Hockey Dames: le Dragons prend une option sur la finale, les Gantoises simplement plus efficaces

La Gantoise s'est imposée contre le Brax, le Dragons a maîtrisé le Racing.

Damien Russel, Philippe Demaret
Hockey Dames: le Dragons prend une option sur la finale, les Gantoises simplement plus efficaces
©Philippe Demaret

Les Gantoises simplement plus efficaces (Braxgata-Gantoise 1-4)


Braxgata : Sotgiu ; Dujardin, Li. Hillewaert, Halsberghe ; Lacina, J. Vandermeiren, Civera, Pons ; Versavel, Van Dieren, Van Onsem, puis A. Vander Meiren, Dewaet, Lo. Hillewaert, Ikegwuonu, Scheers

Gantoise : De Rijck ; Makhotkina, A.S. Vanden Borre, Lanckneus, Gaspari ; Oviedo, Gerniers, Nelen ; Sinia, Schreurs, Ballenghien, puis Brasseur, Roels, Staelens, van Hecke

Arbitres : Mlle Sergeant et Mr Forton Carte verte : 64e Nelen

Les buts : 14e Schreurs sur pc (0-1), 19e Sinia (0-2), 38e Civera (1-2), 63e Ballenghien sur stroke (1-3), 66e AS Vanden Borre sur pc (1-4) Penalty corner : Braxgata 0/1 et Gantoise 2/9

Les rencontres entre les deux équipes se ressemblent. Il y a trois semaines, dans une rencontre bien plus emballante, la Gantoise avait pris le dessus sur le Braxgata 0-4. Ce samedi, les Boomoises ont offert une meilleure résistance en premier quart avec une domination plus prononcée et à la 2e minute déjà, deux tirs appuyés de Civera : un bien repoussé par De Rijck et un autre à côté du but gantois. Les attaques locales étaient interrompues à la 5e minute par un premier tir de Sinia sur le côté extérieur du but. La bataille dans l’entre-jeu était soutenue, sans être féroce. A la 10e minute, Ballenghien tirait mais Sotgiu était attentive. A la 14e minute, les visiteuses obtenaient un premier pc et Schreurs, comme souvent, se retrouvait à al reprise (0-1) : Gand était bien payé. A la 19e minute, Sinia se montrait plus prompte que Sotgiu et glissait la balle sous la gardienne (0-2). En quelques minutes, le champion avait assommé son adversaire sans vraiment avoie eu l’air d’y toucher. Adversaire qui aurait bien mérité un petit quelque chose, mais là, Gand a fait le boulot en voyant sa ligne du milieu, voire ses attaquantes, aller donner un coup de main plus que précieux à la défense. Le Braxgata, un peu touché, tentait de reprndre le fil du jeu, mais c’est Gand qui se créait l aplus belle occasion avec un double tir de Ballenghien qui débouchait sur les 2e et 3e pc gantois. Inefficaces et contrés. La reprise de la seconde période voayit le Brax se proter à l’attaque, avec un effet presqu’immédiat et un but de Civera : la joueuse reprenait une balle sur la gauche et rentrait dans le cercle pour centrer, la balle rentrait entre le poteau et De Rijck qui anticipait le centre mais pas le tir au but (1-2). Un avertissement qui inquiétait Kevan Demartinis qui poussait ses joueuses à continuer à attaquer. Ce que firent ses joueuses avec trois pc dans les minutes suivantes, mais tous contrés par la première sorteuse (Halsberghe) ou par un plongeon de Sotgiu. A la 46e, Ballenghien envoyait un obus au-dessus. A la 51e, 7e pc de la Gantoise sur le gant de la gardienne. A la 57e, Van Dieren envoyait une balle en dehors du site, bien au-dessus des filets de protection : la rage, y était, pas la direction Après un 8e pc raté, Gand obtenait un stroke contesté : Mr Forton sifflait une obstruction volontaire. Ballenghien trompait Sotgiu (1-3). A la 66e minute, un pc touché au cours d’une phase improvisée (ou pas) par 6 joueuses gantoises aboutissait dans le but (1-4). Coup dur pour le Brax qui voyat l’écart monter à 3 buts : beaucoup pour tenter de se refaire au match retour. Le Brax qui obtiendra son premier pc à la 68e minute, lequel échouait à côté.

Le Dragons prend une option sur la finale (Racing-Dragons 1-2)

Racing: Grimard; François, Duquesne, Puvrez, Delhalle ; A. Willems, Englebert, Rasir ; Boon, Sistermans, Goffinet ; puis Ortiz, Holz, Varoqui, L. Willems

Dragons : Knijf ; De Groof, Emme, Jakus, Vilar; Magis, Cedres, Raye; Simons, A. Marien, O. Marien; puis D. Marien, Struyf, Verstraeten, Verboven, Herzsprung

Arbitres : Mme T. Bellemans et Mr. A. Colemonts Carte verte : 30’ Simons Les buts : 20e Raye (0-1), 33e Boon (1-1), 38e Herzsprung (1-2)

Le match tardait à démarrer mais le Dragons, bien en place, occupait le terrain et s’octroyait les premiers situations dangereuses via Cedres, très en jambes. La milieu anversoise tirait au-dessus du cadre. L’enjeu prenait sans doute le pas sur le spectacle durant le premier quart car les deux équipes ne se découvraient pas. En début de second quart temps, Raye ouvrait le score, oubliée dans le cercle de Grimard. Elle contournait la gardienne et envoyait la balle dans le but vide. Le Racing ne tardait pas à réagir avec un premier pc qui ne donnait rien, puis avec un centre d’Englebert pour Goffinet qui déviait sur Knijf. à la 28e Magis, avec sa puissance physique faisait mal au milieu du jeu mais se blessait à la 30e et quittait définitivement le terrain. Trois minutes plus tard, le Racing égalisait sur une action similaire à la précédente avec un jeu de passes Puvrez vers Englebert dont le centre était repris dans le but par Boon. Dès le retour des vestiaires, Herzsprung redonnait l’avance au Dragons. A nouveau, le Racing réagissait avec une multitude d’occasions durant le troisième quart, avec notamment une Charlotte Englebert très en verve. Malgré plusieurs pc, dont un sauvé sur la ligne, le Dragons ne cédait pas. Dans le dernier quart, Cedres conservait longtemps la balle et permettait à son équipe de contrôler le match. Le Dragons aura été létal dans ses moments clés alors que le Racing pourra regretter ses occasions manquées et son pc. Mais récupèrera France De Mot, suspendue pour la manche aller. Sa vivacité et son fighting-spirit feront du bien au Racing.

Sur le même sujet