Des Panthers entreprenantes s’inclinent face aux n°1 mondiales (2-0)

Ce match lance officiellement la 3e édition de la Pro league. Les Red Panthers ont repris le chemin des entraînements depuis le 1er août. Elles n’ont pas joué à Tokyo, mais ont été médaillées de bronze à l’Euro en juin. Les Néerlandaises sortent d’un doublé Euro-JO et sont n°1 mondiales. Alyson Annan aligne un noyau fortement remanié depuis les Jeux.

Après 21 secondes, Elena Sotgiu devait déjà se retourner sur un tir de Welten. Les Reds étaient fort passives dans les duels. Welten n’en demandait pas tant. Les protégées de Raoul Ehren contrôlaient calmement la balle. A la 10e minute, Nelen cherchait Ballenghien dans le cercle, mais Remmerswaal était sur la trajectoire. Le premier quart-temps avait été largement dominé par les Oranje qui ont fait courir les Red Panthers. A l’exception du but d’ouverture de Welten, Sotgiu n’a pas eu de boulot sauf un dégagement du sabot.

Au fil des minutes, les Panthers parvenaient à poser la structure et à oser un peu plus. Mais, face à elles, les Néerlandaises ne cédaient pas beaucoup de terrain. A la 20e minute, Blockmans concédit premier pc sur une faute sur Fortuin. D’Hooghe, qui était monté au jeu lors du 2e quart, détournait du gant le sleep de Jansen. La Belgique demandait la video pour annuler le 2e pc sifflé dans la foulée pour une balle qui n’était pas dangereuse. Les Reds gardaient de plus en plus la balle, mais ne trouvaient pas réellement de faille dans la muraille orange. Le deuxième quart s’achevait sans que les Panthers ne soient réellement bousculées. Mieux, à la 29e minute, Struik centrait pour Versavel qui ne pouvait la dévier devant Remmerswaal. D’Hooghe n’a eu que le sleep côté stick à sortir durant ses 15 minutes de jeu.

Malgré ce but encaissé, les Red Panthers sont montés en puissance au fil des minutes sans créer d’occasions franches dans le cercle.

De retour des vestiaires, Gerniers tentait d’entrer dans le cercle, mais elle était contrée. Sur une belle récupération, Englebert remontait jusqu’au cercle, mais elle cafouillait avec Raye. Versavel centrait dans le cercle. Les Belges étaient bien remontées en 2e mi-temps. A la 34e minute, les Panthers demandaient un kick dans le cercle. Elles perdaient leur video. Les Oranje n’étaient pas éblouissantes. Les Panthers l’avaient bien compris. A la 39e minute, van Geffen manquait un contrôle qui aurait pu faire mal dans le cercle. Burg, était, à son tour, dangereuse avec une passe en retrait dans le cercle. A la 44e, Gerniers centrait dans le cercle, mais personne n’était là pour la toucher.

Les tribunes commençaient à s’enflammer au début du 4e quart. Blockmans évitait de concéder un pc à la 46e minute sur une sortie de défense compliquée. Les occasions restaient rares dans ce match assez équilibré. Blockmans filait sur la baseline. Il fallait une grande Brasseur pour éviter un tir dans le cercle. A la 52e minute, sur une accélération dans l’axe, Moes restait debout et se jouait de toute la défense pour tromper D’Hooghe. Les Pays-Bas se mettaient à l’abri sur un exploit individuel.

Ce but n’enlève rien au match courageux des Belges qui auront essayer de jouer leur jeu sans toutefois être dangereuses dans le cercle adverse.

Premier match de Pro League: Pays-Bas – Belgique

Pays-Bas : Remmerswaal ; Koolen, Keetels, Welten, Sanders, Nunnink, van Geffen, de Goede, Fortuin, van Laarhoven, Jansen ; Puis Moes, Kappelle, Burg, van Gils, Plonissen, Barentsen
Belgique : Sotgiu ; Vanden Borre, Puvrez, Hillewaert, Brasseur ; Englebert, Nelen, Struijk ; Gerniers, Raye, Ballenghien; Puis Rasir, Vandermeiren, Versavel, Breyne, Blockmans, De Mot, D'Hooghe.
Les arbitres : H. Harrison (Ang) et C. Martin-Schmets
Les buts : 1re Welten (1-0), 52e Moes (2-0)