ION Hockey Mens League: sur le fil, le Watducks repart médaillé de bronze

La troisième place de championnat honneur Messieurs se disputait en match d’ouverture de cette dernière journée de Play-Off à Louvain-la-Neuve.

Ethel Vandiest
ION Hockey Mens League: sur le fil, le Watducks repart médaillé de bronze
©BELGA

Waterloo Ducks - Braxgata 3-2

Les compositions sont quelques peu remaniées, le Braxgata monte sur le terrain sans Loïck Luypaert qui doit laisser du repos à son genou après cette saison intense aussi bien en club qu’en sélection nationale, Mazzilli est également blessé. Du côté du Watducks, Nicolas Dumont assiste à la rencontre en civil.

T. Bikens empêche Wilbers de pénétrer dans le cercle boomois en premier, mais c’est bien Walter qui est le premier gardien à être sollicité. Il y a beaucoup de jeu entre les deux cercles, mais encore peu d'intrusions dans la surface dangereuse. La ligne défensive du Braxgata, sans son pilier Luypaert, doit prendre ses marques alors qu’elle est directement mise sous pression, notamment par Dykmans. C’est donc bien souvent l’entièreté du groupe qui redescend pour soutenir les co-équipiers. Au quart d’heure de jeu, Walter sort une double parade impressionnante alors qu’il se fait harceler par les attaquants du Watducks. Quelques instants plus tard, Bordas sert Van Bavel qui est au point de stroke, mais la balle arrive dans son dos. Le premier but tombe juste avant la fin du quart temps, c’est Wilbers qui dévie le centre qui lui est adressé. C’est 1-0 pour le Watducks.

La première véritable occasion pour les boomois vient du stick de Nelson Onana, qui est en position pour armer un shot en revers dès son entrée dans le cercle. Vandenbroucke doit dévier le tir au-dessus de ses cages. Le premier pc de la partie est accordé au Braxgata, le tir de Clément fini dans le goal, mais au-dessus de la planche, c’est donc toujours le Watducks qui mène à la marque. Un deuxième pc est sifflé pour le Brax, et celui-ci est concluant, l’essai de Van Cleynenbreugel trompe Vandenbroucke. Alors que le Braxgata entame une banane, Ghislain est resté attentif et intercepte la balle entre deux échanges. Il se retrouve seul dans le cercle, mais face à 5 joueurs du Brax, il ne peut armer un shot et poursuit sa course jusqu’à la ligne de fond où il est également empêché. Il n’obtient finalement rien. Alors qu’il reste 45 secondes, Willems est poussé violemment et volontairement par Van Biesen, Céline Martin-Schmets n’hésite pas un instant et siffle stroke. Willems inscrit le deuxième goal du Watducks.

La mi-temps reprend sur des chapeaux de roues, dès la balle de remise en jeu, Onana reçoit une passe au point de stroke, il est dos au goal mais arme à l’aveugle un tir puissant, Vandenbroucke subit, plus qu’il ne repousse la balle. Le Braxgata entame une période plus offensive, durant 5 minutes, ils sont présents dans le côté de terrain waterlootois. Le Watducks n’apprécie pas d’être acculé de la sorte, et reprend possession du match en imposant son rythme et son esprit sur le terrain, notamment en se faisant entendre auprès des arbitres. Par exemple sur la carte d’Adriaensen qui aurait mérité d’être jaune d’après Gauthier Boccard. Le sang froid de Léon Van Steerteghem sauve certainement le Braxgata d’un score irrattrapable.

Il reste 17 minutes et 30 secondes pour que le Braxgata reviennent dans la partie ou que la Watducks arbore une médaille de bronze, c’est selon. Ce dernier quart est déjà interrompu pour la deuxième fois suite à des joueurs restés à terre après un contact avec la balle. Le Watducks est très haut et pousse le Braxgata dans ses derniers retranchements, soulignons par exemple l’occasion de Dykmans. Il reste un peu plus de 6 minutes, quand le Braxgata obtient son 3ème pc de la partie. Celui-ci est assez mal donné et donne d’abord lieu à une seconde tentative. Finalement Germain Boutte indique à sa collègue qu’il n’y a pas lieu d’accorder un second essai. La balle est dégagée. A trois minutes du terme le Braxgata sort son gardien, et on voit Ghislain partir camper dans le cercle du Braxgata. Cette technique, permettant d’être en supériorité numérique en fin de partie, est souvent employée mais rarement concluante. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, le Braxgata profite de ce double surnombre, rappelons que Ghislain est de l’autre côté du terrain, pour revenir au score, c’est 2-2 et il reste peu de temps. C’est Rossi qui redonne espoir aux siens. Mais cet espoir est de très courte durée, le Watducks obtient sur le fil leur premier pc, et Charlet transforme l’essai, c’est finalement 3-2 score final. Le Watducks repart médaillé de bronze.

Watducks: Vandenbroucke; Van Marcke, Van Oost, Boccard, Charlet, Van Strydonck; Wilbers; Willems, Depelsenaire, Ghislain puis de Backer, Lemaire, Esquelin, Sidler, Dykmans

Braxgata: Walter; Clément, Loots, O. Biekens, Van Cleynenbreugel; Adriaensen, Van Bavel, Rossi, T. Biekens; Onana, de Voogd, Bordas, puis De Ridder, Van Biesen, Walker, Van Bavel, Van Steerteghem,

Arbitres : Mlle C. Martin-Schmets et M. G. Boutte

Cartes vertes : 45e Adriaensen, 69e De Backer

Les buts : 17e Wilbers (1-0), 26e Van Cleynenbreugel (1-1), 34e Willems sur stroke (2-1), 68e Rossi (2-2), 70e Charlet sur pc (3-2)

Penatly Corner : Watducks (1/1) Braxgata (1/4)

Sur le même sujet