Ce championnat sera le premier d’une nouvelle ère. En effet, la division Honneur passe à 12 équipes. Ceux qui prédisaient une baisse de niveau du championnat par l’arrivée de trois équipes montantes de nationale 1 vont vraisemblablement changer d’avis.

En effet, la Belgique vient d’enregistrer l’arrivée de près de 25 joueuses de l’étranger; sans aucun doute l’effet Red Panthers. Ces étrangères sont de bonnes joueuses puisqu’on y dénombre une grosse quinzaine de capées, faisant partie des noyaux de leur équipe nationale et dont une dizaine a foulé le terrain olympique londonien l’été passé. Au niveau coaching, on note également de sérieuses arrivées, comme celle de Simon Letchford, le coach du Wellington, qui emmène dans ses bagages son épouse, ex-internationale, qui va non seulement jouer mais aussi s’occuper de l’entraînement physique : ça ne va pas rigoler avenue d’Hougoumont.

Les matchs seront comme l’an passé répartis sur le week-end, sept clubs ayant choisi de jouer le dimanche, les cinq autres gardant le traditionnel samedi.

Cela posera bien évidemment des problèmes de coaching, pratiquement tous les coaches (11 sur 12) étant impliqués le dimanche dans le championnat masculin, soit comme joueur, soit comme coach. Avec pour conséquence l’avancement de certains matches dames ou le retardement d’autres matches messieurs.

Le programme de ce soir : 20h00 Wellington - Orée 20h30 Dragons - Braxgata 20h30 Victory - Louvain 20h30 Héraklès - Pingouin 20h30 Antwerp - Waterloo Ducks 20h30 White Star - Gantoise (à Malines). Résultats et compte rendu dans la "Libre" de jeudi.