D1: à quatre matchs de la fin, la bataille pour la 8e place est intense

D1: à quatre matchs de la fin, la bataille pour la 8e place est intense
©Quentin Wijns

Division 1 , 9e journée

Il ne reste plus que 4 matchs avant la fin du premier tour. Les équipes ont joué face aux 13 autres. Le 20 novembre, le classement final sera donc connu. Les 8 premiers seront versés dans deux poules de 4 équipes qui joueront le titre. Les 6 derniers disputeront le maintien de tous les dangers car les quatre derniers fileront en Nationale 2. Les points engrangés durant les 13 journées seront divisés par deux pour les 14 clubs.

Selon la logique des 9 premières journées, on peut estimer que les 7 premiers du classement ne sont pas en danger. Tout se jouera pour la 8e place. Les étonnants promus de Louvain-la-Neuve ont leur sort entre les mains avec deux points d’avance sur l’Amicale et le Polo et surtout un programme plus digeste que leurs rivaux. Mais, attention, la Division 1 n’est jamais un long fleuve tranquille.

Theuniers: “Je n’explique pas cette défaite: on a 46 entrées de cercle”

Malines – A. Anderlecht 3-4

Les semaines se suivent et se ressemblent à Malines. Les protégés de Pieter Theuniers jouent bien, mais ils ne gagnent pas. Les Malinois n’ont toujours pas signé une victoire cette saison. Ils occupent la dernière place. Pourtant, les chiffres face à l’Amicale Anderlecht sont clairs: 46 entrées de cercle pour Malines contre 16 pour les Bruxellois.

“C’est toujours la même histoire”, regrette l’entraîneur de Malines. “Nous jouons vraiment mieux que notre adversaire. Mais, nous défendons mal. Je n’explique pas cette défaite. Il existe sûrement des raisons. Notre pc défensif n’a pas été bon. Mon noyau est techniquement bon et structuré. Il manque de réalisme dans le cercle.”

La différence se situe au niveau de la mentalité. “L’Amicale nous a battus sur un plan: la grinta. Les Anderlechtois se sont battus pour survivre. Ils ont tout donné. Si je regarde les chiffres, nous devons gagner 6-1.”

En face, l’Amicale a dû composer sans Renaud Pangrazio. Il s’est blessé dimanche passé. Il sera opéré du ménisque et out près de deux mois. Son premier tour est fini. Néanmoins, il a encouragé au bord du terrain ses coéquipiers. “La rencontre était stressante. J’ai vu beaucoup d’occasions des deux côtés.”

Malines a pris l’avantage (1-0) dès son premier pc à la première minute. L’Amicale a égalisé sur son premier pc. 11, le score à la pause. “Ensuite, nous nous envolons à 1-3. Puis, on se relâche. Un classique à l’Amicale. Malines pousse et revient à 3-3. Sur pc, nous mettons le 3-4 à cinq minutes de la fin. Malines a encore des pc.”

Durant le dernier quart, l’Amicale a été archi dominé. “On a subi dans nos 25, c’est clair. Grâce à ces trois points, on prend un peu distance avec la zone rouge, mais le top 8 sera difficile. Nous avons encore un succès à prendre au Wellington. Puis, on verra.”

- Adversaires de Malines pour les 4 dernières journées: contre le Pingouin, à la Rasante, contre Namur et au Wellington

- Adversaires de l’Amicale Anderlecht pour les 4 dernières journées: au Wellington, contre l’Antwerp, au Beerschot et contre l’Indiana

De Saedeleer: “Nous sommes passés à côté”

Polo – Antwerp 2-9

Le Polo a pris une leçon de hockey. Le score fait mal. “Il n’y a pas grand-chose à en dire”, explique François De Saedeleer. “Nous n’avions pas notre gardien Louis Steyaert. Mais, cela n’explique pas tout. Il y avait deux niveaux d’écart entre les deux équipes. Eux, ils ont 12 occasions et marquent 9 buts. Ils ont tout réussi ou presque. Nous sommes passés à côté. Le Polo n’a pas assez joué collectivement.”

A l’Antwerp, les sourires étaient de sortie car ce match avait été fort préparé. “Nous avons bossé mentalement”, racontre Niels Van Straaten. “Durant toute la semaine, notre mentalité était top. Mentalement, le match n’était pas simple car le Polo aligne d’excellents joueurs d’expérience. Ils sont plus âgés ce qui rend le match particulier. Après chaque but, nous avons gardé la même mentaltié. Nous ne voulions rien lâcher.”

Le score est vite passé à 0-3 puis 1-4. Ensuite, 1-9 et finalement 2-9. “Nous avons bien gardé la balle. Face à la Rasante et au Polo, on a bien dominé. Maintenant, nous devrons être capables de reproduire ce schéma face à des équipes plus fortes sur un plan physique comme le Victory ou l’Indiana.”

- Adversaires du Polo pour les 4 dernières journées: au Langeveld, contre le Beerschot, contre la Rasante et au White Star

- Adversaires de l’Antwerp pour les 4 dernières journées: contre le Victory, à l’Amicale Anderlecht, au White Star et contre Namur

Van Haelen: “Une partage très frustrant”

Langeveld – Rasante 0-0

Un partage sans but, le fait est rare. Ni le Langeveld ni la Rasante n’a trouvé la faille durant un match qui n’a pas atteint des sommets. Loin de là même. Ce partage n’arrange personne. “C’est très frustrant”, reconnaissait Thibaut Van Haelen. “Durant la première mi-temps, le match est assez serré. Ensuite, nous dominons nettement toute la deuxième mi-temps. Nous marquons un but, mais l’arbitre avait sifflé un pc une fraction de seconde trop tôt.” La phase a eu lieu en toute fin de match. Le Langeveld a provoqué 8 ou 9 pc. “Leur gardien a réalité un très bon match. Nous n’avons plus le droit à l’erreur si nous voulons finir dans le top 8. Il nous reste quatre matchs.”

- Adversaires du Langeveld pour les 4 dernières journées: contre le Polo, au Victory, contre Louvain-la-Neuve, au Pingouin

- Adversaires de la Rasante pour les 4 dernières journées: à l’Indiana, contre Malines, au Polo et contre le Victory

Verhoeven: “Le White mérite sa victoire”

Victory – White Star 3-5

Le White Star garde le contact avec le Beerschot. Les deux clubs s’affronteront ce dimanche avec la première place comme enjeu. Pour arriver à ces 22 points, le club d’Evere a battu le Victory au terme d’une rencontre de bonne facture. Le début de partie était équilibré. Le White a fait la différence dans le troisième quart. Le score a évolué ainsi: 0-1, 2-1, 2-2, 3-2, 3-3, 3-5. “A la mi-temps, c’est 3-2. Le troisième quart nous coûte les trois points”, analyse le gardien Harry Verhoeven qui a apprécié le regain de forme du Victory dans le dernier quart. “Le score est logique. Le White Star mérite sa victoire sur l’ensemble de la partie.”

Les Etoilés ont poussé quand il fallait. Grégory Gucassoff, qui deviendra papa en février, était content d’avoir remporté un tel match. “J’ai vu une belle intensité des deux côtés”, dit l’attaquant. “Le match a été propre et chouette à jouer. Il y a clairement eu match. Le White n’a jamais paniqué. Nous avons varié nos press. On a bien cadenassé en deuxième mi-temps.”

Lukas Plochy a toujours été une menace pour le White Star. “Toute l’animation offensive tourne autour de lui.”

Dimanche, le Beerschot sera un bon test pour les Everois “Nous ne sommes pas stressés. Quand on joue face à une équipe du top, on est toujours un peu plus motivé.”

- Adversaires du Victory pour les 4 dernières journées: à l’Antwerp, contre le Langeveld, contre le Pingouin et à la Rasante

- Adversaires du White Star pour les 4 dernières journées: au Beerschot, contre l’Indiana, contre l’Antwerp et contre le Polo

Le Bee signe un 18 sur 18 en étant un peu bousculé

Beerschot – Pingouin 5-1

Le Beerschot enchaîne les victoires. Les Ours restent sur six succès de rang. Cette fois, c’est le Pingouin qui a fait les frais de la furia mauve. La rencontre a été indécise avant que les Ours ne prennent l’ascendant. “Nous avons proposé un bon début de match, mais nous sommes menés 0-1. Nous avons vite égalisé à 1-1. Ensuite, le match pouvait filer dans les deux sens. Globalement, nous avons apporté plus de danger. Nous avons eu plus d’entrées de cercle. On mérite la victoire. Nous savons aussi que ce championnat se jouera au deuxième tour.”

Le Pingouin n’a pas tenu la distance au marquoir, mais les Nivellois n’ont pas à rougir de leur copie. “On voit que le Bee a encore le rythme de la DH. Moi, je n’ai pas joué”, dit Nicolas Vandiest. “J’ai vu un match équilibré. Le score est sévère. En deuxième mi-temps, nous n’avons pas vraiment créé d’occasions. Ce n’est pas maintenant que nous devions les battre”, concluait Nicolas Vandiest.

- Adversaires du Beerschot pour les 4 dernières journées: contre le White Star, au Polo, contre l’Amicale Anderlecht et à Louvain-la-Neuve

- Adversaires du Pingouin pour les 4 dernières journées: à Malines, contre Namur, au Victory et contre le Langeveld

Garreta: “Le partage est logique même si nous avons dominé”

Indiana – Louvain-la-Neuve 2-2

L’Indiana a fait les frais de la montée en puissance de Louvain-la-Neuve. Les Brabançons, qui ont retrouvé Nathan Robbrecht, apprennent très vite. Juane Garreta n’est pas étranger à cette évolution rapide. “Le match s’est joué dans l’entrejeu”, dit l’entraîneur. “Nous commençons bien la rencontre en provoquant un stroke après 5 minutes. Nous le ratons. Nous continuons à pousser et à dominer à la balle.”

Sacha Piastra a mis LLN aux commandes.”

La reprise de la deuxième mi-temps a été fatale aux Louvanistes. “Nous sommes plus endormis”, reprend Garreta. “Nous prenons deux buts sur des erreurs. C’est notre capitaine Nicolas François qui a scellé le score. Un score logique même si nous avons dominé. Nous devons afficher la même mentalité que lors des 3 ou 4 dernières semaines.”

L’Indiana se satisfaisait de ce point. “Nous n’avons pas proposé notre meilleur niveau. Nous ne trouvions pas de solution à la balle”, analysait Pierre Desimpel. “Nous ne méritions pas plus qu’un partage. Nous étions mieux au début du championnat. Le niveau était assez faible. Les deux équipes ont peu créé. Rien n’est fait pour le top 8. Il faut d’abord qu’on se mette définitivement à l’abri et au plus vite.”

- Adversaires de l’Indiana pour les 4 dernières journées: contre la Rasante, au White Star, contre le Wellington, et à l’Amicale Anderlecht

- Adversaires de Louvain-la-Neuve pour les 4 dernières journées: à Namur, contre le Wellington, au Langeveld et contre le Beerschot

Le Well aligne son... quatrième gardien

Namur – Wellington 1-1

Namur a payé deux points à la belle progression du Wellington. Les Ucclois grandissent vite cette saison. Depuis le départ des cadres historiques, le Well a misé sur la carte des jeunes. Des jeunes qui ont de l’ambition. A Namur, le Wellington a pris un bon point.

“La progression est positive”, commence Thibault Pierrard. “Nous avons ramené un bon point. Il nous reste quatre matchs pour arracher notre qualification dans le top 8. Nous y croyons à fond. Nous affrontons l’Amicale, LLN, l’Indiana et Malines. Le 12 sur 12 doit être notre objectif. Les prochaines semaines seront tendues. Tour est possible.”

Le Well est gonflé à bloc. Le Well a aussi pu compter sur un… quatrième gardien différent. Vu l’absence de De Vlieger et de Masset, c’est le T3 Julien Schoo Ians qui a pris place entre les perches. Il a sorti trois balles sur la ligne. “Avec les gardiens, on doit bricoler un peu, mais ils ont tous beaucoup de qualités. L’équipe est jeune et dynamique. Chacun est investi dans le projet, contribue avec beaucoup d’envie et de bonne volonté. On sent que nous voulons écrire un nouveau chapitre de l’histoire du club. Un nouveau cycle a démarré.”

Ce but de Paul Compère pourrait rapporter gros au Well lors du décompte final le 20 novembre.

A Namur, le sentiment d’avoir sorti un bon match prévalait. François Fabri était, néanmoins, déçu par le manque d’efficacité dans le cercle adverse. “Nous avons assez d’occasions pour gagner. La balle ne voulait pas rentrer. Nous marquons sur une déviation de Pierre Géruzet. Dans le troisième quart, nous reculons beaucoup trop. En fin de match, nous dominons, mais la balle ne voulait pas rentrer. Nous livrons globalement une belle prestation. Nous avons bien réagi. Leur énième gardien a sorti un grand match. A Namur, nous prenons notre mal en patience. Le top 8 est assuré. Maintenant, il faut encore bosser pour être efficace.”

- Adversaires de Namur pour les 4 dernières journées: contre Louvain-la-Neuve, au Pingouin, à Malines et à l’Antwerp

- Adversaires du Wellington pour les 4 dernières journées: contre l’Amicale Anderlecht, à Louvain-la-Neuve, à l’Indiana et contre Malines

Classement

1. Beerschot 9  7  1  1   37      8  22

2. White Star 9  7  1  1   28 20  22

3. Antwerp 9  6  3  0   38 17  21

4. Victory 9  4  3  2   33 22  15

5. Namur 9  4  3  2   21 23  15

6. Pingouin 9  4  1  4   28 26  13

7. Indiana 9  3  4  2   25 26  13

8. LLN 9  2  4  3   15 20  10

-------------------------------------------------

9. Amicale 9  2  2  5   24 32      8

10. Polo 9  2  2  5   19 34      8

11. Langev. 9  1  4  4   19 24      7

12. Rasante 9  1  4  4   12 28      7

13. Wellingt. 9  1  3  5   20 30      6

14. Malines 9  0  3  6   15 24      3