BELGIQUE 0

PAKISTAN 2

Belgique: De Greve, Coudron, Renaer, Letier, Petre, Van den Balck, L. Vandeweghe, Reckinger, Brulé, Luycx, Ch. Vandeweghe, puis Houssein, Dijkshoorn, Goldberg et Toussaint.

Pakistan: Alam, Hussain, Ali, Abbas, Ashraf, Saqlain, Waseem, Nadeem, Muhammad, Jawad, Butt, puis Abbasi, Khan et Sarwar.

Arbitres: MM. X. Adell (Esp) et H. Jamson (Ang).

Carte jaune: 17e Saqlain.

Les buts: 50e Jawad sur pc (0-1); 61e Saqlain (0-2).

ENVOYÉ SPÉCIAL À MADRID

Il n'y a pas eu de miracle pour les Belges dans leur deuxième match contre le Pakistan : ils se sont inclinés 0-2 après avoir longtemps résisté tant bien que mal à la forte pression de leurs adversaires. Paradoxalement, ce fut au moment où les Belges semblaient dans le match que le but décisif tomba. Décisif, parce que les Diables Rouges se montrèrent trop inconsistants en attaque pour espérer renverser la vapeur. Ils héritèrent bien d'une paire de pc à sept minutes de la fin, mais à ce stade le score était déjà de 0-2 et plus aucun des deux spécialistes de cette phase, Brulé et Reckinger, ne se trouvait sur le terrain... Le tir de Luycx fila hors cadre. Baladés tout au long de la première mi-temps et acculés dans leurs 25 yards, les Diables Rouges tenaient toujours le match nul au repos. Ils pouvaient brûler une fière chandelle à leur gardien Cédric De Greve et à Loïc Vandeweghe pour avoir sauvé les tirs du spécialiste mondial Sohail Abbas sur les quatre penalties corners qu'ils avaient concédés. Un scénario qu'on ne semblait pas pouvoir croire, au point que les Diables faisaient des bonds de cabri à chaque fois qu'ils repoussaient une phase de pc!

Pour le reste, les Belges firent front avec bonheur, et les Pakistanais furent bien en peine de revendiquer une occasion de but sur phase de jeu, seule une montée de Jawad inquiétant quelque peu De Greve après 12 minutes, mais elle se termina par un dégagement.

Un 5e pc fatal

Le scénario fut différent en deuxième période : les Pakistanais pressèrent moins fort et les Belges desserrèrent l'étreinte, réclamant de plus en plus leur part du gâteau, sans se montrer dangereux toutefois devant la cage pakistanaise. De Greve l'échappa belle à la 43e min. sur une sortie hasardeuse, mais Abbasi tira à côté du but dégarni.

Après 50 minutes, soit presque aux trois quarts du match, les Diables Rouges tenaient toujours le match nul, mais c'est à ce moment qu'une faute de Petre sur Ali provoqua un 5e et fatal penalty corner. Cette fois, plutôt que d'essayer un tir direct, Abbas servit Jawad, une phase visiblement répétée à l'entraînement, dont la déviation fit mouche: 0-1.

Dès ce moment il était clair que la tâche des Belges se compliquait singulièrement et tout fut dit à huit minutes de la fin lorsque le Pakistan doubla la marque sur un une-deux spectaculaire au centre de notre défense. Les Diables Rouges n'abdiquèrent pas et se portèrent plus d'une fois dans le cercle adverse, mais Alam ne fut jamais vraiment menacé.

© Les Sports 2004