Hockey D1 : le suspense à son comble

Dans la poule pour la relégation, les cinq premiers se tiennent en deux points. Du jamais-vu...

Hockey D1 : le suspense à son comble
©BELGA

Il ne reste déjà plus que 4 rencontres (et donc 12 points à conquérir) dans les deux poules pour la montée, et bien malin est celui qui pourrait désigner le nom des quatre candidats aux demi-finales, même si l'Old Club (déjà vainqueur du round robin, rappelons-le) semble le mieux embarqué.

En tout cas, les Principautaires n'ont guère été à la fête dans le derby mosan contre Namur. Tom Dawance leur avait rapidement donné l'avance, mais c'était sans compter avec le Viktor Pokorny show : 1-1 sur phase de jeu, 1-2 sur pc et encore 1-3 sur pc juste avant le repos. De quoi compenser largement l'absence de Geronimo Clement.

Un retard de deux buts n'est cependant pas suffisant pour faire abdiquer les Sang et Marine, qui revinrent à 3-3 par Maxime Lectius sur pc juste après le repos et Nicolas Kleinkenberg à un quart d'heure de la fin. Viktor Pokorny marqua alors son quatrième but de l'après-midi, mais ce ne fut pas suffisant pour la victoire, Tanguy Tambwe égalisant sur une phase confuse à trois minutes de la fin (4-4).

Dans l'autre match de la poule ce fut aussi spectaculaire et le scénario, très semblable. La rencontre se déroula sur le terrain annexe du club nivellois, l'arrosage du terrain principal étant en panne. Du coup, les lignes furent très difficiles à distinguer tout au long du match. Le Pingouin ouvrit la marque par Dorian Leclef mais Koen Bakhuis profita d'un pc pour remettre les équipes à égalité. Après la pause, Victor Guerra mit à profit un stroke pour donner l'avance aux Anversois mais Jonathan Blockmans ramena les Aclots à 2-2 sur pc. Guerra encore profita d'un pc pour prendre une deuxième fois l'avance. Il restait quelques secondes à peine lorsque Guerra et Janssens écopèrent d'une carte jaune et les Nivellois purent donner un dernier pc, que Jonathan Blockmans transforma (3-3).

Uccle remet les pendules à l'heure

Après sa déconvenue d'entrée à Malines, Uccle Sport a remis les pendules à l'heure en marquant cinq fois contre le White Star, dans un match où le score final aurait pu être encore plus élevé de part et d'autre. Les Merles bâtirent leur succès en première mi-temps puisqu'ils menaient 2-0 à la pause par Mallory Magnant sur pc et Euan Gilmour. La résistance du White se durcit en deuxième mi-temps et Quentin Moens remit son équipe sur les rails juste après le repos, pour voir Cédric Mushiete redonner deux buts d'avance aux Ucclois dans la foulée. Greg Gucassoff inscrivit alors un pc (on a déjà vu ça quelque part !) mais la fin du match fut favorable aux troupes de Sofie Gierts qui marquèrent deux nouveaux buts par Juan Amoroso sur pc et Gilmour à nouveau (5-2).

Pendant ce temps, Malines s'imposait au Polo (avec plusieurs joueurs au ski : on ne se refait pas !) dans un match où chacun eut sa mi-temps. Les ouailles de Pieter Theuniers profitèrent optimalement de la leur avec un pc de Manuel Mondo et un doublé de Sasha De Groote pour mener 0-3 au repos. Après, ce fut la période du Polo et un doublé de Jérémy Muylaert, sur rebond de pc d'abord, sur un effort personnel stratosphérique ensuite. Même les joueurs malinois applaudirent ! Ce ne fut cependant pas suffisant pour les joueurs d'Argenteuil pour sauver un point.

Quatre équipes ex aequo

Dans la poule pour le maintien, à part l'Ombrage dont le sort semble scellé, toutes les équipes peuvent encore espérer se maintenir ou au contraire craindre de descendre directement. L'Amicale, qui avait complètement raté son début de saison, s'améliore de semaine en semaine et a infligé une véritable punition aux Ombrageux : 7-0 avec des buts de Martin Michiels (2), Renaud Pangrazio (2), Mathieu Conreur sur pc, Nicolas Meerschaert et Simon François. Pendant ce temps, l'Indiana réussissait à prendre le meilleur sur le Langeveld, sur un score bien moins impressionnant (1-0, but de Maxime Fache) mais le mérite en revient essentiellement à son gardien Sébastien Dubois qui se montra intraitable sur les 9 (!) pc du Langeveld. Qui ne marque ne peut gagner, c'est un des points communs au football et au hockey d'ailleurs.

Enfin, le Well et le Lara ont partagé l'enjeu dans un match équilibré. Les Wavriens profitèrent de leur premier pc pour ouvrir la marque par Loup Vermeeren (le retour du loup en Belgique est ainsi confirmé, jusque dans le Brabant Wallon !) mais juste après la reprise, Thibault Pierrard remit les équipes à égalité. Simon Boigelot redonna l'avance aux Macas, mais Mathias Gowie ramena les siens à 2-2. Dans les dernières minutes, les Ucclois se créèrent quatre pc, mais malheureusement pour eux, Elliot Gillardin n'était pas dans son meilleur jour et le score en resta là. Au classement, le Lara, tel un coureur cycliste, mène avec deux points d'avance sur tout le reste du peloton, Ombrage excepté. Dans cette poule, il reste huit journées, mais chaque point vaudra son pesant de cacahuètes !