GENTBRUGGE A l'image du premier but gantois, signé Nicolas Pczycki, en ouverture de match, la rencontre fut douloureuse pour les joueurs d'Alain Geens. Le jeu incisif des Gantois ne laissa aucune chance aux Merles. Malmené dès le coup d'envoi, Uccle Sport encaissa un deuxième but de Yannick Escofier à la 23e minute. Mais la tournure du match ne changea pas l'attitude des Ucclois, complètement désarmés tant en défense qu'en attaque. Au contraire, les Gantois, plus fort physiquement, remportèrent tous les duels. La sortie du défenseur Thomas Van den Balck, blessé à la main, n'arrangea pas la situation en fin de première mi-temps.

En début de seconde période, les Ucclois ne manquèrent pas de courage et tentèrent en vain de revenir au score. Mais leur manque de créativité et de collectivité se fit cruellement sentir. Malgré la nouvelle ferveur uccloise, les joueurs d'Alain Geens ne parvinrent pas à concrétiser leurs occasions. Un manque de chance évident fut notamment à l'origine de cette débâcle. La résistance des Merles fut payante jusqu'à la 66e minute, lorsque Nicolas Pczycki perça la défense uccloise. Ce but vint totalement anéantir le moral des visiteurs. Vu la tournure des événements, Pascal Kina, le coach gantois, fit ensuite monter le jeune Van Dersmissen. Ce dernier saisit sa chance en se créant une occasion en or qui fut concrétisée par Charles Vandeweghe à la 68e minute. Le festival Gantois se termina une minute plus tard par un second but de Ch. Vandeweghe.

Les Merles s'éloignent ainsi de leur objectif mais leur coach ne désespère pas. ` La route est encore longue. Tout est encore possible, même si on ne retrouve pas l'équipe de l'année passée ` concluait Alain Geens, le coach des Ucclois. Un optimisme qui ne fut pas partagé par ses Merles déplumés...

Delphine Simon

© Les Sports 2002