Pro League : Large victoire, poussive, des Red Panthers

USA-Belgique 0-5. Les Red Panthers, trop fébriles en défense, finissent par venir à bout des Américaines grâce à Versavel qui a débloqué la situation.

Philippe Demaret
Pro League : Large victoire, poussive, des Red Panthers
©BELGA

Den Bosch - C'est aux Pays-Bas que se tiennent les 4 dernières rencontres de l'édition 2021-2022 de la Pro League. D'un côté, la Chine et l'Allemagne, de l'autre les USA et la Belgique clôturent la compétition.
Pour les Red Panthers, il s'agit de décrocher les 6 points face au dernier de la poule : une mission à priori aisée, mais deux rencontres pièges face à des Américaines solides et physiques, à qui il manque le contact avec le haut niveau. Leurs dernières rencontres ont été prometteuses (elles ont battu la Chine il y a une semaine) et ce n'est qu'en fin de match qu'elles ont plié devant leurs adversaires. Les Panthers devaient se méfier mais ne devaient en tout pas faillir devant les 15e mondiales. Finir en beauté cette Pro League et préparer au mieux la coupe du Monde passait par deux résultats probants, leur assurant de toute façon la 4e place et même une 3e sportive si l'Inde n'avait pas reçu -sans jouer- 6 points alors que l'Angleterre n'avait pas pu jouer ses rencontres en Inde.

Début bien structuré

Les Belges s’alignaient sans Nelen et De Mot, mais bien avec les deux réserves de la coupe du Monde Duquesne et Raye. Les Américaines débutaient bien la rencontre avec deux attaques dans les trois premières minutes : un feu de paille rapidement éteint par les Belges bien en place. Après deux essais d’Englebert et Gerniers sur le gant de la gardienne américaine, ‘t Serstevens obtenait le premier pc : mal arrêté par Breyne. Le 2e obtenu par Versavel était mieux bloqué mais tiré sur la première sorteuse. Tout se déroulait correctement avant la 13e minute et une balle perdue trop facilement par la défense : en 2 minutes, les USA allaient faire trembler la défense belge : tir de Caarls dévié au-dessus, cafouillage monstre devant Sotgiu finalement dégagé grâce à une bonne défense basse et finalement 3 pc concédés en 50 secondes par les cadres de la défense belge. Le dernier pc était perturbé par le klaxon de fin de mi-temps, les Belges demandaient la vidéo après la fin de l’interruption et obtenaient un dégagement en leur faveur : un gros pataquès de la table et des arbitres, et un break de près de 3 minutes, sans frais pour les Belges.

Les Belges allaient concéder 5 nouveaux pc dans le deuxième quart sur des fautes inhabituelles de la part de leur ligne arrière : inhabituel et pas de quoi réjouir Raoul Ehren qui déclarait à la mi-temps que son équipe « pouvait jouer bien mieux que ça ». Et il n’y avait pas que les pc. La fébrilité des Belges sur certaines situations était inusitée. En attaque, Englebert, Raye et Versavel avaient des occasions de tuer le match, mais les tirs étaient mal dirigés ou bloqués par Bing. A 80 secondes de la mi-temps, Leclef déviait en un temps une balle qui arrivait à Versavel : la numéro 10 pivotait et décochait un tir éclair qui aboutissait dans le haut des filets (0-1). Les Panthers ne pouvaient souffler que 25 secondes avant de concéder 4 pc : les 3 premiers étaient contrés par Versavel, le dernier dévié sur la ligne par Vanden Borre. Les Belges avaient eu chaud. Il leur faudra encore 10 minutes en troisième quart pour réellement souffler : au 7e pc, Versavel trouvait le coin gauche du but (0-2). Même si les Américaines allaient encore vaillamment attaquer, ce sont les Belges qui se montraient les plus efficaces avec 2 buts réflexes de Raye, le premier à la 47e sur un centre de Leclef, le second à la 55e sur une reprise de pc après un double tir de Ballenghien. Entretemps, Vanden Borre avait enfin débloqué son compteur pc avec un bel envoi à la 48e minute

USA : Bing ; Govaert, Hoffman, Kisha, Sumfest ; Sessa, Magadan, Deberdine ; Grega, Matson, de Vries ; puis Rodgers, Wolgemuth, Crouse, Hammel, Caarls et Zimmer

Belgique : Sotgiu ; Hillewaert, Puvrez, Vanden Borre, Brasseur ; Vandermeiren, Struijk, Leclef ; Englebert, Raye, Ballenghien ; puis Rasir, 't Serstevens, Breyne, Gerniers, Versavel, Duquesne et D’Hooghe

Arbitres : Mmes X. Liu (Chine) et S. Bockelmann (All) ; vidéo E. Yamada (Japon)

Les buts : 29e Versavel (0-1), 39e Versavel sur pc (0-2), 48e Raye (0-3), 48eVanden Borre sur pc (0-4), 56e Raye sur suite de pc (0-5)

Penalty corner : USA (0/8) et Belgique (3/10)