Hockey dames : L'Orée hausse encore le ton, le Well loupe le coche

Retour sur la division Honneur dames, 11e journée

Oree's Marta Clapes Novellas and Dragons' Anna Gil pictured in action during a hockey game between Dragons KHC and Waterloo Ducks HC, Sunday 13 November 2022 in Brasschaat, on day 11 of the Belgian Women Hockey League season 2022-2023. BELGA PHOTO DAVID CATRY
Marta Clapes, à l'image des joueuses de l'Orée, n'a pas ménagé ses efforts pour bousculer un Dragons qui s'en sort par la petite porte malgré cinq buts.

Cette fois, l’Orée n’a pas craqué et se rapproche encore d’un premier succès

Orée – Dragons 3-5

Orée : Ibanez-Torrens; Devresse, Stordeur, de Kerchhove, Balon-Perrin; Vincent, Belis, Singh; Verzura, Bonami, Barry; puis Clapes, Kreusch, Van Outryve, Van Espen, Delva

Dragons : Bussels; De Kepper, Magis, De Groof, Emme; Vilar del Valle, Cedres, Barden; Gil, Raye, Roumen; Puis Jakus, A. Marien, Roels, Struyf, Verboven

Arbitres: MM. V. Van Twembeke et P. De Winter

Cartes vertes: 40e Belis, 50e Cedres

Carte jaune: 68e Verzura

Les buts: 1re Bonami sur pc (1-0), 2e Gil (1-1), 13e Roumen (1-2), 16e Roumen (1-3), 37e Belis (2-3), 40e Bonami (3-3), 56e Cedres (3-4), 68e De Groof sur pc (3-5)

Penalty corner Orée 1/6 et Dragons 0/7

L’Orée ne pouvait mieux commencer la rencontre. Sur sa première action, un centre anodin amenait un premier pc. Astrid Bonami trouvait la faille (1-0). Mais, le Dragons répondait immédiatement par un tir en pleine lucarne signé Gil. Le Dragons profitait des erreurs de placement des Bruxelloises et des passes approximatives pour s’offrir deux pc bien contrés et un tir dévié par Roumen à la 15e minute. L’Orée cherchait à jouer vers l’avant, mais peinait à cause de mauvais contrôles. La défense laissait des boulevards. Roument doublait la mise en fin de premier quart d’un tir trop facile (1-3). Les Bruxelloises n’ont pas été assez solidaires durant ce premier quart. Le Dragons en a profité pleinement.

Dans le deuxième quart, Eve Verzura provoquait le 2e pc de l’Orée qui amenait le 3e. En vain. Roumen était encore isolée dans le cercle, mais son tir passait pas cette fois.

Le deuxième quart était assez équilibré car l’Orée montait en puissance et gagnait en précision dans les contrôles. Les Bruxelloises étaient surtout dangereuses sur pc. Aucune donneuse n’était sur le terrain lors du 4e pc qui était dangereux. La déviation passait au-dessus de la transversale. Le 2e quart était clairement à l’avantage de l’Orée sauf au niveau du marquoir.

La première mi-temps s’achevait avec ce sentiment que l’Orée, qui a manqué d’énergie dans son premier quart, était bien revenu dans le coup. Mais, ce retard de deux buts pèse déjà très lourd.

L’Orée redémarrait en force avec un pc contré et surtout une récupération de balle de Belis qui entrait dans le cercle et tirait (2-3). L’Orée revenait même à 3-3 grâce à une belle récupération de Vincent qui remontait le terrain et lançait dans l’axe Bonami. Elle s’y prenait en deux temps pour crucifier Bussels (3-3). Durant ce troisième quart, le Dragons s’est éteint petit à petit. L’Orée était proche du quatrième but, mais Bussels remportait son face-à-face. Vilar del Valle concédait un bête pc en n’étant pas à 5 mètres. L’Orée ne marquait pas son 6e pc.

Cedres profitait d’une des rares erreurs de Singh pour pousser la balle dans le but vide (3-4). Le but faisait mal au moral de l’Orée qui restait sur 30 bonnes minutes. Les occasions étaient plus rares. Le Dragons tuait le suspense sur un pc de De Groof. Verzura compliquait les dernières minutes en prenant une jaune.

L’Orée continue son apprentissage de la DH. Même si les leçons sont douloureuses.

Frustrations anversoises

Herakles - Antwerp 2-2

Herakles: Dewelde; Cornette, Fobe, Taylor; Sosa, Maertens, Damster, Leclef; Pastor, Weyns, Simons puis Schreinemacher, Herzsprung, Geerts, Le Paige, Portugal.

Antwerp: Picard; Duquesne, Hull, Aerts, Horbach; Hyatt-Brown, Cornelissen, M. Struijk; Jardel, Rebecchi, L. Struijk puis Van Vossole, Liessens-Dujardin, Rootenberg, Delforge, Theunissen.

Arbitres : MM. M. Jooris et H. Heirman

Cartes vertes : 14e Taylor, 59e Fobe

Les buts : 15e M. Struijk (0-1), 22e Portugal (1-1), 32e Taylor sur pc (2-1), 44e Hyatt-Brown sur pc (2-2)

Penalty corner : Herakles (1/1) Antwerp (1/4)

Le déplacement des joueuses d’Anvers n’a pas été long, à peine 16 kilomètres, il s’agit presque d’un derby. La distance entre les points et les places au classement sont un peu plus longue par contre. Antwerp occupe la 6e place avec 15 points et l’Herakles campe en 3e place avec 23 points. L’équipe anversoise est assez constante, des scores sérés, un nombre certain de partages. L’Herakles quant à elle, solidifie sa place dans le top 3.

Il ne faut pas attendre plus de trente secondes pour voir la balle déjà entrer dans le cercle. Une première fois du côté d’Anvers, et ensuite du côté de Lier. Mais aucun tir vers le goal n’est possible, ni d’un côté, ni de l’autre. On peut déjà souligner la bonne défense de Taylor qui stoppe déjà la deuxième tentative d’intrusion vers son but. Simons se confronte à Picard, d’un shoot puissant. Mais les guêtres de la gardienne se referme assez rapidement pour ne pas se faire surprendre. C’est sur une contre-attaque aérienne que Theunissen provoque le premier pc de la rencontre, pour Antwerp. Les deux tentatives qui s'ensuivent ne débloquent pas le marquoir. A l’autre bout du terrain, les joueuses rouges sont nombreuses dans leur cercle lors des incursions adverses, ce qui ne permet pas aux joueuses offensives de se mettre dans de bonnes conditions pour s’essayer au tir. En fin de quart, l’Herakles est réduit à 10 joueuses, Taylor, la défenseuse, se voit attribuer une carte verte. Antwerp profite de cette supériorité numérique de la meilleure des manières en inscrivant tout simplement le premier but de la rencontre. Michelle Struijk, d’un shoot puissant, peut-être déviée par Fobe, trompe Dewelde. C’est 0-1 juste avant le quart temps.

La partie reprend sur l’occasion de Jardel, après un long débordement, elle arme un shoot en revers qui part bien mais qui finit finalement hors cadre. Quelques instants plus tard, c’est encore l’équipe d’Antwerp qui se présente en nombre dans le cercle adverse. Mais Dewelde est attentive et rejette les deux tentatives. L’égalisation tombe à la 25ème minute de jeu. Alors qu’une attaquante arme un shoot, Portugal le dévie juste devant Picard, ce qui trompe cette dernière. C’est maintenant 1-1 tout est à refaire pour l’Antwerp qui menait les échanges jusque-là. Il reste trois minutes et le premier pc de l’Herakles tombe. Une phase que les joueuses de Verdussen maîtrisent, la raclette est déviée par une défenseuse, le goal est attribué à Taylor.

C’est au tour de Rebecchi de s’illustrer face au but adverse, mais rien ne fait, cela ne rentre pas. Après quelques tentatives directes, Antwerp obtient un pc, ce n’est que leur troisième de la rencontre. Les attaquantes mitraillent Dewelde pas moins de 4 fois, mais sans succès pour les attaquantes. Quelques instants plus tard, un quatrième pc est sifflé pour Antwerp. Cette fois c’est gagnant, l’Antwerp revient au score, 2-2, via Hyatt-Brown. Les joueuses anversoises sont dans une position compliquée, faire un choix entre, rester calme et cadenasser l’arrière pour conserver ce précieux point, ou continuer à presser et à tenter leur chance pour décrocher une victoire qui ferait vraiment du bien au groupe. Mais avez-vous déjà demandé à des joueuses professionnelles de ne pas viser la victoire ? Surtout quand elle est à portée de stick ? C’est mission impossible. Le troisième quart prend fin et le dernier briefing débute des deux côtés.

Vu le temps passé dans les 25 de l’Herakles, Antwerp a choisi sa stratégie, tout faire pour tenter de décrocher un but qui serait synonyme de 3 points. Elles campent donc dans cette partie de terrain ainsi que dans le cercle à presque 9 joueuses, seul Hull reste quelque peu en retrait. L’Herakles est même réduite à 10 joueuses durant le temps de la carte verte de Fobe. On connaît le calme de l’Herakles, il reste 6 minutes et on voit le groupe sortir quelque peu afin de reprendre le dessus. Mais les occasions ne sont pas assez franches que pour stopper l’envie et la détermination de l’équipe anversoise. Il reste une minute au compteur, et c’est l’Herakles qui est balle au stick. Les consignes sont claires "Restez propres". A chaque coup de sifflet, les joueuses se figent pour savoir s’il s’agit là des trois derniers coups. Mais cette dernière minute semble s’éterniser. L’arbitre stoppe la rencontre face à deux groupes exténués qui ont tout donné dans ces dernières minutes.

Les autres matchs

Louvain – Wellington 1-1

35e Bierlaire (0-1), 42e Pessina (1-1)

Victory – Braxgata 0-1

11e Scheers (0-1)

Le Racing s'impose logiquement au Daring

Daring - Racing 0-3

Daring: Liebin; Aleman, Cacciato, Pyck, Luchetti, Cosyns, Makhotkina, Sghiouar, Vander Gracht, Moras, Brunet; puis Jacqmotte, Pollak, De Coster

Racing: Grimard; Duquesne, A. Willems, Puvrez, Lesgourgues; Rasir, Ponthieu, Englebert; Boon, J. Willems, De Mot; puis François, Goffinet, Butcha, Sistermans, Varoqui

Arbitres: Mme I. Amorosini et Mr. M. De Raef

Cartes vertes: 27e Rasir, 40e De Mot, 66e Ponthieu

Carte jaune: 60 Montelli

Les buts: 17e Boon (0-1), 40e Boon (0-2), 63e Butcha (0-3)

Penalty corner: Daring 0/1 Racing 0/4

Le Racing n'avait qu'un seul objectif lors de sa visite au Daring: prendre les trois points pour rester au contact du Top 4. Malgré un long voyage de deux jours, les Red Panthers du Racing sont bien presentes. En face, le Daring ne se présentait pas en victime consentante et voulait prendre des points.

Après quelques minutes de temporisation, Boon recupérait la balle et passait à droite à Rasir. Celle-ci centrant vers Juliette Willems qui déviait vers le but. Makhotkina s'arrachait pour dégager la balle à même la ligne. Ensuite, Englebert croisait trop une reprise en revers. Le jeu se passait dans la moitié molenbeekoise principalement. A la 17e, Boon déviait dans le but un débordement de la gauche venu de Rasir

Après un effort d'Englebert à droite, Boon tirait sur Liebin. Ensuite Ponthieu armait une reprise qui touchait une adversaire. Le Racing obtenait ainsi le premier pc du match, qui etait mal stoppé. Quelques instants plus tard, un second pc était sifflé pour le Racing. La sorteuse visitée détournait l'envoi. Le Racing dominait sterilement la suite du quart, le Daring peinant à passer la moitié du terrain.

En début de troisième quart, Ponthieu déviait sur Lieben un flat de De Mot. Dans la foulée, Boon doublait la mise d'un tir en revers à hauteur de la planche à la 40e. Puvrez jouait en l'air vers ses attaquantes. A la réception du Flick, le une-deux entre Sistermans et Juliette Willems permettait à la première nommée de tirer au but. Elle ne cadrait pas son tir. Ensuite, le Racing obtenait son troisième pc de la rencontre. Englebert le tirait et Lieben intervenait du gant.

Moras tentait sa chance en revers mais c'était contré par un stick ucclois. Après un contre éclair, Rasir remisait vers Englebert qui ratait son tir. Butcha manquait sa reprise qui passait largement à côté du but. Le Racing contrôlait cette fin de match. Montelli, le T2 du Racing écoutait d'une carte jaune. De Coster devait sortir durant la période de suspension. Butcha mettait fin à un cafouillage devant la cage de Lieben et inscrivait le troisième but de son équipe. Englebert partait à toute vitesse vers le but du Daring, passait à Willems qui lui repassait. Elle tentait de lober la gardienne et obtenait un pc que Willems tirait et qui donnait un long corner. Sur le gong, le Daring héritait d'un pc. Qui passait à côté de l'objectif.

Gantoise – Watducks 2-2 (Le match a eu lieu le 19 octobre)