Hockey D 1 : les clubs bruxellois à la bourre !

Personne n'a gagné mais les deux prétendants à la montée ont perdu. Tout profit pour l'Old Club et... pour Malines.

Hockey D 1 : les clubs bruxellois à la bourre !
©BELGA

C'est reparti pour la championnat de D1 ! Avec une journée d'avance sur la DH, qui digère le retour des Red Lions d'Argentine, les trois poules se sont remises à l'ouvrage. Après trois mois, il n'est sans doute pas inutile de rappeler que deux poules de quatre jouent pour la montée via des demi-finales/finales, en gardant la moitié de leurs points du premier tour, et que les six autres s'affrontent en double round-robin dans la poule pour le maintien, les deux derniers descendant directement et le 4e étant barragiste contre le meilleur deuxième de D2 en fin de saison.

Dans la poule A, qui ne comporte aucune équipe bruxelloise, la bonne affaire a été réalisée par l'Old Club, déjà en tête du championnat régulier. Les Sang et Marine se sont imposés au Victory dans des circonstances difficiles : pluie continue et vent violent. Cela ne les empêcha pas de se détacher rapidement au marquoir avec deux buts de Tommy Keenan sur pc dans les 8 premières minutes ! Les banlieusards anversois ne se découragèrent nullement et revinrent à 1-2 avant le repos par Alexander Daelement avant d'égaliser à dix minutes de la fin par le même joueur. Alors que les Anversois pensaient avoir fait le plus dur, le jeune Cyril Vermesse arracha la victoire pour les Liégeois à 50 secondes de la fin, malgré un dernier pc du Victory dans les arrêts de jeu (2-3).

Tout profit pour l'Old Club bien entendu, d'autant que les deux autres équipes de la poule, Namur et le Pingouin, ont partagé l'enjeu. Les Mosans se détachèrent à 1-0 sur un pc de Geronimo Clement après avoir raté un stroke par le même joueur. La deuxième période fut à sens unique en faveur du Pingouin, mais un manque flagrant d'opportunisme devant le but ne permit par aux Nivellois de faire mieux que d'égaliser, par Arthur Molle sur pc, avec la complicité d'un défenseur adverse (1-1).

Le Polo en roue libre

Le Polo a déjà réussi sa saison en évitant la poule pour le maintien : c'est ce que vous diront tous ses joueurs en choeur. Mais cela ne l'oblige pas pour autant à jouer les utilités dans la poule pour la montée. Le White Star en a fait l'amère expérience dans un match qui s'est déroulé à Argenteuil, le parc d'Evere étant fermé depuis plusieurs jours (bonjour les entraînements !) à cause de la tempête. Les occasions de part et d'autre ne manquèrent pas mais le Polo, étrillé pendant le championnat régulier (6-1) avait à coeur de faire bonne figure. Mieux même, à dix minutes de la fin, un pc de Romain Lemaire donna la victoire aux Brabançons (0-1). En infériorité numérique suite à diverses cartes, le White ne trouva pas la parade en fin de match.

Depuis le début de la saison, Uccle Sport suit les résultats du White Star comme son ombre... à moins que ce soit le contraire ! Il n'en alla pas différemment cette fois puisque les troupes de Sofie Gierts se sont sèchement inclinées à Malines. Les Malinois, réalistes et... malins, profitèrent d'un stroke consécutif à un pc à cinq minutes du repos pour prendre l'avance par Oliver Flack. En deuxième mi-temps, les occasions furent surtout uccloises, mais le pc ne rentra pas (Juan Amoroso étant revenu du Chili à peine 48 heures plus tôt, ceci pouvant expliquer cela) et un deuxième stroke sur une phase sembable permit à Flack de doubler l'écart. Uccle dut se découvrir et s'exposa à des contres, dont l'un permit à Geoffrey Van Den Brandt de saler la note (3-0). Sans doute un score forcé, mais une victoire indiscutable pour les Malinois. Uccle et le White restent pourtant en tête avec 13 points et demi, devant Malines 13. Une situation que le logiciel de l'ARBH ne peut reproduire par impossibilité de faire figurer un demi-point au classement !

Trois matches nuls en play-down

La poule pour éviter la relégation a accouché de trois matches nuls. Le Lara avait bien commencé son match contre l'Indiana en ouvrant la marque par Victor Deses sur un rebond de pc, mais Maxime Fache profita d'une rare incursion gantoise dans le cercle wavrien pour égaliser. Après le repos le jeu fut plus partagé et les occasions plutôt gantoises, de sorte que le match nul peut contenter tout le monde.

Partage également dans le derby entre le Langeveld et l'Amicale Anderlecht. Les Ucclois prirent deux fois l'avance par Thibault Cooremans sur pc puis par Justin Appart avant le repos, Renaud Pangrazio ayant entre-temps forcé un stroke qu'il convertit lui-même. En deuxième période l'Amicale n'abdiqua pas et sur un centre de Pangrazio dévié en chandelle par un défenseur local, un smash de Martin Michiels remit les deux équipes à égalité (2-2). Beaucoup de pc suivirent de part et d'autre, mais aucun but, même si à deux reprises le Lang réclama un stroke !

Enfin, l'Ombrage a conquis son troisième match nul de la saison, après avoir eu vue sur davantage puisque les Woluwéens menaient 2-0 juste après le repos par Maxime Neven et Léo De Ranter sur pc. Mais le Well s'échappa de ce guêpier en revenant à égalité par deux buts de Mathias Gowie, sur rebond de pc puis en revers sur phase de jeu. Deux points perdus ou un point gagné ? On vous laisse juge !