Le Léopold confirme sa place de leader : suivez avec nous la 6ème journée de championnat Hockey Indoor Messieurs

Cette dernière soirée indoor de 2021 voit s’afficher des rencontres intéressantes. Au sein du Hall des sports d’Erasme, la Gantoise affronte l’Amicale Anderlecht, match qui sera suivi par le White Star contre le Léopold. Au Blocry de Louvain-la-Neuve, c’est le Pingouin qui reçoit Namur et ensuite le Watducks qui reçoit l’Orée.

Le Léopold confirme sa place de leader : suivez avec nous la 6ème journée de championnat Hockey Indoor Messieurs
©BELGA
Ethel Vandiest

Avant l’entame de cette dernière journée 2021, qui donne lieu à la 5ème demi-journée, la suite de cette demi-journée se déroulera le jeudi 20 janvier 2022, le classement indique que le Léopold commence à s’installer en tête, suivi, depuis peu, par le White Star, le top 4 est complété par l’Orée et par l’Amicale Anderlecht. Le Watducks qui a dégringolé à la 5ème place lors du week-end dernier côtoie maintenant le Pingouin, 6ème, la Gantoise et Namur respectivement 7ème et 8ème du classement.

Les matchs débutent à 20h pour Bruxelles et 20h30 pour le Brabant Wallon. Le coup de sifflet d’entame des deux rencontres suivantes a été repoussé de quelques minutes permettant aux arbitres de prendre un break avant d'enchaîner sur la seconde rencontre de la journée.

Les principales questions du jour concernent le maintien du White Star aussi haut dans le classement ainsi que la place du Watducks hors du top 4.

Gantoise - Amicale Anderlecht (4-6) : Il aura fallu attendre la deuxième mi-temps pour se réchauffer

Gantoise : Cremers, Deplus M., Hellin, Lauwers, Leitaer, Molenaar, Rogge, Vandenbossche.

Amicale Anderlecht : Alberts, Antoine, Bourdeaud'hui, Conreur, De Sousa Ventosa, Delos, Michiels, Noé, Pangrazio, Scheer, Sior

Arbitres : MM. M. Pontus et L. Dooms

Carte verte : Noé

Carte Jaune : Hellin

Les buts : Conreur (0-1), Hellin (1-1), Leitaer (2-1), De Sousa (2-2), Antoine (2-3), Lauwers (3-3), Delos (3-4), Bourdeaud’hui (3-5), Leitaer (4-5), Conreur (4-6)

Il est 20h01 que le premier but est déjà inscrit dans la rencontre. Sur phase de pc, Conreur voit son tir dévié dans les filets de Vandenbossche. Anderlecht prend donc la main, il pourrait même mener bien plus au score, mais les tentatives des attaquants sont stoppées. Il faut attendre 20h07 pour que la Gantoise rentre enfin dans le cercle adverse. Le groupe gantois a bien évolué depuis le début de la saison, les enchaînements sont plus fluides et plus construits. Une belle action est malheureusement freinée par un coup de sifflet, rendant pourtant la balle à ces derniers sans laisser l’avantage.

L’Amicale Anderlecht accumule les tirs au goal, mais n’engrange aucun but supplémentaire. Certes Vandenbossche est bien présent dans ses cages, mais c’est surtout que les Anderlechtois ne font preuve que de très peu d’originalité, leurs tirs sont concentrés sur le centre du but, en plein sur le gardien. La Gantoise fait douter Anderlecht en faisant trembler les filets du gardien du jour, Alberts remplaçant Gryspeerdt. Mais le goal n’est pas validé, en effet le centre était déjà en l’air et sans être cadré. Les hommes de Garreta ont l’habitude de se faire peur, mais généralement ils marquent, ici ce n’est pas le cas, et la frustration se sent sur le banc mais également sur le terrain. Patterson est également absent des rangs bruxellois et on le sait, c’est le principal buteur du groupe. La Gantoise en est à sa troisième entrée dans le cercle du match, ils obtiennent un pc, et le convertissent, Hellin inscrit le but égalisateur. Quelques instants plus tard, c’est Leitaer qui assomme les Bruxellois en inscrivant le 2-1. Les hommes de Kina prennent le dessus juste avant de retourner aux bancs.

Les Anderlechtois remontent sur le terrain sans avoir laissé leur frustration hors de la surface. Il est essentiel pour eux de se reconcentrer et de ne pas se laisser dépasser par ce sentiment. Ils obtiennent rapidement une phase de pc, que De Sousa convertit, c’est donc 2-2. Finalement Antoine redonne l’avantage au sien en inscrivant le 2-3. Mais cet avantage ne dure que quelques instants, Lauwers, très proprement sur pc, revient à 3-3. A peine le temps de l’inscrire au marquoir, que le score bouge encore, cette fois-ci en faveur des Anderlechtois, Delos redonne le lead aux siens.

Juste avant la fin du quart temps, Anderlecht est réduit à 4 joueurs pour une carte verte. Sior fut également blessé. Ils reprennent donc à 4 , avec également un joueur de moins sur le banc. La Gantoise est ensuite également réduite pour 2 minutes, ce qui est profitable pour les Bruxellois, qui inscrivent le 3-5 via Bourdeaud’hui. Leitaer répond et inscrit le 4-5. Mais Conreur redonne un peu d’air en inscrivant le 4-6. Les Gantois sont présents, et volontaires, ils sortent leur gardien alors qu’il reste 2 minutes au compteur. Mais ça ne sera pas suffisant, même si en fin de rencontre, un pc ne fut pas sifflé pour la Gantoise.

Pingouin – Namur (7-4) : Un match fébrile qui se solde par une victoire du Pingouin.

Pingouin : Albert, Beirnaert, Blockmans, Fernandes, Keusters, Leclef A., Meire, Onana, Vandiest

Namur : Dieudonne, Jacob, Joye, Lauwers, Navez, Orbant, Pokorny, Vaerman, Willemart

Arbitres : MM. T. Bigare et N. Stenier

Cartes vertes : Jacob, Pokorny,

Cartes Jaunes : Blockmans, Keusters, Joye, Pokorny

Les buts : Navez (0-1), Vandiest (1-1), Blockmans (2-1), Dieudonné (2-2), Navez (2-3), Blockmans (3-3), Pokorny (3-4), Blockmans (4-4), Onana (5-4), Meire (6-4), Onana (7-4)

Les deux équipes se répondent tout au long du match. Namur perd son sang-froid et prend plusieurs cartes ce qui permet au Pingouin de prendre le large, avec notamment deux buts sur stroke.

White Star – Léopold : (3-7) Le Léopold confirme sa place de leader

White Star : Brocorens, Croonenberghs, De Geyter, Devreker, Dykmans, Gucassof, Hermans, Van Bogaert

Léopold : Cuvelier, Depauw, Henet, Muschs, Simar, Zimmer.

Arbitres : MM. M. Pontus et L. Dooms

Carte Jaune : Zimmer

Les buts : Boon (0-1), Simar (0-2), Devreker (1-2), Zimmer (1-3), Boon (1-4), Devreker (2-4), Hermans (3-4), Simar (3-5), Zimmer (3-6), Muschs (3-7)

Le Léopold se présente avec un effectif de 6 joueurs pour affronter le White Star, qui est lui en nombre, même si Moretto est absent. Rappelons qu’il s’agit du premier qui affronte le deuxième du classement. C’est le White Star qui est le premier à se présenter de manière dangereuse dans la surface adverse. Mais le tir de Van Bogaert n’est pas cadré et s’envole. Ils se créent également une occasion sur phase de pc, mais le calage est jugé comme trop rebondissant pour être réglementaire. Le premier joueur du Léopold à mettre un pied dans le cercle est évidemment Simar, mais le gardien est présent et ne le laisse pas pénétrer assez dans son territoire. Boon inscrit le premier but de la rencontre et son premier but de la saison indoor, sur un beau solo qui se termine par une intelligente balle en l’air feinté, le gardien s’attendant à un tir puissant au sol. Simar double la marque un instant plus tard. Mais le White Star refuse de se laisser dominer, Devreker débloque également le marquoir du côté White, c’est 1-2.

Le White Star entame le quart avec deux trois belles actions, mais aucune ne finit au fond. Le Léo n’est pas en reste, notamment avec le patient Cuvelier qui trouve bien la faille du cercle et non du goal. Les échanges ne sont pas très propres, beaucoup de petites fautes, le jeu en est freiné. Zimmer trouve cependant les chemins des buts et inscrit le 1-3 pour le Léo. En nombre d’occasions franches, c’est également le Léopold qui mène dans les échanges, mais le nombre de pertes de balle permet au White d’être très présent. Le White Star s’octroie un pc, le deuxième du match, mais Henet est sur le chemin.

Le Léopold reprend les commandes du match dès l’entame de cette mi-temps. Après avoir forcé dans le cercle, ils obtiennent un pc, que Boon convertit (1-4). Simar, fauché par Croonenberghs, obtient un stroke, Boon alors sur le banc, se lève pour le tirer, mais Brocorens est impeccable et la sort du gant. Devreker inscrit alors son doublé sur la phase de jeu suivante, le marquoir inscrit 2-4. Le White Star est proche de réduire encore la marge sur pc, mais Zimmer est présent sur la ligne de fond, et stoppe la tentative très calmement.

Il reste un quart du match et le White Star a bien l’intention de revenir au score. Chaque reconversion est vite jouée, parfois trop rapidement. Le Léo se fait également avoir au jeu de jouer rapidement, Moreau, le T1, leur intime de ralentir le rythme. Suite à une action dans le cercle, Zimmer alors défenseur se voit octroyer une carte jaune et son équipe se voit infliger un pc. Sur lequel Hermans réduit l’écart à 3-4. Il reste 4 minutes 20 secondes quand Muschs est proche de de donner un peu d’air à ses coéquipiers, il faudra attendre la phase suivante pour que Simar monte le score à 3-5. Zimmer, à une minute de la fin, scelle un peu plus l’issue du match en inscrivant le 3-6.

Watducks – Orée : match à 21h40

Sur le même sujet