Hockey DH: Réveil brutal de l'Herakles, Léo et Racing seuls avec le maximum de points

Découvrez les résultats des matches disputés ce vendredi soir.

Thibaut Vinel, Ethel Vandiest, Damien Russel, Patrick Dekelver, Diane De Molinari
Hockey DH: Réveil brutal de l'Herakles, Léo et Racing seuls avec le maximum de points
©BELGA

Le Watducks est sur le bon chemin même si...

Watducks – Léopold 2-3

Watducks : Vandenbroucke ; Van Marcke, Charlet, Dumont ; Wilbers, de Paeuw, Van Oost, Sidler ; Willems, Ghislain, Rogeau ; puis de Backer, Depelsenaire, Dykmans, van de Kerckhof, Petit

Léopold : Henet ; Zimmer, Van Strydonck, J. Verdussen, Forgues ; Cuvelier, Boccard, Baumgarten ; Englebert, Boon, A. Verdussen ; puis Eaton, Muschs, De Trez, Degroote, Leeuw

Arbitres : MM. L. Dooms et J. Ciechanowski

Carte verte : 69e Cuvelier

Carte jaune : 60e Baumgarten

Les buts 3e Boon sur stroke (0-1), 23e Boon (0-2), 54e Charlet sur pc (1-2), 57e A. Verdussen (1-3), 63e Charlet sur pc (2-3)

Penalty corner : Watducks 2/4 et Léopold 0/5

Le Watducks montrait une évidente volonté de jouer de manière très offensive, mais sur une passe horizontale, l’interception permettait à Boon d’armer un tir. Le n°27 était sur le rebond, mais Vandenbroucke le fauchait. Le stroke était sifflé après un conciliabule entre les arbitres. Boon prenait Vandenbroucke à contre-pied. Les deux équipes cherchaient un hockey total et spectaculaire avec des pertes de balle inévitables. Englebert sortait en sang après avoir pris un coup de stick. Vandenbroucke s’interposait devant Arthur Verdussen sur la baseline après un long flick dans le cercle signé John Verdussen.

Avant le deuxième quart, Van Oost venait prendre des nouvelles d’Englebert qui avait un turban autour de la tête à cause de son stick. Un beau geste. Le premier pc était concédé par Charlet qui tirait sur le pied de de Backer. Boccard et Boon se partageaient la série de 4 pc. Vandenbroucke sortait le 4e signé Boon. Sur un nouveau flick, De Trez récupérait en bord de cercle et trouvait le stick de Boon qui levait intelligemment la balle (0-2).Henet devait intervenir en deux temps, mais le Léo ne pouvait éviter un premier pc. Le sleep de Charlet était contré, mais la phase amenait une certaine nervosité car un joueur du Léo était sorti avec son masque des 25.

Dans le troisième quart, le Watducks jouait mieux, mais ne profitait d’un quart moins solide du Léo. Il fallait quand même le stick de Cuvelier pour dégager un lob qui avait trompé Henet. Le geste était spectaculaire. Sur l’une des rares pertes de balle de la défense du Léo, Rogeau cadrait un tir peu dangereux. Le Léo obtenait son 5e pc. Boon trouvait le poteau.

Alex de Paeuw allait provoquer un 2e pc au début du quatrième quart pour une faute dans les 25. Charlet le transformait. Le Léo était logiquement puni pour avoir été trop attentiste. D’ailleurs, ce but réveillait les protégés de Corradini qui se mettaient à l’abri via Arthur Verdussen. Baumgarten prenait une jaune (10 minutes) pour avoir plongé dans son cercle pour récupérer une balle. Le Watducks mettait une couche de pression en plus ce qui amenait un 3e pc. Charlet trouvait la transversale. Sur le nouveau pc, il réduisait l’écart. Le Léo peinait à contenir la fougue des Brabançons.

L’Orée laisse passer sa chance

Racing - Orée 3-1

Racing: Gucassoff; Wegnez, Torras, Xavier, Weyers; Truyens, Meurmans, Cabuy; Charlier, Cosyns, Cayphas puis Lambeau, Vanwetter, Lucaccioni, de Chaffoy, Malherbe

Orée: Thieffry; Raemonck, Stockbroekx, Willems, Dohmen; Simar, Thiéry, Masso; Plennevaux, Domene, M. Branicki puis Beckers, Curty, S. Branicki, Gencarelli, Langer.

Arbitres : MM. M. Pontus et T. Hennes

Cartes vertes : 29e Plennevaux, 34e Meurmans, 42e Cayphas

Les buts : 15e Simar sur pc (0-1), 24e Cosyns sur pc (1-1), 38e Cosyns sur pc (2-1)

Penalty Corner : Racing 2/7 et Orée 1/6

Le match était certainement marqué d’une pierre blanche dans les calendriers des deux coachs. L’ancien T2, Steven Crauwels, maintenant devenu T1, affronte son ancien collègue, Xavier De Grève, parti s’occuper des détenteurs du titre. Les deux hommes sont sereins avant le match même s’ils ont hâte de commencer cette belle rencontre de hockey. Leur seul regret ? Que cette belle affiche se déroule un vendredi soir et non un dimanche, pour le public, mais aussi pour le côté aléatoire de ces rencontres.

Les deux groupes commencent la rencontre à 100%, les premières minutes se déroulent dans le cercle de l’Orée, le Racing récolte son premier pc, mais n’en fait rien. L’Orée répond quelques minutes plus tard avec son premier pc. La phase aboutira sur deux tentatives supplémentaires, mais infructueuses. L’Orée ne quitte pas le cercle du Racing et obtient déjà son quatrième pc de la soirée. La tentative est enfin concluante, même si Simar doit s’y reprendre à deux fois, il inscrit le 0-1.

Le Racing remonte le couteau entre les dents, plusieurs franches tentatives se succèdent. D’abord de Cayphas, ensuite de Cabuy, mais les occasions s’envolent au-dessus de la cage. Le Racing continue à harceler la ligne défensive de l’Orée et obtient un pc. Pc qui rime avec égalisation de Cosyns, c’est 1-1. Deux cartes vertes sont distribuées, une de chaque côté. Mais durant ce quart temps, le Racing perd trois joueurs sur blessure, son capitaine Truyens, Weyers et Cabuy, en d’autres mots, toute leur ligne médiane.

Même affaiblit, le Racing reprend le dessus, en inscrivant un nouveau pc, toujours Cosyns, c’est 2-1 à la 38e minute de match. Cette reprise de mi-temps est tout aussi intense que les premières 35 minutes. Des échanges, des occasions, des pcs et des cartes. L’Orée ne parvient pas à déstabiliser les hôtes du soir, qui sont parfaitement installés sur leurs terres.

Illustration que l’Orée ne saisit pas sa chance est l’occasion immanquable de Domene dès l’entame de ce dernier quart. Seul au deuxième poteau, la balle passe devant lui, mais son stick n’est pas synchronisé. Le Racing enfonce le clou à lors des dernières minutes, par un but de champs de de Chaffoy, le score final se fige sur ce total.

Alors que le groupe de Xavier de Grève est ravi de la ténacité dont ils ont pu faire preuve, l’Orée est lucide, ils sont passés à côtés de grosses occasions immanquables, ils ont laissé passé leur chance.

L’Herakles renaît de ses cendres

Herakles - Dragons 3-0

Herakles : Timmermans ; Cicileo, Verdussen ; M. Donck, Muir, De Kerpel, Van Dessel, Nepote ; Thomas, Igau, Keusters ; puis de Borrekens, Delaisse, V. Donck, Vloeberghs, Mondo

Dragons : Van Doren ; Della Torre, Geers, Harte, T. Luyten ; Gougnard, Rubens ; Govers, Foubert, Martinez, Raes, puis Vanderkeilen, L. Putters, R. Putters, Crols, M. Luyten

Arbitres : Mlle P. Cuypers et M. G. Uyttenhove

Cartes vertes : 16e Vloeberghs, 43e Geers

Les buts : 3e Igau (1-0), 19e Thomas (2-0), 40e De Kerpel (3-0)

Penalty corner : Herakles (0/0) Dragon (0/2)

“On n’a pas défendu lors des deux matchs précédents, notre premier objectif d’aujourd’hui était de défendre. Et c’est ce qu’on a fait” : l’Herakles renaît de ses cendres.

Un premier quart temps dominé par l’Herakles, qui s’acharne contre leurs rivaux anversois. Cela fait seulement trois minutes que la balle s’échange entre les clubs néerlandais que les hôtes prennent les devants. Igau marque un premier point pour son club (1-0), et provoque alors un affolement de la part du Dragons. D’abord déstabilisée, l’équipe rouge reprend du poil de la bête vers la fin du premier quart temps. Pourtant, l’Herakles, dont les supporters sont en masse malgré le mauvais temps, marque son second point à la 19e minute par Thomas (2-0). Le Dragons a beau se débattre, l’Herakles continue à mener ce match, non pas sans difficulté pour autant. Fort de son attaque, le club visiteur réussi tout de même à obtenir quelques belles occasions, notamment en PC, qui n’aboutiront malheureusement qu’à des dégagements pour l’équipe adverse. La tension se faisant ressentir des deux côtés du terrain, les joueurs s’en prennent aux arbitres. Une hargne tellement forte de la part du club en déplacement qu’elle finit par s’en rapprocher de la haine. Les cris retentissent, le gardien tentant à tout prix de motiver son équipe à ne pas lâcher prise. Un jeu tellement intense que les deux partis finissent par s’entre choquer délibérément, l’arbitre n’arrivant plus à se faire entendre pour calmer le jeu. Finalement, Herakles parvient à adoucir le match, le ralentissant en misant sur la technique. Un joli moment d’échange dans la défense, permettant d’admirer son expertise en la matière. Pourtant, les visiteurs ne cessent de s’acharner. Coup d’épaules et mécontentements, ces gestes n'offrent pourtant aucune amélioration au score pour les Dragons. A la 40e minute, De Kerpel offre le dernier goal de ce match, signant ainsi la première victoire du club lierrois en ce début de championnat. Le dernier quart-temps a beau s’être entamé, la frénésie ne se calme pourtant pas. Bien au contraire ; jusqu’à la dernière minute de ce match intense, le Dragons s’est battu et n’a renoncé en aucun cas. Un échange puissant, digne de la compétition acharnée et sans répit de ce championnat, qui s’annonce tant captivant que palpitant.

Le Brax maitrîse son sujet à Louvain

Louvain - Braxgata 0-3

Louvain: Carr; Brydon, Georgis, Coolen ; Santana, Harris, Mucic, Lum; Maraite, Sior, Tello Balmaseda; puis Breemersch, Snoeck, Divorra, Capizzi, Van Lembergen

Braxgata: Walter; Loots, Luypaert, Van Cleynenbreugel, Van Steerteghem; Van Biesen, Rossi, Walsh; De Winter, Walker, Onana; puis Van Bavel, Adriaensen, Van Straaten, T. Biekens, De Ridder

Arbitres: MM. T. Bigare et C. Hardy

Carte jaune: 70e Santana

Les buts: 9e Walker (0-1), 22e Walker (0-2), 34e T. Biekens sur suite de pc (0-3)

Penalty corner: Louvain 0/2 et Braxgata 1/2

Louvain, nanti d'un seul point après deux journées de championnat, affrontait chez lui le Braxgata, mieux loti après son succès lors de la journée inaugurale au Watducks. Les deux équipes restaient sur une défaite respectivement face à l'Orée et contre le Léopold pour les boomois. Les universitaires avaient à cœur, devant leur supporters, de remporter leur première victoire de la saison. En face, Philippe Goldberg et ses joueurs sortaient de deux bonnes prestations et espéraient bien tirer les marrons du feu.

Dès le début de la rencontre, le Braxgata se montrait offensif. James Carr devait intervenir trois fois dans les cinq premières minutes après des tentatives de Walsh d'un tir en revers, sur une perçée de Tobias Biekens et enfin sur une reprise de Van Straaten. Louvain obtenait le premier pc de la rencontre, il était tirée au-dessus de la planche par Maraite. Sur le dégagement, Walker ouvrait la marque sur une passe de Van Straaten à la 9e minutes. 4 minutes plus tard, Carr sauvait son équipe d'un arrêt dont il a le secret. Le Brax doublait son avantage à la 22e par Walker et était définitivement sur du velours à la 34e quand Biekens expédiait la balle dans les filets de Louvain après un pc. Louvain n'avait pas voix au chapitre ou presque, car hormis une inspiration géniale de Maraite qui lançait Sior en face à face avec Walter, la défense visiteuse passait une soirée relativement tranquille.

Dans le troisième quart, l'entrejeu boomois avec un Rossi précis monopolisait la balle et la faisait bien circuler. Dans le dernier quart, Louvain eut un sursaut d'orgeuil et se créa quelques occasions dont un pc mais il était dit que Walter garderait ses filets inviolés. Le Brax a proposé du bon hockey et peut prétendre à une place dans le top 4 si, sur la durée, ces prestations perdurent.

Uccle gaspille avant de se faire rejoindre et dépasser

Uccle Sport - Daring 1-2

Uccle Sport : Flamand ; Amoroso, Goyet, Bellenger, Saussez ; G.Hainaut, Moreno, Cockelaere ; Magnant, Mushiete, Houbart ; puis D.Hainaut, Lardeur, Nelson, Maeyens,Defise

Daring : Feldheim ; Bell, Bonanni, Brunet, Legrain; Cosyns, Kruger, Montelli ; Marqué, Esmenjaud, Van Linthoudt; puis Veulemans, Denis, Vander Gracht, Leffler, Jacqmotte, Delos

Arbitres : Mme C. Martin- Schmets et M N. Stenier

Cartes vertes : 44 e Brunet, 45 e Bellenger, 54 e Mushiete

Cartes jaunes : 35 e Van Linthoudt, 54 e Bonanni,68 e Cockelaere

Les buts : 9 e Amoroso sur pc (1-0), 41 e Van Linthoudt (1-1), 56 e Brunet (1-2)

Penalty Corner : Uccle (1/4), Daring (0/1)Comment vont réagir ces 2 équipes aux parcours contrastés ?

L’une sort d’une victoire marquante, l’autre d’une défaite sèche dans les chiffres qu’il faut oublier… Les Merles vont- ils poursuivre ou le Dar va-t-il se relancer ? Suspense assuré entre 2 formations dont l’objectif premier est le maintien puis…

La réponse fut vite donnée, après un round d’observation, les Ucclois ont pris clairement le match en mains ; Au 1 e pc, le 1 e but d’Amoroso qui trompe Feldheim. Les Merles prennent confiance et s’octroient de nombreuses occasions sans en profiter en réaction, Montelli voit son tir repoussé par Flamand sur le piquet. Les actions dangereuses du Daring sont sporadiques mais inquiètent Flamand qui se distingue plus d’une fois en intervenant avec à propos. Legrain qui était incertain quitte ses coéquipiers au milieu de cette 1 e mi-temps. La rencontre devient plus hâchée voire chaotique à certains moments. Tour à tour Magnant, Houbart et Amoroso se mettent en évidence mais ne parviennent pas à conclure. Feldheim sauve un PC d’une belle détente. Le Daring semble se réveiller et Esmenjaud crée le danger mais sans finaliser. Uccle galvaude mais le Daring reste dangereux en reconversion.

Changement de décor en 2 e mi-temps. Les visiteurs jouent plus haut et empêchent les Merles de sortir. Flamand décidemment très en verve sort un superbe tir de Marqué. Le Daring inverse la tendance et ce qui devait arriver arriva après un pc repoussé la balle est remise dans le cercle et Van Linthoudt fusille le gardien local c’est 1-1.A la 47 e Flamand repousse de manière spectaculaire un superbe tir de Van Linthoudt très actif depuis la reprise. Les 2 pc d’Uccle sont repoussés dont le 2 e arrêté par Feldheim au prix d’une belle détente. Sur une phase confuse, les visiteurs prennent l’avance à la 56 e par l’inusable Brunet. Le match se traine Uccle tente de pousser le Daring reste prudent…. La confusion règne sur la fin de match que les arbitres ont eu difficile à gérer.

Gand se régale face aux Liégeois

Gantoise - Old Club 8-1

Cartes vertes: 51e Dawance, 67e Tynevez

Les buts: 11e Masson (1-0), 17e Dawance (1-1), 23e Duvekot (2-1), 29e Madeley (3-1), 38e Duvekot (4-1), 44e Hellin (5-1), 56e Madeley (6-1), 61e Clément (7-1), 69e Hellin (8-1)

Ce déplacement à Gand n'avait rien d'un cadeau pour les Liégeois qui devaient effectuer leur plus long déplacement de la saison un vendredi soir.

Le classement des buteurs