Vivement le deuxième tour et son suspense

Un commentaire de Thibaut Vinel

Leopold's Tom Boon celebrates after scoring during a hockey game between Royal Leopold Club and Gantoise, Sunday 20 November 2022 in Ukkel-Uccle, Brussels, on day 12 of the Belgian Men Hockey League season 2022-2023. BELGA PHOTO JOHN THYS
Tom Boon, le joueur du premier tour sans aucune hésitation.

Comme la saison passée, le premier tour a servi à planter le décor d’un deuxième acte qui s’annonce haletant, passionnant et rempli de suspense. Si le Léopold a pris la poudre d’escampette, derrière, c’est le flou artistique. Sept clubs peuvent très légitimement avoir l’ambition du top 4 même si l’Orée vient de griller un beau joker. Ces 12 premiers matchs ne pouvaient pas amener un plus beau thriller en vue des dix dernières rencontres. L’hiver sera un tout petit peu plus chaud pour le Dragons, Gand et le Racing qui figurent dans le top 4. Le suspense n’est pas que l’apanage des top teams. Dans la course pour le maintien, les 12 premiers matchs ont conduit à un statu quo presque parfait. Un seul point sépare les quatre clubs du bas. Louvain et le Daring sont loin d’avoir course gagnée. Ils ont même une faiblesse dans ce mini-championnat à quatre. Ils se sont déjà affrontés à deux reprises, ce qui ne leur laisse plus qu’un affrontement contre Uccle Sport et l’Old Club. Les deux promus doivent encore affronter les trois rivaux pour le maintien. Le travail hivernal sera l’une des clefs qui fera la différence au printemps.