Gand prend une solide option sur la 2e place

Léopold – Gantoise 1-3

Léopold : Henet, Russell, Forgues, J. Verdussen, Eaton, Thiéry, Brunet, Cuvelier, Zimmer, Degroote, Englebert, puis De Kepper, Baumgarten, De Trez, Coisne et M. Muschs.

Gantoise : Santiago, Th. Deplus, Bell, Tolini, Dubois, Kina, Saladino, Garcia, Salis, Sothern, Tynevez, puis Desimpel, Esquelin, Sanchez.

Arbitres : MM. H. Benhaiem et M. Pontus.

Cartes vertes : 16e Degroote, 26e Coisne, 33e Desimpel ; 40e Kina.

Carte jaune : 68e Sanchez.

Les buts : 8e Cuvelier (1-0) ; 16e Tolini sur pc (1-1) ; 51e Tolini sur pc (1-2) ; 60e Desimpel (1-3).


Premier quart-temps : 1-1

Pas de round d’observation dans ce match pour la deuxième place : après 3 secondes la Gantoise obtient son premier pc, mais Henet sauve du pied le sleep de Tolini. La première atttaque du Léo fait mouche : un centre de Cuvelier est malencontreusement dévié dans son but par Bell, surprenant Santiago (1-1). Le Léo insiste quelque peu et un centre de Brunet, étroitement surveillé tout le long du match, est dévié vers Russell qui tire dans les filets latéraux. Deuxième pc pour la Gantoise et deuxième save de Henet, avant que Thiéry n’arrive à glisser la balle à Zimmer dont le centre tranchant passe devant le but sans personne à la réception. A la minute suivante, les troupes de Pascal Kina obtiennent leur troisième pc et cette fois Tolini vise la lucarne droite après un temps d’arrêt, battant Henet (1-1).

Deuxième quart-temps : 1-1

Le jeu se ferme comme un Bourgogne après cinq ou six ans. Le Léo obtient son premier pc, mais le tir à plat de John Verdussen (une surprise) ne pose pas de problème à Santiago. En réplique, un joli numéro de Saladino est expédié par Sothern, bien placé, à côté du but. Rien à signaler pour le reste devant les cages.

Troisième quart-temps : 1-2

Le jeu reste rapide et animé, mais aucun gardien n’est mis à l’ouvrage. A la 46e un centre de Desimpel est mal négocié par Esquelin. Le Léo pousse de plus en plus mais la défense gantoise fait front sans difficulté. A la 51e les Gantois forcent leur 4e pc et Tolini marque d’un piquet rentrant (1-2).

Quarième quart-temps : 1-3

Acculé, le Léo sort tous ses registres offensifs et Degroote tire de près dans les filets latéraux. Mais les contres gantois sont dangereux et Salis tire de peu à côté à la 56e. Quatre minutes plus tard, c’est le break lorsque sur un coup franc, Salis sert Desimpel qui, dos au but, dévie la balle dans la lucarne (1-3). C’en est fait des illusions du Léo qui, comme d’autres avant lui, s’est heurté à une citadelle gantoise particulièrement bien construite. Même si à la minute suivante, Baumgarten est sur le point de réduire l’écart, mais il tire de près à côté. Ce n’est qu’à la 65e que le Léo obtient son deuxième pc… pas stoppé. Et à deux minutes de la fin, il y en a même un troisième, expédié par Russell au-dessus. Puis un quatrième, sur le buzz, mais sans danger. Il faudra compter sur cette Gantoise dans la deuxième moitié du championnat !


Le Racing reste invaincu grâce à un très grand Truyens

Racing – Braxgata 3-0

Racing : Gucassoff ; Wood, Harte, Torras, Vanwetter ; Truyens, Meurmans, Weyers ; Boon, Charlier, De Chaffoy ; Puis Lambeau, Cayphas, Garcia, Vermylen

Braxgata : D. Van Rysselberghe : M. Van Rysselberghe, Luypaert, Loots, Clément ; O. Biekens, Van Biesen, Adriaensen ; Inglis, Magee, Briels ; Puis T. Biekens, Van Steerteghem, Devis, Hannes, Robinet.

Les arbitres : MM. S. Duterme et M. Dutrieux

Cartes vertes : 14e Torras, 16e Loots, 66e Luypaert

Les buts : 43e Boon sur pc (1-0), 59e Boon sur pc (2-0), 68e Charlier (3-0)


Le Braxgata s'était rendu à Bruxelles sans Sander Baart alors que Loick Luypaert était incertain. Finalement, l'Oranje était en civil alors que le Lion était bien sur le terrain malgré une gêne au genou. Au Racing, deux artistes étaient absents : Victor Wegnez (malade) et Romain Delavignette (blessé).

Premier quart 0-0

Le début de match était à l'avantage du Racing qui prenait le temps de poser son jeu. Luypaert tentait un flick vers le cercle en songeant à un smash à la van Aubel, mais l'attaquant ne pouvait pas la dévier. Lambeau cherchait une déviation de Cayphas, mais la balle sautillait juste avant d'arriver sur le stick. Boon s'illustrait en se retournant et tirant en même temps. Sa passe arrivait à Truyens qui trouvait Charlier dans le cercle. En vain. Le Brax prenait le jeu à son compte au fil des minutes, mais les actions étaient toujours absentes . On s'observait beaucoup sur un tempo assez lent. Inglis se rapprochait du cercle en dribblant 3 adversaires. A la 14e minute, Torras prenait une carte verte. Sur le premier pc du match, Luypaert tentait… un shot qui était bloqué par Gucassoff. Sur la phase, la défense commettait une faute. Luypaert retentait un shot à l'ancienne. Loots prenait alors une verte. Sur le gong, Garcia obtenait le premier pc du Racing. Le sleep de Boon était arrêté et Garcia ratait le rebond.

Deuxième quart 0-0

Weyers ne pouvait contrôler un centre dans le cercle de Truyens. Robinet tentait un tir vertical pour Magee qui ne pouvait le contrôler alors qu'il pouvait partir seul au duel avec Gucassoff. Un mouvement Garcia, Weyers et Charlier était intéressant, mais sans danger. Boon commettait une faute, mais l'arbitre laissait un avantage qui débouchait sur un tir raté. Boon partait en contre grâce à Torras, mais Luypaert ne le laissait pas passer. Les gardiens s'ennuyaient des deux côtés lors de cette première mi-temps. Truyens était ultra rapide sur son flanc, mais sa passe n'était pas bien utilisée par De Chaffoy. Vanwetter récupérait une balle et accélérait sur la baseline. Boon cadrait un tir dos au but. Le Brax passait en force sur le flanc droit pour provoquer son 3e pc. Sur la ligne, Woods stoppait le sleep de Luypaert. Re pc. Gucassoff bloquait encore Luypaert et Van Steerteghem était à l'affût.

Troisième quart 1-0

A la pause, le terrain a été arrosé au plus grand désarroi des joueurs du Racing. Le rythme du match restait très lent. Meurmans provoquait un pc à la 40e minute. Boon manquait le cadre. Le Racing recevait un 3e pc. Boon profitait d'un envoi raté de Truyens. Etonnamment, aucun défenseur ne fonçait sur Boon qui avait le temps de bloquer la balle et de l'envoyer dans l'angle adverse (1-0). Boon cadrait un autre tir sur une remise en jeu vite faite par Harte. Le Brax vivait quelques minutes délicates. Boon trouvait la latte d'un tir en revers. Un mauvais contrôle de Weyers amenait un centre dangereux de Van Steerteghem. Boon faisait encore le spectacle mais Van Rysselberghe bloquait son centre. Un long flick de Luypaert était bien contrôlé dans le cercle, mais le centre traversait le terrain. Gucassoff sortait une balle chaude à nouveau à la suite d'un long flick. Ce 3e quart temps était plus emballant.

Quatrième quart : 3-0

Le dernier quart reprenait avec un pc bêtement concédé. Sur un super arrêt de Van Rysselberghe, sa défense n'était pas attentive. Le sleep de Boon était dévié par le premier sorteur. Sur le re pc, le sleep de Boon était dévié aussi. Robinet recevait la balle du 1-1, mais Gucassoff remportait son duel de manière magistrale. Le Racing baissait le rythme. Garcia jouait avec la tête pour avoir un nouveau pc. Le sleep de Boon finissait au fond des filets (2-0). Magee recevait miraculeusement une balle qui lui offrait un duel face à Gucassoff. L'attaquant manquait son contrôle. Le Brax pressait un peu plus en fin de match. Le Racing héritait d'un pc qui mettait en rage Philippe Golberg. Sna cadrait, mais Van Rysselberghe déviait. Charlier sortait le grand jeu en effaçant Luypaert, sprintant et réussissant un centre qui amenait un énième pc. Luypaert prenait une verte et Harte sleepait, mais était dévié. Garcia faisait l'effort et Charlier triplait la mise à 11 contre 10. Le match s'achevait par un succès logique du Racing qui n'a pas dû forcer son talent.


Le Bee l'emporte et peut encore croire à la seconde place

Beerschot - Orée 3-2

Beerschot: H. Verhoeven; M. Peeters, Bull, De Sloover, Bourg; Cabuy, H. Peeters, Rossi; Carson, Catlin, Perez; puis Goudsmet, Mortelmans, S. Verhoeven, Duvekot et Van der Ijsel.

Orée: Thieffry; Lockwood, Beckers, L. Cole, S. Cole; Masson, de Paeuw, Masso; Callioni, Simar, Domene; puis Raemdonck, Willockx, Branicki, Sidler et Robbrecht.

Les arbitres: MM. S. Michielsen et X. Voet

Carte verte: 4e Lockwood

Carte jaune: 39e De Sloover

Les buts: 2e Carson sur pc (1-0), 20e Callioni (1-1), 25e Duvekot (2-1), 26e Branicki (2-2), 40e Perez (3-2)

L'Orée se rendait au Beerschot en cet après-midi ensoleillée. Le troisième de la poule recevait le second. Match à enjeu donc à Kontich.

Premier quart: 1-0

Le Bee mettait la pression d'entrée de jeu. Le jeu n'avait pas débuté depuis plus de deux minutes que Perez se retrouvait face à Thieffry mais butait sur le portier de l'orée. Le Bee obtenait un pc dans la foulée que Carson convertissait d'un sleep puissant. L'orée était dans le dur, et Lockwood écopait d'une carte verte après moins de minute de jeu. Les locaux poursuivaient leur bonne entame de match; Perez trouvait Carson qui tentait sa chance mais Thieffry était vigilant. La réaction des visiteurs venait du stick de Callioni qui recevait la balle en entrée de cercle, temporisait avant de jouer vers le but. Sa double tentative échouait de peu. L'orée parvenait à équilibrer les échanges, et avait la possession. Branicki tirait sur Verhoeven qui était vigilant. Le même Branicki recevait quelques instants plus tard un caviar de Facu Callioni mais se trouait. Le Bee jouait le contre, de Paeuw perdait la balle et Bull jouait rapidement vers Carson qui tirait hors cadre. Le quart temps se terminait sur un doublé pc pour l'orée mais la défense du Bee tenait bon.

Deuxième quart : 2-2

Catlin voyait un trou et jouait rapidement pour Rossi qui ne contrôlait pas la balle. L'Orée égalisait par l'inévitable Callioni. Lockwood débordait sur la gauche, rentrait dans le cercle et centrait. Callioni passait par la, glissait la balle dans ke but et mettait fin au cafouillage. Dans la foulée, l'Orée obtenait un pc qui ne donnait rien. Les locaux reprenaient l'avance au tableau d'affichage sur une passe de Perez pour Duvekot qui deviait subitement hors de portée de Thieffry. Dans la minute suivante, Branicki égalisait après une passe en retrait. Il plaçait dans le but. Avant la mi-temps, Catlin avait un pc, mais son sleep faisait pas mouche.

Troisième quart: 3-2

Juna Beckers jouait dans le cercle pour de Paeuw qui trouvait un pied du Bee. Domene ne parvenait pas à tromper Verhoeven. De Sloover ecopait d'une carte jaune pour un tacle sur Masson. Les visiteurs essayaient d'en profiter mais s'exposaient à des contres. Perez profitait de l'un de ceux-ci pour marquer d'un flat puissant. Le match était agréable à suivre, et Simar était tout proche d'égaliser mais sa tentative en revers était contrée par un Verhoeven à l'affût. Idem quelques instants plus tard. Le Bee obtenait un pc qui ne donnait rien.

Quatrième quart: 3-2

Perez tirait sur Thieffry. Les bleus de l'Orée poussait pour égaliser. Callioni obtenait un pc. Le sleep de Domene partait bien en bas à droite, mais Verhoeven stoppait du sabot. Le match était équilibré dans ce dernier quart, avec peu d'occasions. Steve Crauwels prenait la décision de sortir son gardien. C'est Les Cole qui jouait avec les attributions du gardien et enfilait la chasubles. Le Bee serrait les rangs et l'emportait.


Herakles - White Star 3-2

8e Haig (1-0), 30e Keusters (2-0), 49e Mathieu (2-1), 64e A. Le Clef (3-1), 65e Gucassoff (3-2)

Watducks - Daring 4-3

11e Dohmen (1-0), 34e Genestet (1-1), 47e Genestet (1-2), 48e Van Linthoudt (1-3), 53e Boccard (2-3), 60e Ghislain (3-3), 68e Bertrand (4-3)

Dragons - Antwerp 7-1

3e van Aubel (1-0), 8e O'Donoghue (2-0), 18e L. Willems (3-0), 33e O'Donoghue (4-0), 37e Shimmins (5-0), 59e van Valburg (5-1), 64e O'Donoghue (6-1), 70e van Aubel (7-1)