Hockey D 1 : le suspense continue

Aucune nouvelle décision n'est tombée ce week-end. Malines a partagé l'enjeu à Uccle et Namur, au Pingouin. Toutes les options restent donc ouvertes...

Hockey D 1 : le suspense continue
©BELGA

Alors qu'il ne reste que deux rencontres à disputer dans les deux groupes pour la montée, le suspense est à son comble en D1. Seul le Polo est assuré... de ne pas monter. Et ce n'est nullement une surprise, puisque c'est exactement ce que les locataires du Watducks ne veulent pas !

Parlons-en justement, du Polo. Il s'est incliné chez lui contre le White Star mais une fois de plus, sans démériter. Il menait d'ailleurs 1-0 au repos sur un pc de Romain Lemaire et il n'y avait à ce stade qu'une seule équipe sur le terrain. Au repos, le White qui avait besoin impérativement d'une victoire resserra les boulons, mais fut tout heureux de voir le Polo rater le 2-0 devant un but vide. Les Everois montrèrent tout de même un autre visage et lorsque Arno Devreker égalisa, le match bascula petit à petit, Elliot Mathieu marquant encore deux buts de renard des surfaces, le premier après une contre-attaque... sur pc (1-3).

Les Étoilés gardent toutes leurs chances puisqu'ils disputeront leurs deux derniers matches à domicile (ce seront les deux seuls !). D'abord contre Uccle Sport, ensuite contre Malines. Ces deux équipes ont justement partagé l'enjeu à l'issue d'un match où chacun eut son heure de gloire. Uccle se créa très rapidement un pc et ouvrit la marque sur un magnifique revers de Mallory Magnant, mais dès avant le repos Manu Mondo profita d'un pc pour remettre les équipes à égalité, avant de prendre l'avance quelques minutes après la pause. En fin de match, Uccle marqua à son tour sur pc par l'inévitable Juan Amoroso et fit le forcing ensuite pour arracher la victoire, mais un dernier tir des Merles s'écrasa sur le montant. C'est le sport, même si personne ne pourra se sentir floué par ce partage.

Le Pingouin rate le coche

Dans l'autre poule, l'Old Club déjà qualifié a eu quelque peine à sortir des starting-blocks : après moins de 10 minutes, il était mené 0-2 par le Victory, et plus particulièrement par deux buts de Tim Winthagen. Mais la machine se remit vite en marche et vingt minutes après, les Sang et Marine avaient déjà repris le dessus par Félix Lamalle, Pierre De Moor et Maxime Lectius sur pc. Les Anversois tinrent bon jusqu'au repos, Lukas Plochy égalisant juste avant la mi-temps. Par la suite il n'y en eut plus que pour les Liégeois qui prirent l'avance par Tom Dawance sur stroke (contesté par le Victory) puis creuse l'écart sur deux tip-in de Tanguy Tambwe (6-3). Un score familier pour l'Old Club...

Cette lourde défaite ne met pas encore les Edegemois sur les genoux, car dans l'autre match le Pingouin et Namur ont partagé l'enjeu. Les Escargots menaient même 0-2 au repos avec deux buts contestés de François Cirillo et surtout Thomas Joye, ce dernier semblant entaché d'un back-stick qui échappa aux arbitres. Le Pingouin réclama aussi en vain un stroke, avant de prendre le dessus en deuxième mi-temps. Nicolas Vandiest, puis Manu Cockelaere ramenèrent les palmipèdes à égalité. Ceux-ci voulaient logiquement les trois points, mais faillirent se faire surprendre en contre, et furent heureux de voir quelques pc namurois se perdre dans la nature en fin de match. Néanmoins, la frustration était bien présente au pays de la tarte al'djote, car les Aclots n'ont désormais plus leur sort en main.

L'Amicale Anderlecht sur un nuage

Très faible en début de saison, l'Amicale a clairement gardé ses meilleures flèches pour le deuxième tour. Après le 7-0 contre l'Ombrage il y a deux semaines, c'est cette fois un 4-0 que les Anderlechtois ont infligé à l'Indiana. Pas de contestation, les ouailles de Gaby Garreta étaient bien les plus fortes et l'ont traduit au marquoir par Martin Michiels, Nicolas Meerschaert, Mathieu Conreur sur pc et Renaud Pangrazio.

Le Wellington a également fait une très bonne affaire en s'imposant dans le derby ucclois au Langeveld. Les joueurs de Lionel Sempoux dominèrent la première mi-temps et se retrouvèrent à 0-2 par Sacha Dumoulin et Elliot Gillardin sur pc. La deuxième période fut cette fois marquée par une domination du Langeveld, mais cela n'empêcha pas Fabian Miesse de mettre les Jaune et Gris à l'abri en début de mi-temps. Malgré une profusion de pc quasi hebdomadaire, le Lang n'alla pas plus loin qu'un but sur rebond de Thomas Hanne (1-3). Du coup, au classement il y a une petite césure : entre les trois premiers et les trois derniers (on rappelle qu'il y aura deux descendants et un barragiste), il y a quatre points d'écart. Mais ce n'est pas la fin du monde avec encore 18 points à conquérir.

Enfin, quatrième partage consécutif pour le Lara qui se retrouva mené à l'Ombrage (les Woluwéens ont décidé de vendre leur peau le plus cher possible) suite à un superbe contre conclu par Logan De Gieter. Les Wavriens évitèrent leur première défaite du second tour en égalisant à un quart d'heure de la fin par Timmy Nesse. Là aussi, le suspense continue !