Hockey Messieurs Indoor: reprise du championnat en nocturne ce jeudi

Cette septième journée de championnat indoor rime avec la reprise de la salle en 2022.

Ethel Vandiest
Hockey Messieurs Indoor: reprise du championnat en nocturne ce jeudi
©BELGA

Alors que le compteur de matchs aurait déjà dû s’enclencher. En effet la coupe d’Europe ainsi que les tournois préparatifs étant annulés, la trêve fut un peu plus longue que prévu. L’annonce de l’annulation de la coupe du monde, qui aurait dû se dérouler à Liège en février prochain, mine définitivement l’ambiance généralement chaleureuse de la compétition indoor.

Qu’à cela ne tienne, ce soir Auderghem et Louvain-la-Neuve reçoivent cette 7ème (ou 6 ½ -ème pour les puristes) journée de championnat. La première rencontre de la soirée oppose deux clubs bruxellois, l’Orée qui surprend en se maintenant à la deuxième place du classement et le White Star qui a recollé au Top 4 en fin d’année dernière. Il s’agira de ne pas dégringoler à nouveau et de ne surtout pas lâcher le peloton de tête au risque de se faire rattraper.

Le Watducks doit, quant à lui, absolument faire un sans-faute dans cette dernière ligne droite pour justement tenter d’avoir voix au chapitre. Il affronte le Léopold, occupant logique de la première place du classement.

Namur et la Gantoise assurent le troisième match de la soirée, une rencontre de bas de classement mais qui s’annonce potentiellement spectaculaire, avec la capacité de Namur à marquer, 37 buts inscrits tout de même, et la spontanéité du jeune groupe gantois.

Le dernier match du jour alignera l’Amicale Anderlecht, actuel 3ème, au Pingouin qui n’est qu’à 3 points du 5ème. Une victoire ce jeudi soir des Nivellois pourrait mettre les autres brabançons en grande difficulté.

La dernière journée de championnat se déroulera déjà ce dimanche 23 janvier, à Namur, avec les chocs Watducks – White Star, Léopold – Orée, Orée – Watducks et White Star – Léopold en première partie de journée. L’Amicale Anderlecht affrontera une seconde fois le Pingouin, tout comme la Gantoise et Namur. Les deux derniers matchs opposeront le Pingouin à la Gantoise et Namur à Anderlecht.

Une chose est certaine, le championnat se jouera jusqu'au bout, tant les places dans le final four sont disputées.

Programme du jeudi 20 janvier 2022 : Résultats en direct

Orée – White Star (4-4) L’Orée revient sur le fil et décroche le partage.

Orée : Becker, Branicki, Langer, Neven, Perez G., Perez R., Thiéry, Van Nieuwstadt, Willocx

White Star : Bigaré, Brocorens, Croonenberghs, De Geyter, Devreker, Dykmans, Hermans, Moretto, Van Bogaert

Arbitres : M M. Pontus et Mme C. Martin-Schmets

Carte verte : Devreker

Carte Jaune : Thiéry

Les buts : Hermans (0-1), Hermans (0-2), Van Nieuwstadt (1-2), Hermans (1-3), Thiéry (2-3), Van Bogaert (2-4), Thiéry (3-4), Thiéry (4-4)

Les deux équipes bruxelloises ont le même objectif, engranger les points qui leur permettront de commencer le plus confortablement possible la dernière journée de championnat. Même si cela fait un mois que la compétition était interrompue, le match commence rapidement. L’Orée possède la balle en ce début de quart, et perce les lignes du White à quelques reprises mais sans concrétisation jusqu’à présent. Le White Star est plus incisif quand il a la balle et tente d’atteindre rapidement le cercle adverse. Mais pour l’instant, les passes ne trouvent aucun attaquant. C’est finalement le White Star via Hermans qui débloque le marquoir en premier, c’est 0-1 et il reste 3 minutes dans ce premier quart. Le White Star obtient le premier pc de la rencontre sur le buzzer. Celui-ci donne finalement lieu à un stroke suite à l’arrêt sur la ligne d’un défenseur. Le stroke est converti par Hermans. C’est 0-2.

Le coach de l’Orée demande à ses hommes d’être plus haut et plus proche des adversaires en cas de perte de balle. La consigne est claire et directe. Malheureusement, l’Orée semble quelque peu déstabilisé en cette reprise, ils contestent, parfois à raison, certaines décisions arbitrales et manquent de précisions sur des relances pourtant faciles. Heureusement, Van Nieuwstadt est efficace dans le cercle et convertit la première véritable occasion des bleus. C’est 1-2. L’Orée est ensuite réduite à 4 joueurs de champ pendant 2 minutes, Thiéry rejoint les chaises arbitrales avec une carte jaune pour un geste contre De Geyter. Le White en profite pour provoquer le deuxième pc de la partie. Qui tourne encore une fois au stroke, Hermans fait de nouveau trembler les filets de Perez. C’est donc 1-3. Les échanges se musclent et se tendent. L’Orée obtient finalement son premier pc, même s’ils auraient sans doute espéré obtenir plus sur cette phase. Thiéry revient au score sur l'essai, c'est 2-3.

Le mi-temps reprend d’une tout autre manière, l’Orée enchaîne les incursions dans le cercle, via Perez, Neven et Thiéry, mais se confrontent soit aux défenseurs, soit au poteau. Le White quant à lui est plus explosif et intercepte quelques balles perdues et gâchées par la défense. L’Orée obtient un pc, qui est imprécis, l’envoi est tout de même récupéré de justesse et le tir s’échoue une fois encore sur le poteau adverse. Rémy Perez qui n’avait pas encore véritablement sollicité de ce quart temps sort un superbe réflexe du stick. Il ne peut par contre rien faire quelques instants après, sur la balle précise de Van Bogaert, le White creuse l’écart, c’est 2-4. Le White est pour l’instant très efficace, il est peu rentré dans le cercle, mais en sort très souvent avec un but à la clef.

La Blue Army n’a pas dit son dernier mot, Thiéry réduit une fois de plus le score. Laissé complètement seul en bord de cercle, il est intransigeant. C’est 3-4. Il reste 8 minutes et le match n’a pas encore véritablement tourné en faveur de l’une ou de l’autre équipe. Les lignes se relâchent et se détendent. Les occasions se font plus nombreuses. L’Orée obtient un pc supplémentaire, c’est la même combinaison qui se dessine mais elle ne se termine pas par un goal. L’Orée sort son gardien afin de profiter d’une supériorité numérique. Thiéry sauve un tir en l’air sur la ligne, Pol Gantois change d’avis et remet Perez dans la cage. Les esprits s’échauffent et la pression augmente d’un cran, alors qu’il reste 3 minutes trente secondes. Perez est une fois de plus sorti à deux minutes de la fin, la tactique est un peu plus payante, l’Orée obtient un pc. Thiéry toujours présent, inscrit le 4-4 et permet à son équipe de décrocher un point.

Léopold – Watducks : (7-2) Le Léopold continue à s’imposer en salle.

Léopold : Baumgarten, Cuvelier, Degroote, De Paeuw, Henet, Moreno, Plennevaux, Simar.

Waterloo Ducks : Capelle L., Capelle M ., Debacker, Dykmans , Hazaer , Neyts , Penelle , Sidler .

Arbitres : MM T. Bigare et L. Dooms

Les buts : Simar (1-0), Simar (1-0), Cuvelier (3-0), Wilbers (3-1), Dykmans (3-2), Degroote (4-2), Degroote (5-2), Simar (6-2), Simar (7-2)

Le Watducks voit ses chances de rejoindre le final four s’éloigner encore un peu plus après cette sévère défaite.

Namur – Gantoise : La Gantoise domine Namur de bout en bout

Namur : Dieudonne, Jacob, Joye, Navez, Orbant, Vaerman, Willemart

Gantoise : Cefko, Deplus, Kina, Lauwers, Molenaar, Scheen, Vandenbossche

Arbitres : M M. Pontus et Mme C. Martin-Schmets

Carte verte : Scheen

Les buts : Molenaar (0-1), Kina (0-2), Lauwers (0-3), Scheen (0-4), Navez (1-4), Molenaar (1-5), Scheen (1-6), Lauwers (1-7), Scheen (1-8)

La Gantoise est en grande forme ce jeudi soir, le marquoir affiche déjà 0-4 alors que seules les 10 premières minutes se sont écoulées. Antoine Kina accompagne pour la première fois de la saison l’équipe coachée par son père. Il prend le rôle de véritable « grand frère » sur le terrain en cadrant ses co-équipiers mais également en les servant très justement.

Namur inscrit son premier goal de la soirée sur un action maladroite, via Navez. La Gantoise continue à dominer le jeu, Molenaar et Scheen y vont tous deux de leur deuxième concrétisation de la soirée. Namur est complètement dépassé. Les deux équipes n’alignent qu’un réserviste sur le banc, mais l’âge des groupes est loin d’être équitables.

Le premier pc de la rencontre est sifflé en deuxième rencontre en faveur de la Gantoise mais celui-ci n’aboutit à rien, la balle ne parvenant pas à jusqu’au bord de cercle. La Gantoise pourrait continuer sur son envol, mais semble manquer de discipline en cette reprise. Les erreurs et déchets s’accumulent. Namur n’en profite pas. Les phases de pc ne réussissent pas aux Gantois, encore une tentative qui échoue.

Il faut être honnête, le score aurait pu être bien pire, Vaerman fait ce qu’il peut tant il est assailli. Et il sort plusieurs beaux arrêts. Dieudonné fait résonner le poteau, c’est bien la première véritable occasion depuis longtemps pour les Namurois. Lauwers et Scheen plantent le 7ème et le 6ème goal de la partie pour leur couleur. Le score n’évoluera plus malgré les occasions.

Amicale Anderlecht – Pingouin (9-6) : L’Amicale Anderlecht s’impose

Amicale Anderlecht : Antoine, Bourdeaud'hui, Conreur, De Sousa Ventosa, Delos, Michiels, Pangrazio, Patterson, Scheer, Sior, Van Cangh

Pingouin : Blockmans, Fernandez, Leclef, Legrain, Meire, Mitrotta, Onana, Vandiest, Verdussen

Arbitres : MM T. Bigare et L. Dooms

Les buts : Patterson (1-0), Bourdeaud’hui (2-0), Verdussen (2-1), Patterson (3-1), Fernandez (3-2), Onana (3-3), Patterson (4-3), Patterson (5-3), Pangrazio (6-3), Patterson (7-3), Vandiest (7-4), Bourdeaud’hui (8-4), Sior (9-4), Onana (9-5), Vandiest (9-6).