| Belgique 0 | Pakistan 1 |

Belgique : David Van Rysselberghe, Jeffrey Thys, Xavier Reckinger, Benjamin Van Hove, Maxime Luycx, Jérôme Truyens, Alexandre de Paeuw, Florent Van Aubel, Gauthier Boccard, Tom Boon, Thomas Briels puis Jérôme Dekeyser, Cédric Charlier, John John Dohmen, Simon Gougnard et John Verdussen

Le but : 34 e Abbasi (0-1)

L’équipe nationale messieurs de hockey a repris les sticks pour une douzaine de matches de préparation en vue du championnat d’Europe de Monchengladbach fin août. Au menu d’hier, le Pakistan, 8e nation mondiale, que les Red Lions accueillaient à Edegem.

Colin Batch pouvait compter sur tout son noyau, à l’exception de Félix Denayer qui se relève d’une blessure à la jambe et doit encore se préserver. Batch fait tourner son effectif duquel il doit éliminer quatre joueurs après le tournoi de Londres de la semaine prochaine.

Cette première prise de contact avec les sticks s’est passée à tenter de retrouver les automatismes après une longue période sans hockey.

Les Belges ont dominé toute la première mi-temps, se créant de nombreuses occasions. Jérôme Dekeyser et John John Dohmen sont près de conclure dans les dix premières minutes. Plus tard, ce sera Thomas Briels qui, par trois fois, va se heurter à l’excellent gardien pakistanais Salman, auteur d’autant d’arrêts décisifs. La Belgique mène indiscutablement aux points mais seuls les buts comptent. Le Pakistan ne s’est montré dangereux qu’à trois reprises; à une minute du terme, Abbasi force une percée rageuse et passe au milieu de quatre défenseurs belges pour fusiller Van Rysselberghe de près et marquer l’unique but de la rencontre.

La reprise verra les Red Lions tenter de conserver la balle en construisant de l’arrière. Ils pénétreront de multiples fois dans le cercle adverse, forçant au total 6 pc, tous improductifs. Les jolies phases belges se buteront sur une défense pakistanaise bien regroupée. En fin de match, les Belges écarteront deux balles très chaudes pour finalement s’incliner de justesse.

Mick Beunen, le préparateur physique, était satisfait de la condition de ses joueurs : "Mais le rythme n’y est pas encore; c’est leur premier match après quatre semaines sans sticks. On a vu de belles choses par moments et c’est prometteur."

Reste l’efficacité. Chouchou De Saedeleer, qui assistait au match avec les autres joueurs du noyau non alignés, relevait ce mauvais pourcentage de réussite. "Sur les 6 pc, on doit statistiquement en marquer deux. Mais c’est un match de reprise et vu de la tribune, je dois dire que, l’équipe a bonne allure ! Je suis impatient de monter sur le terrain."

La revanche de cette rencontre se jouera cet après-midi au Braxgata à 16 heures.