étoilés accentuèrent leur domination et se détachèrent sans discussion par Elliot Mathieu et Vincent Launois (3-1).

L'Old Club continue ses orgies (de buts)

Décidément, on continuer à s'amuser à Rocourt. Incroyable mais vrai, la moyenne de... 11 buts marqués par match à domicile ne se dément pas. 8-2 contre l'Amicale, 5-6 contre Uccle Sport et maintenant 6-5 contre le Pingouin ! Voilà Malines prévenu... Ici ce fut successivement 2-0 par Nicolas Kleinkenberg et Louis Berthus, mais 2-2 au repos par Tom Beirnaert et Arthur Molle sur pc. Ensuite, les Liégeois reprirent l'avance à 20 minutes du terme par Tommy Keenan sur pc, juste pour voir les Nivellois renverser la vapeur par Nicolas Walleyn Spits et Julian Montone, puis Manu Cockelaere rater un stroke (en l'absence de Jonathan Blockmans, qui vient de rechuter). Petites causes, grands effets, les Sang et Marine égalisèrent sur pc sur la contre-attaque par Tommy Keenan, avant que le même joueur ne marque son 3e but du match, toujours sur pc. Ce n'était pas fini : Manu Cockelaere fit encore 5-5 sur pc alors qu'il restait moins de 5 minutes, mais Pierre De Moor arracha la victoire pour les Principautaires à la dernière minute. Déjà le 35e but de l'Old Club cette saison !

Cette victoire permet aux Liégeois de dépasser le Victory, tenu en échec à l'Ombrage. Les Woluwéens, pour une fois, prirent un excellent départ, marquant dès la première minute par Alaric Dekelver puis doublant l'écart par Stéphane Permin. C'était compter sans le redoutable Lukas Plochy qui remit son équipe sur les rails juste avant le repos. En deuxième période les Anversois tentèrent de renverser le cours du match, mais n'allèrent pas plus loin qu'un but égalisateur de James Du Plessis, avant qu'une pluie de cartes vertes et jaunes ne vienne émailler la rencontre. Le score ne changea plus.

Le Lang dépasse le Lara

Ne perdons pas de vue que l'enjeu majeur de ce premier tour est de terminer dans le top 8. Dans ce cadre, le Langeveld a fait la bonne affaire du jour en allant s'imposer à l'Indiana. Ce furent pourtant les Gantois qui ouvrirent la marque très rapidement, par Mathieu Buysschaert sur un rebond de pc. Mais après un tir sur le poteau de Dalla Palma, Gaston Golstein égalisa avant le repos. Rebelote en deuxième mi-temps, les Gantois reprenant rapidement l'avance sur un pc générateur de stroke, converti par Mattia Melato. Mais c'était décidément le jour de grande forme de Gaston Golstein qui transforma à son tour un stroke, puis un pc pour changer la donne. Un dernier pc permit à Nicolas Henet d'assurer les trois points (2-4).

Cette victoire permet aux Ucclois de devancer le Lara, contraint au partage au Polo. Et encore, il est bien content d'avoir pris ce point, puisque les Waterlootis menaient encore 2-0 à 13 minutes de la fin, des buts marqués en première période par Max Peeters et Jeffrey Thys. Mais deux pc wavriens consécutifs, convertis par Timothy Nesse et Christopher Oostveen, permirent aux Macas de sauver un point qui pourrait s'avérer très précieux au décompte final.