La Belgique organisera la Coupe du monde de hockey en 2026 avec les Pays-Bas

La Belgique organisera conjointement avec les Pays-Bas la 16e édition de la Coupe du monde de hockey sur gazon.

Illustration picture shows the Wagener Stadium before a hockey game between the Netherlands national team and the Belgian Red Lions, Sunday 28 November 2021 in Amstelveen, Netherlands, in the group stage (game 4 out of 16) of the men's FIH Pro League competition. BELGA PHOTO KRISTOF VAN ACCOM
Le stade Wagener accueillera des rencontres de la Coupe du monde.

La Fédération internationale de hockey (FIH) a annoncé jeudi que ces deux pays assureront durant l'été 2026 l'organisation de la 16e édition du Mondial, tant pour les messieurs que pour les dames. L'Association Royale Belge de Hockey (ARBH) et sa consoeur néerlandaise (KBHB) avaient introduit en juin dernier leur candidature commune auprès de l'instance internationale en présentant le futur stade de Wavre et le très réputé Wagener Stadium d'Amstelveen comme lieux d'accueil. En concurrence avec notamment l'Afrique du Sud pour l'organisation commune des tournois masculin et féminin, les fédérations belgo-néerlandaises ont défendu les 15 et 16 septembre dernier leur dossier auprès du comité exécutif de la FIH, en son siège à Lausanne.

"Ce que nous avons surtout souligné auprès des décideurs, et ce qui était primordial à leurs yeux, c'est que cette candidature conjointe n'était qu'une seule organisation", a expliqué Serge Pilet, le CEO de l'ARBH et architecte du dossier belge. "La proximité des deux stades et surtout la synergie et présence des deux entités dans chaque site éviteront les problèmes rencontrés lors du dernier Mondial féminin organisé en Espagne et aux Pays-Bas, où les distances et les différences d'organisation n'étaient pas idéales."

Avec une offre de 3 millions d'euros en provenance de chaque pays (hors frais de production TV), la FIH a donc décidé d'enfin briser l'hégémonie asiatique dans l'attribution de la Coupe du monde, après 3 éditions en Inde au cours des quatre dernières éditions. Seuls les Pays-Bas avaient interrompu cette série en 2014, à La Haye.

"Le format proposé pour le calendrier des matchs - une équipe locale, la Belgique ou les Pays-Bas, jouant chaque jour afin de s'assurer de remplir les sites quotidiennement -, l'assise financière particulièrement solide de cette candidature, ainsi que les performances et le confort des athlètes ont été déterminants dans cette décision", a communiqué la FIH, faisant référence entre autres aux titres mondiaux et olympiques actuels des Red Lions chez les messieurs et à ceux des Oranje chez les dames.

Serge Pilet met lui en avant le succès populaire des derniers événements hockeyistiques mis sur pied en Benelux. "En gardant à l'esprit le succès des derniers Championnats d'Europe (2017 & 2021 à Amsterdam, 2013 et 2019 à Boom et Anvers) et de la Coupe du Monde Féminine 2022 (Amsterdam), nous sommes fermement convaincus que la Coupe du Monde de Hockey 2026 sera à nouveau un événement inoubliable, spectaculaire et innovant. Au cœur d'une Europe fan de hockey et avec les nombreux et bruyants supporters bien connus de la 'Oranjelegioen' et de la Red Tribe (les fans belges), cette Coupe du monde sera une fête du hockey sans précédent. On va déjà se mettre solidement au travail!".

La Belgique avait déjà posé sa candidature pour l'organisation des Coupes du monde masculine 2018 et 2023 mais la FIH lui avait à chaque fois préféré l'Inde et ses propositions financières plus attractives.

Les Red Lions, tenants du trophée, défendront leur titre dans moins de 70 jours, mi-janvier 2023, à nouveau en Inde, à Bhubaneswar, là où ils avaient décroché leur premier trophée majeur en 2018, avant de remporter le titre européen, en 2019 à Anvers, et olympique en 2021, à Tokyo.