Hockey: amère défaite pour le Daring face à Louvain

Retour sur la rencontre entre le Daring et Louvain.

Ethel Vandiest

C’est un beau match qui semble se profiler sur le terrain molenbeekois en cette 8ème journée avancé du championnat. Lors des premières minutes de la rencontre on observe le Daring faire du Daring en étant explosif en contre-attaque. Et Leuven faire du Leuven en construisant ses phases depuis sa ligne arrière et laissant ses talents individuels s’exprimer avec panache. Mais ces 17 premières minutes n’auront vu qu’un seul tir au goal. Il est à comptabiliser dans la liste de Leuven et donne lieu au premier arrêt réflexe de Boris Feldheim. Une carte verte est également sortie, à l’adresse de Walsh n’ayant pas laissé la balle en place alors que la faute était sifflée contre lui.

L’arbitrage est équitable, Cosyns est également sorti 2 minutes, pour exactement la même raison dès la reprise du quart temps. La rencontre se débloque à la 20ème minute, quand Lane, à l'affût au point de stroke trompe le portier molenbeekois avec un puissant tir en un temps suite à un centre, c’est 0-1. Cosyns, encore lui, répond aussitôt. Oublié au deuxième poteau lors d’un cafouillage dans le cercle de Leuven qui n’arrive pas à se dégager, il n’a plus qu’à pousser la balle dans le dos de Carr, c’est 1-1. Et puis arriva la demi-heure de jeu. Un simple fait de match devient le tournant de la rencontre. L’arbitre siffle, par erreur, une faute contre Leuven proche du cercle du Daring, celle-ci reconnaît cette erreur de suite, mais le dégagement est déjà donné et joué. On connaît le Daring, ils sont déjà présents dans le cercle adverse et obtiennent un PC. Après plusieurs tentatives des deux attaquants, Montelli et Esmenjaud, la balle est déviée par le pied d’un défenseur dans son propre goal. Le marquoir indique 2-1. Le staff de Leuven n’avait pas encore cessé de réclamer sur le coup de sifflet à l’origine de la phase, qu’ils se relèvent d’un bond afin de contester ce but. Après concertation, les arbitres déclarent le but invalide pour un coup de stick. C’est au tour du banc du Daring de sortir de leurs gonds et de réclamer plus d'explications. Leuven joue rapidement, se retrouve dans le cercle du Daring et obtient un PC. Cette fois-ci Quemada transforme l’essaie via un sleep imprenable, le marquoir, qui était revenu à 1-1, indique maintenant l’avantage des visiteurs, 1-2. La mi-temps est sifflée dans la foulée.

Après plusieurs sollicitations, demandes d’explications voire expression de mécontentement des différents staffs, la mi-temps espérons que les quelques instants de break permettront de remettre le niveau de tension à un niveau décent.

Les échanges reprennent sur une série de PC pour Leuven qui n'aggrave cependant pas le score. Les cartes vertes continuent à tomber, la pression aussi semble avoir baissé d’un cran. Le Daring est mené au score, mais également dans les échanges. Leuven ne se contentera pas d’une « petite » victoire. Quemada rejoue exactement le même PC qu’avant la mi-temps, c’est 1-3 après trois quarts d’heure de jeu. Cosyns et son sens du but est à deux doigts de réduire la marque via un réflexe dos au but, Leffler est également en pleine inspiration. Mais Leuven semble imprenable. Le Daring jette ses dernières ressources dans les échanges, au point d’en être réduit à 10 pendant cinq minutes pour avoir été trop rude dans un contact.

La Daring bien que dominé par un Leuven très organisé se procure un pc supplémentaire. Montelli indisponible, la phase est décentrée sur Legrain qui est à 3cm de célébrer un goal, mais sa balle fait trembler le filet et non résonner la planche, c’est toujours 1-3. A cinq minutes de la fin, Cicileo s’introduit dans le cercle adverse et va chercher un dernier pc, qui dans les faits donneront lieu aux deux dernières tentatives, infructueuses. En fin de rencontre, le Daring enchaîne les phases dangereuses, ce qui ne rassure pas Leuven. Le coup de sifflet final sonne comme une délivrance pour les visiteurs du jour.

Daring : Feldheim ; Cicileo, Denis, Legrain, Delos ; Salis, Coelho, Cosyns ; Van Linthoudt, Montelli, Leffler puis Esmenjaud, Jacquier, Kruger, Vander Gracht

Louvain : Carr ; Pérez-Pla, Madeley, Coolen ; Murray, Walsh, Santana, Harris ; Maraite, Vanden Dael, Lane, Quemada puis Van Lambergen, Divorra, Bosmans, Schoenaers.

Arbitres : Mme C. Martin-Schmets et M. G. Uyttenhove

Cartes vertes : 14e Walsh, 18e Cosyns, 29e Delos, 43e Murray

Cartes jaunes : 51e Montelli, 70e Murray

Les buts : 20e Lane (0-1), 23e Cosyns (1-1), 36e Quemada sur pc (1-2), 46e Quemada sur pc (1-3)

Penalty Corner: Daring 0/4 - Louvain 2/4

Sur le même sujet