Gand et le Brax prennent une petite option pour la finale

Le Brax s'est imposé 2 à 1 face au Racing ce samedi.

Jean-François Jourdain et Thibaut Vinel
Gand et le Brax prennent une petite option pour la finale
©BELGA

Le Braxgata a remporté le premier round sans mettre le Racing K.-O.

Braxgata – Racing 2-1

Braxgata : Walter, Loots, Luypaert, Clement, Van Cleynenbreugel, T. Biekens, Rossi, Adriaensen, Walker, Onana, Mazzilli, puis Bordas, Van Biesen, de Voogd, O. Biekens, Van Steerteghem.

Racing : Gucassoff, Vanwetter, R. Delavignette, Wegnez, Xavier, Meurmans, Truyens, Lucaccioni, de Chaffoy, Charlier, Cosyns, puis Cayphas, H. Delavignette, Marquet et Berton.

Arbitres : Melle C. Martin-Schmets et M. L. Dooms.

Carte verte : 70e T. Biekens.

Les buts : 13e Mazzilli (1-0) ; 41e Charlier (1-1) ; 47e Onana (21).

Le traditionnel round d’observation se prolonge quelque peu. Le Brax y met fin à la 8e minute en forçant un peu, mais Gucassoff et Romain Delavignette unissent leurs efforts pour sauver le sleep de Luypaert. Le Brax insiste et ouvre la marque sur un joli mouvement : Van Biesen part en relais avec de Voogd qui sert parfaitement Mazzilli (1-0). Le même joueur sert à la minute suivante Walker qui a le deuxièe but au bout du stick, mais Gucassoff sort deux arrête réflexes consécutifs. Le Racing n’est nulle part et envoie un premier tir sans trop de conviction à la 16e, Lucaccioni servant Berton qui arme un revers sur la planche latérale.

Le deuxième quart esttrès pauvre en occasions de but. Charlier se démène à la pointe de l’attaque mais ses centres ne trouvent personne. En contre, Walker est à nouveau près du 2-0 mais son revers échoue de peu. A deux minutes du repos le Racing obtient son oremier pc mais Walter et Luypaert neutralisent l’envoi de Cosyns.

La deuxième mi-temps recommence comme la première s’était terminée : un pc du Racing et Walter à la parade. Une phase de jeu alors ? C’est ce que se dit Cédric Charlier dont l’effort solitaire produit un but égalisateur à la 41e. Pas pour longtemps car une percée de Mazilli à droite se termine six minutes plus tard par un centre au cordeau pour Onana, qui a bien suivi au 2e montant (2-1). Juste aant le buzz du troisième quart, le Brfax obtient une triplette de pc, mais Gucassoff sauve spectaculairement l’envoi final de Luypaert.

Le dernier quart commence par un centre de Charlier repoussé du pied par Walter. Un cinquième pc du Brax est tiré à l’ancienne mais trop haut par Luypaert. A dix minutes de la fin le Racing obtient un troisième pc, Charlier essaie lui aussi un tir mais Walter est sur la trajectoire. Trois minutes plus tard le Brax part en contre et Van Cleynenbreugel, en relais avec Walker, se heurte à Gucassoff. Nouveau contre à la 66e mais Mazzilli est unnbrin trop court pour le centre d’Onana. On en reste sur cette courte victoire des Boomois qui continuent sur leur lancée positive de 2022, mais le Racing vit évidemment toujours.

Le Watducks en panne d’inspiration à Gand

Gantoise – Watducks 2-1

Gantoise : Santiago ; Scheen, Waller, M Deplus, T. Deplus ; de Paeuw, Goyet, Kina ; Tynevez, Ferreiro, Masson ; puis de Borrekens, Hellin, Rogeau, Bugallo, Desgouillons,

Watducks : Vandenbroucke ; Van Oost, Van Strydonck, Charlet, Dumont ; de Backer, Boccard, Wilbers, Sidler, Ghislain, Willems ; puis Van Marcke, Dykmans, Esquelin, Depelsenaire, Lemaire

Arbitres : MM. S. Michielsen et G. Boutte

Cartes vertes : 35e Kina, 62e Ghislain

Carte jaune : 10e Willems

Les buts : 28e Masson (1-0), 30e de Borrekens (2-0), 45e Charlet sur pc (2-1)

Penalty corner : Gantoise (0/3) et Watducks (1/4)

La demi-finale aller entre le Watducks et Gand n’a pas tenu ses promesses à cause d’une équipe du Watducks à court d’idées. Le Watducks s’offrait les premières minutes, mais c’est sur un centre de Kina que Tynevez cadrait un tir peu dangereux à la 4e minute. Sur un excellent contre en 3 touches de balle, Ferreiro cadrait un tir intéressant. Van Oost bloquait virilement une accélération de de Paeuw dans les 25. Monsieur Michielsen accordait le premier pc à la 8e minute. Kina cherchait une combinaison qui était ratée. La vitesse gantoise gênait la défense du Watducks.

Pour un geste d’humeur du bras, Willems prenait une jaune de 10 minutes. Son papa-entraîneur rappelait au Watducks de rester calme. Gand a complètement dominé ce premier quart. De Borrekens contrôlait fautivement une balle dans le cercle. Il n’y en avait que pour les Buffalos. Le Watducks souffrait même à sortir de défense. Du rarement vu. Van Strydonck sortait le geste défensif parfait sur la ligne de but. Vandenbroucke était passé par la passe en retrait. Il y avait deux Gantois.

Dans le deuxième quart, toujours à 10, le Watducks provoquait sa première véritable occasion grâce à un pc obtenu par Van Oost à la 19e. Masson la déviait sur la ligne. Sur la phase suivante, le Watducks via Van Marcke obtenait son 2e pc pour une faute volontaire dans les 25. La phase était belle et permettait à Dykmans de cadrer, mais Santiago était irréprochable. Le Watducks avait enfin repris vie dans ce match. Willems remontait. Boccard trouvait Ghislain dans le cercle. Gand répondait par un deuxième pc concédé par Depelsenaire. Il ne partait pas. Mais Re pc. Vandenbroucke était parfait sur l’envoi d’Alex de Paeuw. C’est sur un rebond de Masson que Gand prenait méritoirement l’avantage à la 28e minute. La feinte de Ferreiro valait son détour. Arhur de Borrekens, opportuniste, fusillait Vandenbroucke. Le Watducks était furax. La phase aurait mérité un recours à la video pour plusieurs faits. Charlet concédait un autre pc à la 33e minute. Le Watducks était dépassé dans tous les secteurs. Le pc était à nouveau mal donné. Kina prenait une verte pour un contact fautif.

De retour des vestiaires, le Watducks montrait un jeu trop lent, prévisible et imprécis pour déborder des Gantois très solides. Tynevez cadrait sur Vandenbroucke. Santiago repoussait un essai de Wilbers. Rogeau était superbe dans son dribble et stoppé par un plongeon de Vanenbroucke. Le Watducks obtenait un pc à la 45e minute. Le sleep de Charlet faisait trembler les filets. Monsieur l’annulait, puis le validait après avoir parlé avec monsieur Michielsen (2-1). Boccard prenait une verte sur la phase. Vandenbroucke sauvait encore la mise sur la phase suivante en plongeant. Van Oost et Boorekens se percutaient. Le jeu était plus nerveux et pas forcément beau à voir.

Dans le dernier quart, Vandenbroucke était précieux devant Masson. Ghislain était malin en jouant vite une faute dans les 25. Alex de Paeuw n’était pas à 25. Charlet ne cadrait pas. Aucune des deux équipes ne risquaient de trop se découvrir à l’arrière. Vandenbroucke sauvait une énième fois la mise. Le Watducks, via Willems, poussait dans les deux dernières minutes. En vain.

Gand remporte logiquement ce match sur un score intéressant pour le Watducks.

Sur le même sujet