Semaine parfaite pour l'Herakles, Le Léo accroché, le Watducks déroule

Thibaut Vinel, Ethel Vandiest, Diane De Molinari, Patrick Dekelver
Semaine parfaite pour l'Herakles, Le Léo accroché, le Watducks déroule
©BELGA

Division Honneur messieurs, 4e journée

Le Watducks surprend son adversaire, mais pas seulement !

Watducks - Daring 8-3

Watducks : Vandenbroucke ; Van Marcke, Van Oost, Petit, Dumont, Charlet ; de Paeuw, Wilbers ; Rogeau, Dykmans, Willems puis Ghislain, Depelsenaire, De Backer, Sidler, van de Kerckhof

Daring : Feldheim ; N. Denis, Bonanni, Bell, Brunet ; Kruger, Cosyns ; Van Linthoudt, Montelli, Marqué, Esmenjaud puis Leffler, Vander Gracht, Delos, Veulemans, Jacqmotte

Arbitres : MM. C. Hardy et G. Boutte

Cartes vertes : 44e Dumont

Les buts : 7e Brunet (0-1), 15e Charlet sur PC (1-1), 17e Rogeau (2-1), 24e Vander Gracht (2-2), 32e Rogeau (3-2), 35e Vander Gracht (3-3), 46e Charlet (4-3), 47e Willems sur PC (5-3), 55e De Paeuw (6-3), 57e Ghislain (7-3), 59e Petit (8-3)

Penalty corner : Watducks (2/5) Daring (0/5)

Un match inattendu bien que magnifique offert sur le terrain de Waterloo. Un réel échange entre les deux équipes, du vrai hockey comme on l’aime. Dès le premier quart temps, le club visité montre sa détermination et domine le cercle adverse. La défense des visiteurs actant tel un mur, il sera compliqué pour le club de Waterloo de profiter d’une de ses nombreuses occasions afin d’ouvrir le bal des goals. Le Daring peine à franchir la moitié du terrain adverse, ce qui résulte en un réel échange de ping-pong entre les deux équipes au milieu du terrain.

Finalement, alors que le premier quart-temps n’est pas terminé, l’équipe en visite parvient finalement à accéder au cercle du Watducks. Suite à une faute du gardien, l’heure du stroke sonne. Le stress est à son comble dans la tribune, composée principalement de supporters de Waterloo. Une action qui se résulte en un goal de la part de Brunet (0-1) à la 7e minute, affichant ainsi le premier but de ce match en faveur du club bruxellois.

Le match reprend, le Watducks ne perd aucune once de motivation. Les joueurs à domicile continuent à mener ce match dans le cercle adverse. Finalement, à la 15e minute, une occasion de PC se présente enfin. Charlet en profite pour égaliser le score (1-1), provoquant la folie dans la tribune. Deux minutes plus tard, Rogeau continue dans cette lancée et favorise le Wat (2-1).

Bien que le Daring peine à accéder à l’autre bout du terrain en cette première mi-temps, les quelques occasions qui s’offrent à eux s’avèrent bien souvent être bénéfiques. En effet, à la 24e minute, Vander Gracht égalise à nouveau ce score (2-2). Le Daring a le temps de se positionner et de jouer calmement, jamais dans la panique ni l’acharnement. Pendant ce temps, l’attaque de Waterloo construit son jeu afin de maintenir le jeu en leur faveur. Ghislain offre de magnifiques occasions, son sprint gagnant toujours sur celui de ses adversaires.

Alors que le coup de sifflet de la mi-temps s’apprête à retentir, Rogeau se faufile jusqu’au goal pour à nouveau renverser le score en faveur de son club (3-2). Et puisque le Daring s’est décidé d’égaliser à chaque goal, Vander Gracht se dévoue pour transformer ce score en 3-3.

La mi-temps sonne finalement. Dès les premières minutes de cette seconde partie du match, les rôles s’inversent ; le Daring domine cette fois. Plus robustes que jamais, le club en déplacement semble déterminés à reprendre sa place. Pourtant, cette domination ne durera pas très longtemps. À la 46e, Charlet gonfle le score pour le Wat (4-3), suivi de peu par Willems, qui offre un cinquième goal sur PC (5-3).

Plus tard, le Daring aura trois occasions de PC, toutes échouées au bonheur des supporters waterlootois. A quelques secondes de la fin du troisième quart-temps, le Daring semble s’essouffler face à ses adversaires. Le dernier quart-temps s’annonce, le PC en faveur du Daring est déjà sifflé. La tension des supporters du club visité se ressent dans le public. Directement à la suite de ce penalty corner, le Watducks renverse la mise et va afficher son sixième goal, par … (6-3). Ils sont déchaînés, déterminés à remporter ce match, pourtant pas gagné d’avance, haut la maine. À la 57e minute, Ghislain affiche un septième but (7-3). La limite n’est plus, le huitième est déjà là, une minute plus tard seulement, marqué cette fois-ci par Petit (8-3). Le match se termine sous le soleil pour la victoire inattendue mais bien méritée du Waterloo Ducks.

Beau combat qui tourne en faveur de la Gantoise

Gantoise - Orée 2-1

Gantoise: Santiago; M. Deplus, T. Deplus, Murray; M. Clément, Goyet, Kina, Madeley; T. Clément, Duvekot, Tynevez puis Desgouillons, Esquelin, Hellin, Masson.

Orée: Thieffry; Raemdonck, Stockbroekx, Dohmen, Willems; Thiéry, Masso, Simar; Plennevaux, Domene, M. Branicki puis Beckers, S. Branicki, Gencarelli, Curty, Langer

Arbitres : M. T. Croese et Mlle C. Martin-Schmets

Carte verte : 31e Beckers

Carte jaune : 69e Gencarelli

Les buts : 20e Plennevaux (0-1), 23e T. Clément sur pc (1-1), 49e Masson (2-1)

Penalty Corner : Gantoise (1/1) et Orée (0/2)

Après la claque reçue face au Racing, Steve Crauwels le confirme « Il faut surtout faire un bon match, le score sera un plus, mais il faut surtout enchaîner avec une bonne rencontre, c’est essentiel. » Le groupe de Pascal Kina est quant à lui assez confiant après la victoire sans appel de vendredi soir face à l’Old Club.

La rencontre débute assez agréablement, les lignes sont écartées des deux côtés, ce qui permet à chacun des groupes de pouvoir évoluer calmement, nous sommes vraiment dans une phase d’observation. On remarque également la position très basse de Dorian Thiéry lors de ces premières minutes. La première occasion est gantoise, Duvekot intercepte la balle dans le stick de Domene, très bas, il sert Tynevez, qui voit son tir stoppé par le défenseur adverse. La déviation en un temps de Masson quelques instants plus tard est proche d’enclencher le compteur, mais Beckers est présent. Les occasions sont pour l’instant uniquement gantoise, l’Orée n’a pas encore eu voix au chapitre. En fin de quart, l’Orée possède un peu plus la balle mais sans pour autant arriver dans le cercle.

L’Orée profite d’une reconversion rapide pour débloquer le marquoir. Stockbroekx qui atteint les 50, sert Plennevaux dans le dos de la défense, il s’engouffre dans le cercle et doit faire preuve de sang froid pour placer sa balle afin de tromper Santiago. La Gantoise réagit immédiatement en obtenant le premier pc de la rencontre. T. Clément transforme l’essaie en but égalisateur, c’est 1-1. La phase d’observation est belle et bien terminée, nous sommes entrés dans le vif du sujet. Esquelin sort sur blessure et l’Orée obtient son premier pc mais celui-ci est dégagé. Le jeu se corse, mais la qualité est présente et rend le match très intéressant. Le fait que le duo arbitral laisse quelques latitudes aux joueurs et n’utilise leur sifflet que lorsque c’est nécessaire permet un jeu rapide et disputé. Duvekot d’un côté, et Plennevaux de l’autre, sont proches de donner l’avantage à leur groupe en fin de première mi-temps, mais Santiago et Thieffry sont présents et attentifs.

Les échanges reprennent de plus bel, Murray doit garder la balle en équilibre sur son stick pour se sortir d’une mauvaise passe, acculé dans son coin par la ligne offensive bruxelloise. Les deux joueurs qui se démarquent le plus dans cette reprise de jeu sont les gardiens, Santiago et Thieffry. L’Orée se met parfois en danger, en osant des passes dans le centre derrière leur 25 alors que la ligne offensive adverse est particulièrement haute. On remarque aussi un net changement de position dans les lignes, Dohmen reste le dernier homme, et Thiéry est bien plus haut que lors de l’entame de la rencontre. Sur une contre-attaque bien construite, alors que l’arbitre laisse jouer plutôt que d’accorder un pc, cela permet à la Gantoise de poursuivre son action, Masson présent au second poteau, dévie le tir dans les filets de Thieffry. La Gantoise prend l’avantage, c’est 2-1.

Il reste un quart temps, soit pour voir une nouvelle victoire de la Gantoise, soit pour que l’Orée parviennent à arracher quelques points. On remarque dès l’entame de ces 17 minutes, que le duo Thiéry et Dohmen est de retour dans la ligne arrière. Plennevaux tente à plusieurs reprises sa chance, mais n’obtient rien, même lorsqu’un pc aurait pu être sifflé en sa faveur. Alors que la rencontre fut calme d’un point de vue des réflexions jusqu’à présent, les échanges et interpellations se multiplient lors des 5 dernières minutes particulièrement du côté du staff hôte. L’Orée retire son gardien alors que le marquoir affiche 2 minutes. Mais l’Orée est de nouveau réduit à 10 part une carte jaunce envers Gencarelli. Cela ne suffit pas aux Bruxellois qui s’inclinent 2-1 face à la Gantoise.

L’Herakles achève une semaine parfaite

Racing – Herakles 2-4

Racing : Gucassoff ; Xavier, Lambeau, Torras, Vanwetter ; Wegnez, Lucaccioni, Meurmans ; De Chaffoy, Cosyns, Charlier, Puis Cayphas, Malherbe, Berton, Cornez-Massant

Herakles : Timmermans ; Verdussen, Donck, Cicileo, Nepote ; De Kerpel, Muir, Van Dessel ; Keusters, Thomas, Igau, Puis Mondo, de Borrekens, Struyf, Delaisse, Vloeberghs

Arbitres : MM. R. Tinant et D. Van Den Eede

Cartes vertes : 11e Meurmans, 33e Keusters, 48e Delaisse

Cartes jaunes : 57e De Chaffoy, 65e Muir

Les buts : 9e Mondo sur pc (0-1), 16e Cosyns sur pc (1-1), 24e Van Dessel (1-2), 53e Lucaccioni (2-2), 55e de Borrekens (2-3), 63e Thomas (2-4)

Penalty corner Racing (1/6) et Herakles (1/2)

Après un round d’observation, c’est de Borrekens qui obtenait le premier pc. Mondo transformait la phase et mettait l’Herakles aux commandes. Le Racing répondait pas une action initiée par Wegnez, continuée par Maherbe qui trouvait la déviation dans le cercle de De Chaffoy qui obtenait le pc. Les Rats égalisaient via Cosyns. Evidemment.

La première mi-temps était assez équilibrée avec une domination des Lierrois. Les deux équipes se neutralisaient. Les occasions étaient rares. Les Lierrois entraient dans le cercle et trouvait de Borrekens qui isolait au deuxième poteau Van Dessel qui la poussait dans le but vide. Les protégés de Bisley obtenaient un deuxième puis un troisième pc. Mondo ne cadrait pas. Le Racing se désorganisait. Les trois blessés de vendredi faisaient mal. Le milieu était privé de Truyens, Cabuy et Weyers. La fin de première mi-temps était bruxelloise. Mais, la défense des Anversois était solide à l’image de Marco Donck.

Le Racing prenait la possesion à son compte dans le troisième quart. L’Herakles acceptait de reculer et de partir en contre. Mais, ls occasions restaient rares. A nouveau, la défense de Donck and co était très solide. Tanguy Cosyns accélérait sur la baseline pour provoquer le deuxième pc des Rats. Timmermans sortait le sleep de Cosyns. Sur l’action suivante, le Racing obtenait une série de trois pc. En vain.

Le dernier quart reprenait idéalement pour un Racing qui tentait un tir qui surprenait Timmermans. Dans la foulée, Arthur de Borrekens tentait u tir comparable avec le même finish. Gucassoff était surpris. Le match s’emballait alors. De Borrekens était à un drible du 2-4. Sur le contre, Charlier était à 10 centimètres du 3-3. Cosyns centrait pour Charlier qui ne la touchait pas, mais qui obtenait un 6e pc. Sur un service millimétré de De Kerpel, Thomas ajustait un tir croisé tout aussi millimétré (2-4).

Wegnez plongeait du stick sur un tir de Keusters alors que Gucassoff venait d’être sorti. Un plongeon à voir en video. Les Lerrois tenaient le coup et trois bons points.

Un score logique pour une rencontre spectaculaire

Léopold - Dragons 2-2

Léopold : Henet ; Eaton, J.Verdussen, Forgues, Zimmer ; Cuvelier, Baumgarten, Boccard ; Boon, Englebert, Degroote; puis De Trez, A.Verdussen, Muschs, Leeuw, Poncelet

Dragons: Van Doren ; Della Torre, Harte, Geers, T.Luyten ; Foubert, Gougnard, Rubens ; Martinez, Govers, Raes ; puis L.Putters, R.Putters, Govers, Crols, M.Luyten, Vanderkeilen

Arbitres : MM T.Bigare et L.Dooms

Cartes vertes : 11e T.Luyten, 26e Gougnard,50e Eaton,

Cartes jaunes : 31e Rubens, 64e Baumgarten, 65e Della Torre

Les buts : 4e Govers sur pc (0-1), 8e Boon sur pc (1-1), 36e Boon (2-1), 62e Della Torre sur pc (2-2)

Penalty corner : Léopold (1/6) et Dragons (1/5)

Le choc dominical entre 2 prétendants avérés au top 4 et au titre… Comment les Dragons vont réagir après leur surprenant échec dans le derby contre l’Héraklès ? Le Léo va-t-il poursuivre sa marche en avant ? Ces différentes questions trouveront réponse à l’issue de cette joute. Les deux équipes démarrent la rencontre prudemment mais cela ne va pas durer. Dès la 2e Boon alerte une première fois Van Doren d’un tir tendu.

Réponse immédiate Govers fait 0-1 sur leur premier pc. Le Léo piqué au vif réagit. De Groote ne cadre pas son tir mais à la 8e Boon égalise sur pc. En 2 minutes les 2 gardiens se mettent en évidence Henet sur une déviation liée à un centre de Crols et Van Doren sur une déviation de Boon et de Verdussen.

Le match est ouvert… Un pc provoqué par Boon très actif sollicite à nouveau le gardien visiteur qui s’en sort remarquablement sur 2 tentatives. Le Léo domine et Boccard fait apprécier sa précision dans la distribution du jeu. A la 23e, belle action des visiteurs initiée par Harte et Gougnard sans résultat. M.Luyten très actif tire mais sans cadrer. Suit une action confuse dans le cercle des Dragons mais Boon ne peut conclure.

La première mi-temps se termine par un pc. A. Verdussen voit son tir repoussé par Van Doren. Dès l’entame du Q3 sur un centre de Eaton ,Boon donne l’avance à ses troupes sur une subtile déviation, c’est 2-1. Et là, les anversois prennent le match en mains. Henet se met en évidence en repoussant un tir de Martinez et en mettant fin à une phase confuse dans son cercle. Boon très actif sollicite encore Van Doren qui repousse également un tir de Baumgarten. Arthur Verdussen passe la défense visiteuse en revue mais se heurte au gardien visiteur. Nous assistons à un vrai match de ping pong tant la balle passe d’un camp à l’autre sans période de latence. A la 56e T.Luyten oblige Henet à intervenir de manière spectaculaire. Celui-ci intervient encore 2 minutes plus tard.

Les visiteurs poussent et J.Verdussen est obligé de sortir des longs flicks pour se donner de l’air. 60e nouveau pc de Govers repoussé par le dernier rempart léonin. A la 62e sur un pc provoqué par Gougnard, Della Torre égalise. A la 69e une phase confuse dans le cercle anversois provoque quelques discussions (stroke ?) Le dernier pc local provoqué par Zimmer sera repoussé du stick par le gardien visiteur. Bref un score logique dans un match engagé spectaculaire qui s’est joué à 100 à l’heure avec deux gardiens très en verve.

Les autres matchs

Old Club - Braxgata 2-4

Carte verte: 61e Heine

Les buts : 12e Van Biesen (0-1), 25e De Moor (1-1), 35e Luypaert (1-2), 62e Van Straaten (1-3), 63e Walker (1-4), 69e Potenzoni (2-4)

Louvain - Uccle Sport 4-3

Cartes vertes: 15e Sior, 17. G. Hainaut, 22e Nelson, 42e Capizzi

Carte jaune: 70e Maraite

Les buts: 6e Ignacio (0-1), 17e Mushiete (0-2), 21e Magnant (0-3), 31e Van Lembergen (1-3), 57e Sior (2-3), 61e Lum (3-3), 62e Sior (4-3)