Les Red Panthers se sont fait piéger en laissant la balle aux Espagnoles.

Anouk Raes: “Il a manqué d’un peu de tout. Techniquement, nous étions moins bien. Je n’utiliserai pas les grosses pluies comme excuse car les deux équipes étaient pénalisées. En plus, nous sommes normalement très fortes en jeu court. À la pause, Niels (NdlR : Thijssen ) nous a dit qu’on devait commencer à jouer. Nous aurions dû être plus intelligentes.

Sophie Limauge : “Pas la fin du monde”

“Ce n’est pas la fin du monde. Une somme de petits détails n’a pas fonctionné face à l’Espagne. Elles bougeaient vite et bien. En deuxième mi-temps, on s’est un peu réveillé. Nous avons eu deux grosses occasions à la fin. Il nous manque un petit brin de chance. Le bilan reste très positif avant les quarts. On veut toujours plus.”