Hockey Depuis cinq ans, les arbitres ont appris à suer comme les joueurs.

Le hockey n’échappe pas à la règle. Les arbitres ont toujours été une cible privilégiée sur laquelle les critiques pleuvent. Un avantage non laissé, un pc annulé, une interprétation erronée sur un contact ou un respect des 5 mètres, une intolérance à la rouspétance, autant de sujets qui alimentent les discussions au bord du terrain.

S’il est par contre un paramètre qui n’est plus l’objet de moquerie, c’est bien la condition physique de nos hommes au sifflet. Ces dernières années, les referee de Division d’Honneur messieurs ont accepté de souffrir à l’entraînement pour se bâtir une condition physique suffisante. Fini, les hommes en surcharge pondérale.

(...)