Il a manqué un banc à Gand pour remporter une médaille européenne

Thibaut Vinel, envoyé spécial à Amsterd

L’entraîneur gantois Kevan Demartinis attaquait cette petite finale en EHL avec un noyau très restreint. Gerniers était toujours absente comme prévu. Stéphanie Vanden Borre, qui passera une IRM mardi, était de retour en Belgique. On craint pour son genou. Ses Mondiaux sont en danger. Sur le line-up, on ne comptait que 15 joueuses dont la deuxième gardienne Geiregat et la jeune Degezelle qui ne joue pas.

C’est donc à 13 que les Belges affrontaient les Espagnoles de Junior. Gand et Junior se neutralisaient durant les 10 premières minutes assez poussives. Gand héritait d’un premier pc pour un kick. Le sleep de Ballenghien ne partait pas, mais la balle revenait dans son stick. Elle cadrait sa frappe. Sur le rebond, Anne-Sophie Vanden Borre, aussi, cadrait. La gardienne Salvador était impeccable. Le premier quart s’achevait sur un faux rythme.

Le deuxième quart reprenait avec une belle phase collective des Flandriennes qui butaient sur Salvador. Junior répondait par un premier pc à la 19e minute. Sur une phase, Serrahima armait un tir qui transperçait les lignes (0-1). Les Espagnoles étaient très réalistes. Ballenghien allait chercher dans la foulée son deuxième pc qui débouchait sur le troisième. Ballenghien cadrait à nouveau. Nelen centrait pour Sinia qui ne parvenait pas à contrôler la balle à la 25e minute. Ballenghien prenait une déviation en pleine figure ce qui offrait aux Belges un quatrième pc. Ballenghien la déviait sur la donneuse Anne-Sophie Vanden Borre qui glissait la balle sous Salvador (1-1). La mi-temps s’achevait avec un partage amplement mérité pour les rayées bleu et blanc.

Avant la reprise de la deuxième mi-temps, la petite trentaine de supporters gantois chantait. Toutes les joueuses regardaient vers cette partie de tribune avec le sourire. Mariona Serrahima se retrouvait seule dos à De Ryck qui sortait bien pour fermer l’angle. Sinia prenait un coup, grimaçait mais se relevait. Heras prenait une verte pour ce coup. Sinia se faufilait dans le cercle, mais Ballenghien ne pouvait pas la contrôler. Dans le cercle, Gaspari ne parvenait pas à tirer à la 40e minute. A la 41e minute, Ballenghien déviait sur le pied de son opposante pour offrir un cinquième pc à Gand.

Le dernier quart reprenait par un pc pour Junior. La déviation devant De Ryck qui s’était couchée trop tôt faisait trembler les filets. Maialen Garcia déviait l’envoi de Berta Serrahima (1-2). Gand ne se laissait pas démonter. Les Belges jetaient leurs dernières forces dans la bataille malgré la fatigue. L’étroitesse du noyau se payait cher. Piris offrait un pc léger à Gand. Les Espagnoles le contestaient et demandaient la vidéo. Il était maintenu. Ballenghien tentait la phase du premier but, mais l’angle était coupé. Les Belges demandaient une vidéo pour un pc qui leur était refusé. A 3 minutes 26 de la fin, Pauline De Ryck était sortie par son coach. Gand provoquait un dernier pc à 17 secondes de la fin. Il était mal stoppé.

Gand achève sa campagne européenne avec une quatrième place. Une performance correcte qui laisse un petit goût amer vu la physionomie des deux défaites de samedi et lundi.

Gantoise – Junior (Esp) 1-2

Gantoise

: De Ryck ; Brasseur, Lanckneus, Makhotkina, A.-S. Vanden Borre ; Gaspari, Nelen, Sinia ; Schreurs, Ballenghien, Oviedo ; puis Roels, Van Hecke.

Junior

: Salvador, Heras, B. Serrahima, Petchame, Vidosa, Gil, M. Serrahima, Garcia, Strappato, A. Serrahima, Oliva, puis Lima, Lamoglia, Piris, Gesti, Ballesteros, Chillon.

Carte verte

: 33e Heras, 49e Ballenghien

Carte jaune

: /

Les buts

: 19e B. Serrahima sur pc (0-1), 28e Vanden Borre sur pc (1-1), 47e Garcia sur pc (1-2)

Penalty corner :

Gantoise (1/8) et Junior (2/2)