Un bon dernier test pour les Red Panthers face à la Corée

Les Red Panthers ont coupé leur préparation finale à Barcelone par une mini-rencontre face à la seule équipe asiatique qu’elles ne rencontreront pas, la Corée du Sud.

Philippe Demaret
Un bon dernier test pour les Red Panthers face à la Corée
©BELGA

Pour préparer la dernière rencontre de poule contre le Japon, se tester face à la Corée était une bonne idée. Charlotte Englebert avait toutefois un goût de trop peu. « On a joué deux fois un quart d’heure et c’était un peu court pour pouvoir aller assez loin dans l’étude de leur hockey. On était finalement bien rentrées dans le match et il s’est terminé. La Corée, c’est un jeu avec beaucoup de shot. Elles ne jouent pas vraiment comme l’Inde qu’on a rencontré en Pro League. Bon, c’était une bonne approche, tout en sachant que le Japon est champion d’Asie et qu’il faudra plus se méfier de leurs joueuses. Nous ne sommes pas encore au max. Justine (Rasir) et moi avons attrapé une indigestion à Den Bosch (sans doute) et on a été bien malades. Bon, on s’est rétablies. On se repose encore des rencontres de Pro League et on n’est pas encore au max de nos possibilités. »

Contrairement aux attentes, le temps n’est pas aussi chaud qu’attendu. La Covid n’est plus dans les conversations dans le stade ; dans les transports en commun par contre, le masque reste imposé. Toute l’équipe est en bonne santé et aussi bien Nelen que De Mot ont joué ; les deux réserves Raye et Duquesne restent réserves. Le terrain est assez lourd et si le premier rebond est normal, le second est lui quasi inexistant : « On doit s’adapter, c’est ainsi qu’on s’est encore entraînées après le match pour mettre au point certains détails et les shoot-out. » Il reste deux jours de préparation et de repos avant la première rencontre de poule dimanche contre l’Afrique du Sud.