Remise le 21 février pour cause de neige à la demande des clubs, la première journée du play-down s’est donc disputée en semaine. Et elle a pratiquement mis fin au suspense. L’Herakles, qui démarrait le match avec une avance de sept points sur l’Antwerp (qu’il affrontera à nouveau dans dix jours) avait un seul objectif : garder ses distances avec les Campinois. À l’issue d’une première période plate et farcie de très peu d’occasions de but, le score était en équilibre. L’Antwerp eut un moment d’espoir en ouvrant la marque après 48 minutes par De Winter, mais à dix minutes de la fin, Amorosini remit les équipes à égalité. Un résultat suffisant pour l’Herakles, qui ne s’en contenta cependant pas. Louis Delaisse, très en forme ces dernières semaines, donna aux Lierrois une victoire en forme de maintien dans les dernières minutes (1-2).

Le Braxgata a lui aussi assuré l’essentiel en se promenant à Namur (0-6). Alors qu’au premier tour du championnat les Boomois avaient été accrochés par les Escargots, ils furent cette fois à nouveau efficaces en début de match, Onana marquant après deux minutes. Mais ils ne laissèrent jamais l’adversaire, pourtant enthousiaste, revenir dans le match et finirent par s’imposer sur un score de tennis.

Le thriller de la soirée fut incontestablement Daring - Old Club. Avec un seul petit point dans leur besace, les Liégeois ont livré un véritable baroud d’honneur à Molenbeek, au point de mener 1-3 après avoir cependant encaissé le premier but. Juste avant le repos, Kruger réussit à faire recoller son équipe au score. Il fallut attendre le dernier quart-temps pour voir Thomas Vander Gracht, puis Alex Van Linthoudt, deux produits du club, inverser la tendance (4-3).