Choc au sommet très... partagé!

Hockey

Hugues Feron

Publié le

ST JOB-IN'T-GOOR Lors de la reprise des hostilités, hier, dans la banlieue nord-anversoise, les deux équipes ont effectué une excellente prestation d'ensemble. Ce qui relevait pourtant de la gageure, vu le manque d'entraînement de la plupart des acteurs, mais aussi les absences de pions majeurs de part et d'autre. Klimovitch et Zielke manquaient ainsi à l'appel du côté de l'Antwerp, tandis que les Ducks étaient privés, comme prévu depuis le début du championnat, de leur trio magique australien Webster-Hopkins-Gaudoin. Mais aussi d'Alexis Mestdagh (main cassée et qui devrait rentrer dans une semaine ou deux) et de Xavier Brooke (problème sanguin). Les Brabançons enregistraient par contre les retours de François De Saedeleer et de Benjamin Van Hove, afin de tenter de conserver provisoirement leur leadership, avant d'accrocher une place en play-off d'ici la fin du premier tour.

Au vu de ce qu'ils ont montré à St-Job In't Goor, les joueurs de Michel Van Strydonck (absent également pour cause de... gastro-entérite) ont parfaitement les moyens de parvenir à leurs fins. S'ils ont été dominés en première mi-temps, au cours de laquelle l'Antwerp ne galvauda pas moins de cinq pc grâce notamment à des arrêts dix-huit carats de Cédric De Greve, ils auraient même pu atteindre le repos avec l'avantage d'un but. A deux minutes du terme, une contre-attaque rondement menée fut en effet ponctuée par un tir de Thibault De Saedeleer, arrêté à même la ligne par Meerbergen du stick, la balle ricochant ensuite, nous semble-t-il, sur son talon. Le duo arbitral, auteur par ailleurs d'une très bonne prestation, siffla cependant un pc alors que le stroke se justifiait.

A la reprise, les Anversois perdirent progressivement le fil du match en baissant pavillon au niveau physique. Dans ce cadre, les Ducks prirent très logiquement l'avantage par Raphaël Verpaele. Et ce même si celui-ci bénéficia de deux contres heureux lors de son débordement sur le flanc droit, avant d'aligner De Clerck comme à l'entraînement (0-1).

L'Antwerp a cependant bien réagi à ce coup du sort et revint à la marque cinq minutes plus tard lorsque, sur une phase confuse, Steinkuhler dévia la balle du pied à même la ligne. Le stroke fut converti de manière imparable par Kholopov (1-1).

Les dix dernières minutes furent épiques, les deux équipes ayant l'occasion de remporter la totalité de l'enjeu en se battant corps et âme dans des duels toujours restés dans les limites du correct.

© Les Sports 2003

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous