Le Pingouin l'a pris de haut, Namur déroule, le White assure

En Division 1, la 3e journée a proposé le choc des anciens de DH qui a tourné à l'avantage de l'Antwerp.

Le Pingouin l'a pris de haut, Namur déroule, le White assure
©Belga

Division Un, 3e journée

Gucassoff : "La victoire est logique"

Wellington – White Star 3-4

Le Wellington recevait le White Star avec la volonté de garder le top 8 dans le viseur. Mais, le White Star en a décidé autrement. Les Etoilés ont dominé l’ensemble d’une partie moins serrée que le score ne l’indique. Même si les Ucclois étaient les premiers à marquer, les Everois ont réagi pour s’isoler à 2-4 avant ce dernier but en toute fin de match. Le Well a été assez réaliste. Le White Star a bien contrôlé. Les buts de Mathieu, de Saint-Martin (2X sur pc) et de Flipse ont mis les Etoilés à l’abri. «Ces trois points sont excellents», explique Grégory Gucassoff. «Nous avons eu beaucoup d’occasions. La victoire est logique. Notre noyau est assez homogène. Nous cherchons maintenant à être plus régulier sur l’ensemble de la partie.»

Bourdeaud’Hui : "Quand nous menons trop facilement, nous éprouvons des difficultés à gérer les rencontres"

Amicale Anderlecht – Rasante 3-3

L’Amicale Anderlecht n’avait pas prévu de laisser deux points dans l’aventure contre la Rasante. L’espoir de victoire était d’autant plus grand que le score affichait 3-0 à la pause. Fabrice Bourdeaud’hui était très lucide. L’ancien pro de Louvain notamment avait le sens de la formule. «Une mi-temps pour chacun. Score logique. En deuxième mi-temps, nous nous écroulons complètement. Nous avions déjà eu il y a quelques années de tels scenarii. Je me souviens d’une défaite 5-4 contre le Pingouin alors que nous menions 4-0. Quand nous menons trop facilement, nous éprouvons des difficultés à gérer les rencontres.»

L’objectif de Top 8 reste d’actualité pour l’Amicale qui a pris 4 points sur 9 et qui est septième. A 39 ans, Fabrice Bourdeaud’Hui est toujours prêt au combat. «En plus, je suis encore au milieu. Je cours beaucoup. Pendant le match, tout va bien. C’est le lendemain. J’ai mal un peu partout. Mais, je prends beaucoup de plaisir.»

Blockmans : "Nous les avons pris de haut"

Louvain-la-Neuve – Pingouin 3-3

La surprise du week-end est venue du Brabant-wallon. Le choc entre le Pingouin et Louvain-a-Neuve semblait très déséquilibré. Le promu de D2 n’aurait pas dû inquiéter le voisin qui vise la montée en Division Honneur. Pourtant, …

Le Pingouin, qui menait 0-1, a lâché prise en pensant que la victoire serait facile. «Nous les avons pris de haut», confesse Jonathan Blockmans. «Nous étions menés 2-1 à la pause. Ensuite, 3-1. Nous avons réagi, mais trop tard. En fin de match, nous mettons deux pc qui nous sauvent un point. Nous n’aurions jamais dû perdre ces deux points. Ils pourraient nous coûter cher dans l’optique de la montée. La situation n’est pas catastrophique, mais nous avons pris une bonne claque.»

Un Nivellois évoluait dans les rangs de LLN : Julien Dallons. L’ancien défenseur du Pingouin, savourait ce bon point pris par les siens. «Lors de la préparation, nous avions pris un 8-1 face au Pingouin. Nous voulions notre revanche. Nous avons livré un grand match face à une équipe qui nous a pris de haut très clairement. Notre noyau grandit. Nous avons d’abord eu besoin d’un premier match en D1 (Amicale) pour prendre le pouls. Ensuite, nous avons affronté l’Antwerp et le Pingouin, difficile d’avoir un programme plus lourd.»

Louvain-la-Neuve n’est pas venu pour faire la figuration en D1.

L’efficacité redoutable de l’Indiana

Indiana – Langeveld 4-2

L’Indiana, qui a marqué des points importants face au Langeveld, confirme son bon début de saison. Face au Langeveld, l’Indiana a fait preuve d’une efficacité redoutable. Thibault Van Haelen (langeveld) résumait la partie en quelques chiffres. «La défaite fait mal», déplore-t-il. «Nous avons 10 pc. Nous n’en marquons aucun. Eux, ils mettent quatre buts en six occasions.» Le Langeveld a joué avec son bonheur. «Nous ne pouvons nous en vouloir qu’à nous-mêmes.» Le Lang s’est réveillé dans le dernier quart en passant de 3-0 à 3-2 via deux buts de Thomas Hanne. Mais, le gardien de l’Indiana a sorti un gros match.» Le Langeveld ne remet pas tout en question. «Nous sommes évidemment très déçus, mais nous gardons le top 8 dans notre objectif.»

Goldberg : "Ce n’est pas la fin du monde"

Antwerp – Beerschot 1-0

Le duel des deux descendants de Division Honneur était attendu. Il aurait pu se finir par un partage, mais le but de Van Baalen en a décidé autrement. La première mi-temps est à mettre à l’actif du Bee qui a dominé sans être assez dangereux. Après la pause, l’énergie avait changé de camp. L’Antwerp a commencé à prendre le dessus dans les échanges. Même si le Beerschot a encore obtenu quelques occasions, il n’a jamais trouvé le chemin des filets. L’Antwerp a profité d’une perte de balle pour balancer un tir dans le cercle qui a été dévié par Van Baalen.

Nous n’avons pas créé assez», estimait John Goldberg. «Nous voulons gagner tous nos matchs. Ce n’est pas le cas. Nous apprenons beaucoup. Ce n’est pas la fin du monde. Nous ne sommes pas si loin que ça. Dorénavant, nous avons besoin que la balle tourne un peu pour nous.» Le Bee a signé une victoire, un nul et une défaite.

Theuniers : "Nous avons étudié les lois de la physique. C’est impossible que la balle ait dépassé la ligne"

Malines – Victory 2-2

Malines n’a pas quitté son terrain avec le sourire. Ce point avait un goût de trop peu. Les Malinois ont eu assez d’occasions pour tuer un match qui a été le théâtre d’un fait rare. «Ce point n’est pas suffisant», explique l’entraîneur de Malines Pieter Theuniers. «Nous aurions dû prendre les trois points. Mes joueurs ont dominé la rencontre. Nous mettons le 1-0 sur pc via Blaszkiewicz avant la pause alors que nous avions déjà eu quelques belles occasions.» Mais, le Victory est revenu via Flack.» La deuxième mi-temps a offert une physionomie assez semblable. Malines a gardé la balle. Malines a créé. Malines a gaspillé des deux contre un. Le Victory en a même profité pour marquer un but fortement décrié : la balle touche le poteau et revient dans le terrain. L’arbitre a validé. «Je n’ai pas compris», reprend l’entraîneur. «Nous avons étudié les lois de la physique. C’est impossible que la balle ait dépassé la ligne.»

Malines a repris ses esprits en fin de match pour égaliser et sauver un point. A nouveau un pc. «Nous le méritions. Nous avions déjà perdu des points contre le White Star à cause de décisions de l’arbitre. Cela commence à faire beaucoup.»

Namur a profité d’un off day du Polo

Namur – Polo 7-2

Toujours privé de Chouchou puis de Benjamin Van Hove, le Polo n’a pas fait le poid contre Namur. Les Brabançons ont vécu un off day alors que Namur a eu une certaine réussite. Ajoutez un grand match du gardien Alexandre Vaerman et un statut affirmé de patron de la défense de Nicolas De Moor et vous comprendrez ce résultat. «Nous avons mis nos occasions»,confirme l’entraîneur François Fabri. «Nous inscrivons deux pc et 5 goals de champ avec une évolution du score favorable 5-0, 5-1, 6-1, 6-2, 7-2.» François Fabri était surtout content de voir le comportement de ses joueurs qui respectent le plan. «Je salue le travail de mes prédécesseurs. Je m’inscris dans leur continuité. Nous avons une communication positive et transparente.»

Namur est actuellement en première place. «C’est agréable, mais l’essentiel est de soigner le top 8.»

Le duo arbitral a été extra.

Classement

1. Namur 3   2   1   0   +7    7

2. Pingouin 3   2   1   0   +6    7

3. Indiana 3   2   1   0   +3    7

4. Antwerp 3   2   1   0   +3    7

5. White Star 3   2   1   0   +2    7

6. Beerschot 3   1   1   1   +2    4

7. Amicale 3   1   1   1     -1    4

8. Polo 3   1   0   2     -5    3

9. Langeveld 3   0   2   1     -2    2

10. Rasante 3   0   2   1     -2    2

11. Victory 3   0   2   1     -3    2

12. Malines 3   0   1   2     -2    1

13. Well 3   0   1   2     -3    1

14. LLN 3   0   1   2     -5    1