Bon départ en Pro League pour les Red Lions: deux victoires contre l’Allemagne

Après la dégelée de la veille, le coach allemand avait opté pour une tactique nettement plus prudente et un jeu groupé.

La première escarmouche donne déjà lieu à un pc obtenu à la vidéo par l’Allemagne. Il est clairement préparé à la maison et Wellen intercepte le sleep de son coéquipier pour dévier la balle dans le but (0-1).

Mis à part quelques montées de Poncelet pour créer le surnombre, les Red Lions mettent du temps à réagir mais leur première occasion de but franche est déjà la bonne : à la 15e une action éclair Poncelet – Dohmen – Dockier et Stadler est battu (1-1).

On rejoue depuis trois minutes et Cosyns donne l’avantage aux Belges en reprenant de très près une balle déviée par la défense allemande (2-1). Et ce n’est pas fini : une accélération foudroyante de Wegnez transperce- littéralement la défense teutonne et Dockier est à la réception pour marquer l’un des buts les plus faciles de sa vie (3-1). Et à la 27e un magnifique effort de Cosyns sur la ligne se termine par un centre en retrait vers De Sloover qui tire sèchement au but, mais à portée de Stadler.

Les Allemands, dépassés par le rythme, ne se montrent menaçants qu’à la 26e minute avec un tir de Wellen dévié en hauteur par Loïc Van Doren, qui rapporte un deuxième pc allemand, suivi rapidement par deux autres. Windfeder finit par trouver la faille (3-2).

A la reprise, sur un rapide contre allemand, la défense belge tarde à dégager et faillit se faire surprendre, le tir à la retourne de Hartkopf échoue de peu à côté.

Les Belges réagissent par un coup franc rapidement donné par Dohmen, qui atteint Dockier. Le revers du Malinois survole l’objectif. Mais on sent qu’il y a du but dans l’air et celui-ci survient à la 40e minute : Wegnez arrache la balle à un défenseur allemand et sert parfaitement Thibeau Stockbroekx qui ne se fait pas faute d’en profiter (4-2). Les Allemands veulent aussi leur part du gâteau, mais un tir de Wellen se heurte à une intervention de L. Van Doren. Mais quatre secondes avant le coup de sifflet du troisième quart, les Allemands sont encore là avec trois tirs consécutifs. Van Doren pare les deux premiers mais est impuissant sur l’envoi final de Hellwig (4-3).

Dans le dernier quart, les Allemands partent à la recherche du but égalisateur, mais Van Doren pare un essai de Grambusch. Le gardien belge a encore beaucoup de travail sur des envois de Hartkopf et Grosse mais s’en sort à son avantage. Dans l’autre camp les Lions se montrent enfin menaçants par Charlier servi par Wegnez, qui teste les guêtres de Stadler. La délivrance arrive à trois minutes de la fin par De Kerpel qui conclut de près une attaque collective initiée par Wegnez et Kina (5-3).

Fait remarquable : les Belges n’auront pas forcé le moindre pc sur ce deuxième match !Belgique – Allemagne 5-3

Belgique : L. Van Doren, Boccard, De Sloover, A. Van Doren, Hendrickx, Kina, Wegnez, Denayer, De Kerpel, Charlier, Cosyns, puis Dockier, Poncelet, Luypaert, Dohmen, Meurmans, et T. Stockbroekx.

Allemagne : Stadler, Windfeder, Müller, Wellen, Dosch, Weigand, Zwicker, Bosserhoff, Grosse, Hellwig, Hartkopf, puis Grambusch, Kaufman, Prinz, Schwarzhaupt et Schachner.

Arbitres : MM. D. Barstow (GB) et J. van't Hek (Hol).

Carte verte : 59e De Kerpel.

Les buts : 4e Wellen sur pc (0-1) ; 15e Dockier (1-1) ; 18e Cosyns (2-1) ; 21e Dockier (3-1) ; 27e Windfeder sur pc (3-2) ; 40e Stockbroekx (4-2) ; 45e Hellwig (4-3) ; 58e De Kerpel (5-3).

Sur le même sujet