Hockey en salle Dames: trois équipes se regroupent en tête

Incroyables retournements de situation et scores dans tous les sens à Auderghem.

Hockey en salle Dames: trois équipes se regroupent en tête
©Philippe Demaret
Philippe Demaret

Dragons-Louvain 6-1

Le Dragons, avec une composition quelque peu modifiée, a pris le meilleur sur Louvain 6-1. Le score était déjà de 4-0 à la mi-temps et les Brasschaatoises se sont ménagées en seconde mi-temps en vue du match suivant qui était très important. Après un stroke du Dragons à la 25e minute, envoyé sur le poteau, Louvain trouvait l’ouverture à la 37e minute via Larcier : le 8e but des universitaires cette saison.

Antwerp-White Star 2-2

Match hyper important pour les Everoises qui ne pouvaient laisser partir le top 4, dont l’Antwerp, un concurrent direct. Dès l’entame de la rencontre, l’Antwerp se montrait plus pressant et obtenait 2 pc aux 3e et 5e minutes, bien contrés par al gardienne Watelet. A la 9e minute, une belle descente en une-deux de Cornelissen et Horbach permettait à cette dernière d’ouvrir le score (1-0). A peine la balle remise en jeu au début du deuxième quart, Ponseele profitait d’une mésentente dans la défense du White pour doubler l’avantage (2-0). La réaction de Motte, revenue de blessure, à la 13e minute était bien écartée par Picard. A défense anversoise se devait d’être attentive car le press bruxellois était sérieux. Et de fait, à la 14e minute, Coudron trompait la gardienne anversoise d’un revers malin (2-1). La pression ne baissait pas et Della Vittoria alertait à nouveau Picard. La tension montait et les arbitres devaient sortir les cartes pour des forcing : il est interdit aux joueuses de pousser violement la balle sur les joueuses et de nombreuses cartes avaient déjà été attribués cette saison. A la 18e minute, Closset recevait la jaune pour cette faute et l’Antwerp en profitait pour forcer deux pc, bien repoussés. Et au coup de sifflet de la pause, Delforge trouvait le poteau du but : le White l’avait échappé belle. La seconde mi-temps voyait une accélération des deux équipes qui pressaient chacune à leur tour. Avec un nouveau pc pour l’Antwerp, le 5e, toujours contré. Le White attendra la 30e minute pour obtenir son premier pc du match. Le dernier quart débutait avec une domination anversoise, mais sans effet. A la 34e, une descente Motte-Degezelle était récompensée par le 2e pc du White ; doublé mais finalement contré. A la 36e minute, 4e pc du White et, cette fois, Motte prenait ses responsabilités : son sleep secouait les filets. (2-2). A la 38e, Delforge avait l’occasion de tromper Watelet. Le White terminait les deux dernières minutes à 4 joueuses de champ après une nouvelle carte jaune pour forcing et sauvait un point très précieux.

White Star-Dragons 2-4

Enchaîner son second match à la suite ne portait pas bonheur aux Everoises qui devaient s’incliner devant un Dragons plus efficace. Le Dragons faisait le plein de points tandis que le White enregistrait un sur place quelque peu inquiétant.

Louvain-Antwerp 0-5

Pas de surprise pour l’Antwerp qui prenait le meilleur sur un Louvain bien démuni pour soutenir le rythme de la division Honneur. L’Antwerp fait une bonne affaire au classement ce samedi.

Léopold-Wellington 3-2

Il fallait absolument que le Wellington batte le Léopold avant son match capital face au Racing : le top 4 était dans le viseur des Jaunes et Grises. Tout se déroulait bien puisque via Draps et Weicker qui marquaient en fin de première mi-temps. Le phénomène qui s'était déjà passé précédemment avec le Well se répétait puisqu'il perdait le fil de la rencontre et Duchatelet, Gilbert et Henry renversaient la vapeur, offrant une victoire inattendue au Léopold.

Racing-Waterloo Ducks 3-2

Cette rencontre pouvait revêtir le titre de finale possible et elle n’a pas déçu les observateurs. Le Watducks se présentait en tant que meneur, mais il se faisait surprendre rapidement avec un pc de Jill Boon : 1-0, score à la mi-temps et un Wat’ pas trop dans son assiette. Le troisième quart allait se terminer sur le même score lorsqu’à la 29e minute, Vouche égalisait en se retournant ; 30 secondes plus tard, c’était Gose qui mettait les Brabançonnes au commandement (1-2). Le dernier quart venait d’être sifflé et Raes déboulait sur la gauche pour profiter d’un trou dans la défense (2-2). S’engageait alors une bataille pour la balle sans répit. A la 36e minute, Truyens envoyait un long tir que Haussener déviait hors de portée de Bussels (3-2). Réaction immédiate du Wat’ qui allait jouer les 4 dernières minutes sans gardienne. Et malgré le surnombre et 3 pc consécutifs, le Racing gardait la victoire.

Wellington-Racing 3-1

Fort de sa victoire, le Racing pouvait espérer du lourd face à un Wellington qui avait complètement raté son match face au Léopold. C’est le contraire qui allait se passer avec un Well très volontaire qui obtenait dès la 3e minute un double pc. Le Racing étouffé attendait de pouvoir intercepter la balle et de se lancer en contre-attaque. Comme à la 7e minute où Jill Boon se heurtait à De Smet et à la 9e quand Haussener voyait son pc sauvé à même la ligne par Schreiner. A peine la balle remise en jeu pour le second quart, Draps se faufilait sur la gauche et expédiait une louche depuis la ligne de fond dans les filets du Racing : magnifique (1-0). Le Racing sortait enfin de sa coquille et multipliait les essais vers le but. Un pc obtenu à la 18e minute s’envolait vers les néons. A la 19e minute, le Well obtenait son 3epc et Ophélie Duquesne concluait (2-0). La reprise voyait le Racing se précipiter pour faire son retard, obtenant deux pc et une belle occasion pour Pollak contrée par De Smet. Le dernier quart allait être tendu. Avec un tir de Haussener dévié in extremis du sabot par De Smet. Une superbe phase construite sur la gauche, en 4 touches de balle permettait à Weicker de terminer un centre de Lecas (3-0). Le Racing jouait alors sans gardienne et poussait le Well dans son cercle. Haussener tirait dans le petit filet extérieur à la 35e ; 2 minutes plus tard, enfin, elle trouvait l’ouverture sur une percée de Truyens (3-1). Un dernier pc à la 40e ne donnait rien.

Waterloo Ducks-Léopold 7-0

La dernière rencontre de la journée voyait le Watducks complètement atomiser le Léopold. Ce qui lui permet de reprendre la tête du classement.
Classement après 8 rencontres : 1. Waterloo Ducks 17 pts (+26) 2. Dragons 17 pts (+12) 3. Antwerp 17 pts (+10) 4. Racing 15 pts 5. Wellington 12 pts 6. White Star 8 pts 7. Léopold 6 pts 8. Louvain 0 pt