D1 hockey : victorieux de Namur, Louvain-la-Neuve garde la main sur la 8e place

A trois journées de la fin du premier tour, le suspense est total dans la course à la huitième place. Louvain-la-Neuve garde la main, mais jouera une "finale" vendredi. On y verra plus clair dimanche.

Beerschot's Stanley Verhoeven pictured in action during a hockey game between Royal Beerschot THC and Old Club Liege, Friday 02 October 2020 in Antwerp, on day five of the Belgian first division hockey championship. BELGA PHOTO DAVID PINTENS
Stanley Verhoeven était tout heureux en voyant la tournure des événements face au White Star

Division 1, 10e journée

Gucassoff : “Perdre contre le Beerschot n’est pas une honte”

Beerschot – White Star 8-0

Le Beerschot a pris la carrure du favori n°1 pour la première place finale. Le Bee est irrésistible. Il a pris l’habitude de tuer le suspense très tôt dans ses matchs. Le White Star en a fait les frais. À la fin du premier quart, le score affichait déjà 5-0 alors qu’on assistait à un match au sommet entre les deux premiers au classement. C’est complètement fou.

“Tout s’est bien mis pour nous”, avance modestement l’entraîneur John Goldberg. “Nous commençons très fort en marquant deux buts. Le White prend une carte. Nous en mettons trois autres avant la fin du premier quart.”

Grégory Gucassoff confirme les difficultés des Everois à entrer dans la partie. “Nous sommes vite à 5-0. Nous entrons péniblement dans ce match. Nous avons commis trop d’erreurs. Le Bee était réaliste dans le cercle. Dans les 2 et 3e quarts, nous avons fait jeu égal.”

Le score prendra une tournure dramatique dans le dernier quart. “Mes gars ont respecté le plan. J’ai un groupe appliqué qui est un bon mélange entre les habitués de la DH et les plus jeunes. Je ne m’emballe pas.”

Le White Star, quant à lui, ne s’inquiète pas. “Perdre au Beerschot n’est pas une honte”, dit Grégory Gucassoff. “Je ne suis pas frustré Perdre 8-0 ou 1-0 ne change rien. Nous avons pris une claque, mais la situation n’est pas grave. Le Bee est la meilleure équipe de la division. Nous savons ce que nous devons améliorer.”

- Adversaires du Beerschot pour les 3 dernières journées : au Polo, contre l’Amicale Anderlecht et à Louvain-la-Neuve

- Adversaires du White Star pour les 3 dernières journées : contre l’Indiana, contre l’Antwerp et contre le Polo

Van Haelen : “Nous ne nous emballons pas”

Langeveld – Polo 3-1

Le Langeveld a pris trois bons points contre le Polo, mais ce succès n’a pas déclenché une vague d’hystérie à cause des résultats des rivaux directs pour la 8e place. Le Lang reste à trois points de Louvain-la-Neuve, mais doit encore affronter le Victory, LLN et le Pingouin. Tout reste possible. "L’espoir est là sur papier, mais nous ne sommes pas en pleine excitation”, confie Thibault Van Haelen. “Nous ne nous emballons pas.”

Le succès face au Polo a permis de ne pas enterrer cet espoir. “Face au Polo, ce n’est jamais simple. Le 3-1 est assez logique. Nous avons bien fait circuler la balle. Le match était agréable. Nous étions menés 0-1. À la mi-temps, nous égalisons à 1-1 avant de monter en puissance.” Le Polo a sorti son gardien à 7 minutes de la fin. Le Langeveld en a profité pour faire le break.

François De Saedeleer confirmait. “Nous avons essayé de pousser. Le match aurait pu filer des deux côtés. En deuxième mi-temps, nous avons changé de tactique. Le match a été assez équilibré. Nous préparons doucement le deuxième tour.”

- Adversaires du Langeveld pour les 3 dernières journées : au Victory, contre Louvain-la-Neuve, au Pingouin

- Adversaires du Polo pour les 3 dernières journées : contre le Beerschot, contre la Rasante et au White Star

Fabri : “Louvain-la-Neuve mérite ses trois points”

Namur – Louvain-la-Neuve 2-3

Louvain-la-Neuve a fait une nouvelle victime et a surtout confirmé sa montée en puissance ces dernières semaines. Les Brabançons s’accrochent à leur 8e place. Les trois points ramenés de Namur n’étaient pas au programme. François Fabri a encore vécu un match stressant. L’entraîneur de Namur reconnaissait la supériorité des Louvanistes.

“Le match a été tendu”, dit François Fabri. “La première mi-temps est pour nous. La deuxième est pour eux. Ils ont mieux géré. Louvain-la-Neuve mérite ses trois points.”

Il regrettait plus la prestation des arbitres. “J’aimerais qu’on mène une véritable réflexion pour les amener plus haut. Nous avons quatre pc non sifflés. Tout le monde commet des erreurs. Mais, c’est frustrant. A la fin, nous avons poussé. Dallons stoppe une balle sur la ligne en fin de rencontre.”

Son homologue Juane Garreta était un homme heureux. “Cela fait du bien de se réveiller le lundi avec trois points de plus. Mais, rien est fait”, commençait-il. “Le succès était peut-être inattendu, mais il confirme nos bonnes dernières semaines. Je suis bien conscient que nous ne sommes pas attendus. Nous sommes la petite équipe qui vient de Nationale 2. Nous avons battu Namur au terme d’un match dur, tactique et physique. Nous avons raté des occasions. A la pause, c’est 1-0, mais il ne reflète pas la physionomie des 35 minutes. Ensuite, nous avons poussé.”

A 2-2, LLN a inscrit le but de la victoire via un rebond de pc de Florian Lalande. “Ensuite, nous avons bien défendu durant les 7 dernières minutes. Mes joueurs ont été solidaires.”

Les Brabançons ont déjà le regard rivé sur le Wellington. “Ce sera super important”, dit l’Argentin. “Nous jouons vendredi le Wellington puis dimanche le Langeveld. Après, on saura.”

- Adversaires de Namur pour les 3 dernières journées : au Pingouin, à Malines et à l’Antwerp

- Adversaires de Louvain-la-Neuve pour les 3 dernières journées : contre le Wellington, au Langeveld et contre le Beerschot

L’histoire se répète pour Malines qui ne marque pas facilement

Malines – Pingouin 1-2

Malines ne sait plus à quel saint se vouer cette saison. Les protégés de Pieter Theuniers n’ont toujours pas gagné un match. L’histoire se répète de semaine en semaine. Les Malinois ont bien joué, mais ils manquent d’efficacité dans le cercle. Avec 29 pénétrations de cercle contre 19, ils n’ont pas été récompensés. Ils ont eu 5 pc (0/5) contre deux pour le Pingouin (1 sur 2).

“Les deux équipes ont bien joué”, raconte l’entraîneur. “Nous prenons un bête goal. Puis, on joue de mieux en mieux. Nous ratons trop d’occasions.”

Finalement, Malines a encaissé le 0-2 à 10 minutes de la fin. “Ce but est tombé contre le cours du jeu. A deux minutes de la fin, nous marquons le 1-2. Nous obtenons un dernier pc à la fin. Le but était ouvert sur le rebond, mais la balle part au-dessus. Je coach depuis 15 ans. Je n’ai jamais vécu une telle situation. En général, tout s’équilibre. Ici, nous n’avons aucune compensation. Le sport peut être cruel.”

Le Pingouin garde le bon cap même si tout n’est pas parfait. “Nous avons remporté une petite victoire sans plus”, dit Nicolas Vandiest. “Bembenek a mis le premier sur pc. Henrotte signe le deuxième. Nous n’avons pas proposé un bon niveau de jeu. Nous aurions dû être meilleurs. A la fin, nous avons connu des petits moments de stress qui n’étaient pas nécessaires.”

- Adversaires de Malines pour les 3 dernières journées : à la Rasante, contre Namur et au Wellington

- Adversaires du Pingouin pour les 3 dernières journées : contre Namur, au Victory et contre le Langeveld

L’Antwerp était mené 1-3 à la pause

Antwerp – Victory 4-3

Ce Antwerp – Victory était intéressant pour jauger le Victory par rapport à un autre top team. Le Victory n’a pas été capable de garder un haut niveau durant les 70 minutes. L’équipe d’Harry Verhoeven menait 1-3 à la pause avant de craquer. “L’Antwerp a pris le dessus en deuxième mi-temps”, expliquait l’ancien gardien de DH. “Nous étions efficaces en première mi-temps. Le nul n’aurait pas été volé. Notre équipe s’est inclinée face aux trois premiers. Face au Bee, il n’y avait pas match. Contre le White, nous perdons tout en un quart. Contre l’Antwerp, la deuxième mi-temps nous coûte cher. Ce 0/9 est décevant. Nous devons encore affronter le Pingouin ce qui nous permettra de voir si nous sommes la 4e équipe de D1.”

L’Antwerp continue à avancer sans se poser trop de questions. Les Anversois ne sont pas toujours réguliers. Face au Victory, l’Antwerp a raté son envol. “Nous nous sommes mis en difficulté”, dit Niels Van Straaten. “Notre niveau était horrible. Eux, ils étaient efficaces. Il nous manquait de la concentration. Le Victory a marqué sur des longs tirs déviés qui ont surpris notre défense. Nous devions réagir. On a aussi profité du fait que le Victory reculait. Notre jeu était plus structuré.”

A 10 minutes de la fin, l’Antwerp a assuré l’essentiel : les 3 points.

- Adversaires de l’Antwerp pour les 3 dernières journées : à l’Amicale Anderlecht, au White Star et contre Namur

- Adversaires du Victory pour les 3 dernières journées : contre le Langeveld, contre le Pingouin et à la Rasante

Pierrard : “Nous confirmons notre montée en puissance”

Wellington – Amicale Anderlecht 4-1

La semaine dernière, le Wellington avait perdu son point ramené de Namur à cause d’une erreur administrative. Face à l’Amicale, les Ucclois ont aligné leur troisième gardien, Charles Masset, qui est en ordre au niveau administratif. Masset n’a pas eu beaucoup de boulot face aux Anderlechtois. Le score est net et sans bavure. Sans Pangrazio et Bourdeaud’hui, l’Amicale n’avait pas les armes pour rivaliser avec le nouveau Wellington. “Ces trois points font beaucoup de bien”, explique Thibault Pierrard. “Nous étions très motivés. Nous avons eu l’impression de bien dominer le match.”

A la pause, le score de 1-0 ne les inquiétait pas tant ils avaient le match en main. Les Ucclois restent de bonnes prestations face au Langeveld, au Beerschot, à l’Antwerp, à Namur et désormais face à l’Amicale. “Nous montons en puissance. Le format de championnat ne laisse pas beaucoup de temps aux équipes pour trouver leur rythme de croisière. Nous avons fait beaucoup d’effort pour grandir au plus vite. Le retour d’Elliot Gillardin nous a fait du bien. Il a mis deux pc. Nous avons aussi un bon gardien. Ce sont deux belles armes pour être compétitif en D1.”

Les buts du Well sont signés Gillardin (2x sur pc), Gus sur rebond de pc et Dumoulin.

Le point perdu sur tapis vert à Namur ne fait pas les affaires du Wellington qui, en plus, a été déçu de voir les Namurois perdre contre les Louvanistes. “On peut aussi voir le verre à moitié plein. Si nous avions perdu, nous aurions pu dire adieu au top 8. On reste en lice.”

En plus, vendredi, la finale du jour opposera LLN au Wellington. “Ce double week-end sera décisif. Il faut donner du crédit à Louvain-la-Neuve qui a le mérite d’avoir construit quelque chose.”

- Adversaires du Wellington pour les 3 dernières journées : à Louvain-la-Neuve, à l’Indiana et contre Malines

- Adversaires de l’Amicale Anderlecht pour les 3 dernières journées : contre l’Antwerp, au Beerschot et contre l’Indiana

Desimpel : “Trois points laids, mais trois points quand même”

Indiana – Rasante 2-1

L’Indiana n’a jamais caché son objectif de top 8 ce qui voulait dire que le succès contre la Rasante était obligatoire. Sous une pluie battante, le terrain était lourd ce qui n’a pas favorisé le beau jeu. "Le match était important. Il a été fermé d’abord. Puis, la Rasante a marqué le premier but. Nous égalisons avant la pause. Dans le 3e quart, le beau jeu était absent. Les deux équipes cherchaient la victoire. A 10 minutes de la fin, nous marquons le but décisif sur pc. Nous avons pris trois points… laids, mais ce sont trois points. Ce succès nous permet de garder un peu d’avance au classement. Nous nous rapprochons de notre objectif”, confiait Pierre Desimpel.

- Adversaires de l’Indiana pour les 3 dernières journées : au White Star, contre le Wellington, et à l’Amicale Anderlecht

- Adversaires de la Rasante pour les 3 dernières journées : contre Malines, au Polo et contre le Victory

Classement

1. Beerschot 10 8 1 1 45 08 25

2. Antwerp 10 7 3 0 42 20 24

3. White Star 10 7 1 2 28 28 22

4. Namur 10 5 2 3 27 25 17

5. Pingouin 10 5 1 4 30 27 16

6. Indiana 10 4 4 2 27 27 16

7. Victory 10 4 3 3 36 26 15

8. Louvain-la-Neuve 10 3 4 3 18 22 13

9. Langeveld 10 2 4 4 22 25 10

10. Amicale Anderlecht 10 2 2 6 25 36 8

11. Wellington 10 2 2 6 23 35 8

12. Polo 10 2 2 6 20 37 8

13. Rasante 10 1 4 5 13 30 7

14. Malines 10 0 3 7 16 26 3