La première offensive hivernale, dans la nuit du 25 au 26 novembre 2005, avait entraîné la remise générale d'une journée a priori fort intéressante. Quelque 16 semaines plus tard, la même journée sera disputée à la sauvette, dans les températures glaciales et sous l'éclairage blafard d'un vendredi soir. Dommage pour des affiches à part entière comme Léopold-Waterloo ou Antwerp-Dragons qui auraient sans doute eu plus de succès un dimanche...

Quand le vin est tiré, il faut cependant le boire. Auteur de quatre succès consécutifs depuis la reprise - c'est la seule équipe à pouvoir en dire autant - le Léo passera un moment très important de sa saison en affrontant le meneur invaincu du championnat et principal candidat à sa succession, le Waterloo Ducks, qui termine la saison en roue libre. «Nos objectifs sont toujours les mêmes» opine le manager Paul Van Laethem. «Préparer au mieux le play-off pour lequel nous sommes définitivement qualifiés, terminer le round robin invaincus et si possible, marquer cent buts...» Le nom de l'adversaire importe peu dans ce contexte... Les Canards enregistreront la rentrée de Maxime Luycx, dont l'importance n'est plus à démontrer. Côté bruxellois, en revanche, il faudra faire l'impasse sur Antoine Denis, malade, et montrer autant de détermination que dimanche dernier à Louvain...

Le derby du nord d'Anvers devrait moins souffrir de son déplacement au vendredi, car la fête est déjà prête depuis longtemps. Sur le terrain par contre, l'incertitude sera de mise et l'Antwerp, talonné par Louvain qui devrait émerger chez lui devant le Beerschot, se voit quasi obligé de s'imposer s'il veut sauvegarder sa quatrième place, ébranlée par le partage concédé au White Star dimanche.

Le dernier candidat au play-off, Uccle, aura quant à lui fort à faire à la Dodaine, où l'attend un Pingouin résolu à mettre fin à sa chute libre.

Dans le bas du classement, on notera le match de la dernière chance que le Wellington livrera au White Star. Seule une victoire permettrait aux Ucclois d'espérer éviter la chute en D 2, alors que l'Ombrage, désormais mathématiquement relégué, affrontera l'Orée dans un derby sans beaucoup de passion.

© Les Sports 2006